Christian Jacq est-il le Vénérable Maître d’une Loge sectaire?

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 3 novembre 2012
Étiquettes : , ,
  • 58
    ZigaZag
    11 janvier 2013 à 16:26 / Répondre

    Elisabeth,

    Je ne cherche aucunement à vous culpabiliser, je ne fais que constater…

    Je pense même que ce blog n’est pas le lieu approprié pour faire la justice ou réparer les méfaits de l’emprise d’un groupe vis-à-vis de votre compagnon, il y a des tribunaux pour ça.

    Je comprends votre soufrance et je la respecte.

    Mais surtout, ne confonfez pas les genre, ne cherchez pas à « piéger », à vous faire justice, à glaner des infos, etc…. la méthode n’est pas la bonne.

    Le livre de Pierre Louis aura été qu’un simple exutoire et je crains même qu’il ne serve à rien ni à son auteur ni à vous.

    Dommage
    et courage cependant

  • 57
    fred
    11 janvier 2013 à 11:03 / Répondre

    @ zig zag,

    étrange attitude que de tenter de culpabiliser une personne qui se plaint et qui souffre.

    je pense qu’il y a beaucoup de suspicions et de témoignages de dérives concernant ce groupe, suffisament en tout cas pour respecter les personnes qui en sont sorties ou qui en ont souffert.
    suffisament également pour considérer ce groupe comme extérieur à la maçonnerie et pour ne pas lui permettre de s’en réclamer.

    cordialement,

  • 56
    ZigZag
    10 janvier 2013 à 15:49 / Répondre

    Elisabeth,

    Je crains que vous ne soyez aveuglée par votre rage de sauver ou de récupérer votre compagnon. (en a t’il envie ?)

    En effet, ce n’est pas Christophe qui a écrit : « à aucun moment, je n’ai subi de pression pour me déplacer le jour de mon anniversaire, prendre une assurance-vie ou effectuer des actions contraires à mes convictions personnelles, puisque je ne l’ai jamais fait. » mais F l’ancien.
    Même si ces 2 internautes ont des avis très proches ils ne s’expriment pas vraiment de la même façon.

    A vous lire, nous avons vraiment l’impression que vous êtes dans une logique de vengeance. Que cherchez vous, des preuves, piéger, prêcher le faux pour savoir le vrai ?

    A vous lire, vous en savez trop et nous avons l’impression que vous êtes également une ancienne adepte de la loge NAOS-ORIM.

    Votre comportement me paraît bien ambiguë, pour preuve :

    – Vous confondez liberté et libre arbitre.
    – Vous parlez d’emprise morale, mais les partis politiques ne le font-ils pas ?
    – Vous évoquez « d’élucubrations astrologiques », faut-il être véritablement dans une secte pour agir ainsi ?
    – Certain déconseille le mariage, d’autre le souhaite pour tous, question de point de vue…

    Etre agi par la passion personnelle, la vengeance ou le dogmatisme d’un guru : où est la différence ?

    Faites attention à ne pas verser également dans l’extrêmisme individuel.

    Bon courage et bonne année

  • 55
    Elisabeth
    5 janvier 2013 à 17:58 / Répondre

    Christophe,

    je vous cite : « à aucun moment, je n’ai subi de pression pour me déplacer le jour de mon anniversaire, prendre une assurance-vie ou effectuer des actions contraires à mes convictions personnelles, puisque je ne l’ai jamais fait. CERTAINS L’ONT FAIT DE LEUR PROPRE VOLONTE ET POURQUOI PAS SI TEL ETAIT LEUR CHOIX ? ».

    Encore que je doute qu’au moment de cette rédaction vous en ayez eu une parfaite conscience, qu’importe les écrits restent, et je vous remercie d’avoir confirmé, au moins pour partie, certains traits caractéristiques de l’entreprise d’aliénation déployée à l’égard des membres de Naos/Goethe/Orim/Maison de Vie.
    Nous voilà déjà bien loin de l’indignation de M.Olivier DOIGNON selon lequel il s’agirait de « propos inexacts, infâmants et diffamatoires ».

    Par ailleurs et surtout, pouvez-vous comprendre (ou entreprendre la démarche en ce sens) que vous avez été « imprégné » d’une vision du monde totalitaire qui vous éloigne de ce que vous avez sincèrement recherché : la vérité, la justice et, bien sûr, la liberté…

    Ah, la liberté ! Vous avez raison, objectivement, elle n’existe pas. Comme les deux autres termes de la trilogie des idéaux humains, elle n’est JAMAIS réalisée, mais en tant qu’idée, elle est un horizon régulateur essentiel qui s’incarne, plus ou moins, dans chaque vie humaine individuelle, de cette individualité que vous avez appris à mépriser. Nous ne sommes pas libres d’être nés, avec ce corps, en ce lieu et en ce temps, d’avoir à subir certains évènements…je vous le concède, MAIS, nous sommes individuellement toujours libres de la manière dont nous décidons d’assumer cet ensemble de facteurs limitants.

    C’était il y a longtemps, mais Kant a pu écrire que la liberté consistait à se libérer des motifs sensibles, ces derniers étant en notre pouvoir, en ne nous déterminant que d’après la Loi morale, très simplement réduite à des maximes d’action susceptibles d’être universalisées par toute personne humaine, perçue comme un but en soi et pas simplement comme un moyen. Quelques siècles plus tard, Sartre reformulait en explicitant que le liberté n’était qu’un mouvement permanent de libération au regard de tous les conditionnements susceptibles d’être portés à la lumière de la conscience.

    Avez-vous le sentiment de vous être affranchi de vos conditionnements ? Pas moi qui vous lit : même si vous avez quitté la loge depuis dix ans, vous continuez d »être « agi » par elle, vos références sont intégralement celles qu’elle vous a inculquées et que, sans doute, par manquement de mon ancien compagnon je connais aussi bien que vous.

    Alors, si vous êtes réellement celui qui veut la liberté et la lucidité en toutes circonstances, donnez-vous en les moyens.

    Je ne cherche nullement votre mise au ban ou la stigmatisation d’un groupe mais j’ose croire que ceux qui sont sincèrement à la recherche de sens peuvent éviter de se fourvoyer (ou revenir) d’un piège sectaire.

  • 54
    Pierre-Philippe Baudel
    4 janvier 2013 à 13:37 / Répondre

    A ceci près mon Cher Christophe qu’il existe aussi une longue tradition dans la Franc-maçonnerie en générale qui consiste à ne pas remettre leurs rituels aux Initiés pour des questions trop longues à développer ici ; Et aussi que les exactions financières prêtées aux Frères Bedarride étaient totalement infondées, ce qui sera démontré bientôt dans un livre à paraître sur les Rites dits égyptiens.

  • 53
    F... l'ancien
    4 janvier 2013 à 10:47 / Répondre

    Fred,

    Tu vois de la résignation dans mes propos. Sache que je suis loin d’être un résigné, un mou ou un soumis.

    Pourtant, il y a des combats qu’il ne faut surtout pas mener. Ce n’est pas de la lâcheté, de la résignation ou de la soumission, mais de la lucidité ou d’humilité dont il faut faire preuve bien souvent.

    Un retrait stratégique diraient certains !

    Comme tu vois, tout est subjectif. Parceque c’est pourtant essentiellement un message d’ironie, de relativité des choses et d’espoir que j’ai voulu faire passer.

    Comme quoi, il existe autant de manière de voir qu’il y à d’individu….

    F…

  • 52
    fred
    4 janvier 2013 à 09:47 / Répondre

    mouais,

    si la liberté et la libération n’est pas sur la route de l’initiation, c’est que ce n’est pas une initiation mais une aliénation.

    ce qui fait froid dans le dos c’est l’espèce de résignation ou d’acceptation que j’entends dans les propos de F…l’ancien.

    cordialement,

  • 51
    F... l'ancien
    4 janvier 2013 à 09:04 / Répondre

    Pierre,

    Dans de nombreux rites pratiqués dans les obédiences, lors du tuilage des Frères Visiteurs, il leur est demandé par le VM : « Que venez vous faire parmi nous ? » R. « Vaincre mes passions, soumettre ma volonté et faire de nouveaux progrès en Maçonnerie »

    Liberté, liberté chérie existes-tu en Franc-Maçonnerie ? Et pourquoi les Frères viennent-t’ils s’y soumettre ?

    Comme tu sais, il y a l’esprit et la lettre… et je te rappelle que le mot liberté n’est pas dans la Règle. Et puis, sommes-nous vraiment libre (profane ou initié) ?

    S’agit-il d’une différence de point de vue ou de subjectivité ?

    Concernant l’indifférence, quand un Frère d’une Loge obédientielle décide de démissionner l’indifférence fait également partie du « petit plus », c’est même encore plus violent qu’à Goethe puisqu’en plus la plupart des Frères ne te connaissaient pas ;-))

    Je pense que tu m’as reconnu. J’ai effectivement tenté sans succès de m’inscrire sur un forum et je ne saurais jamais si JPG a manœuvré contre moi pour m’en empêcher. Cela n’a vraiment pas d’importance. La calomnie et le mensonge sont des maux qui rongent uniquement ceux qui les pratiquent.

    « Humain trop humain », disait Nietzsche et si les Frères de Goethe font le contraire de ce qu’ils écrivent ça les regarde.

    Bref, j’avais cru comprendre qu’à Goethe il y avait un idéal pour tendre vers la Sagesse.

    Peut-être que nous nous sommes trompés tous les deux ?
    Mais je n’en suis pas sûre.

    Cela n’enlève rien à la qualité de leurs ouvrages, ni à leur méthode de travail qui reste un modèle du genre

    Je t’informe qu’il existe d’autres Loges qui travaillent de la même manière, avec des angles plus droits peut-être ?

    Mes coordonnées n’ont pas changées…

    Range ta colère

    F… l’ancien

  • 50
    LOUIS Pierre
    3 janvier 2013 à 18:25 / Répondre

    Réponse à F… l’ancien
    Merci de ton commentaire du 01/01/2013. Oui l’initiation est exigeante et comme toi j’ai vécu des moments merveilleux. C’est pourquoi, dans un premier temps, je n’envisageais pas de démissionner mais prendre du recul en ne participant plus à certaines tenues, estimant que je pouvais encore travailler, donner du temps et accepter certains désagréments. Tu connais la réponse : un bâillon pour me mettre au silence.
    Nommes-tu cela liberté, valeur maçonnique, dictature ou dérive sectaire ?

    Tu dis qu’aucun Frère ne t’a empêché de partir et que ton choix a été respecté ; dans ce cas tu ferais partie de ceux qui sont partis dans une indifférence totale. Mais si tu es celui que je crois reconnaître, celui qui, après son départ, cherchais à nouer des contacts avec d’anciens Frères de Gœthe – en faisant référence à Ptah-Hotep – et désirait s’inscrire sur un forum maçonnique, sais-tu que tu étais pisté par le Frère J-P qui, pour t’en empêcher, donnait de toi, sur ce même forum dans lequel il était parvenu à s’infiltrer, de faux jugements pour que ta demande ne puisse aboutir ? (peut-être en reste t-il des traces).

    Alors, si je rapporte des faits vécus, est-ce de la médisance, de l’amertume, de la méchanceté à retardement… ou tout simplement le témoignage d’une prise de conscience – beaucoup trop tardive je le reconnais – d’un subtil embrigadement sectaire dont le creuset était une Chambre du Milieu que tu n’as pas connue ?

    En toute amitié

  • 49
    calvariam
    2 janvier 2013 à 12:58 / Répondre

    Pour l’essentiel je suis en accord avec F…l’ancien, la démarche initiatique est exigente dés lors que l’on s’y engage, je vais moi-même, pas plus tard que ce mois ci être en tenue le jour de mon anniversaire, c’est un choix que chacun doit faire en son âme et conscience.
    Encore une fois, je crois qu’il faut raison garder et être rigoureux dans les termes que l’on emploie, « secte » renvoie à une définition précise, seule une enquête peut déterminer si c’est le cas ou non en la matière, un livre ne suffit pas…
    Il est facile, en prenant des extraits de nos rêglements ou rituels de nous assimiler,tous autant que nous sommes, à un mouvement sectaire, c’est même l’accusation favorite des anti-maçons de tout poil…
    Que certains rituels soient très éloignés d’une tenue maçonnique standard, rien d’étonnant non plus, un certains nombres d’entre nous crèent des groupes d’études sur une voie initiatique et pratiquent d’autres rituels que les rituels maçonniques, d’autres appartiennent à d’autres associations que la franc-maçonnerie (martinisme, rose-croix etc..), cela appartient à chacun, nous sommes libres, ou alors, si tel n’est plus le cas, il y a là un vrai motif d’inquiétude (mais il est vrai que certaines obédiences deviennent singulièrement intolérantes en matière de traditions initiatiques, y compris avec les leurs!).
    Le seul bémol que j’émettrai, c’est le choix de travailler hors de toute obédience, si cela peut paraitre séducteur, cela comporte, comme je l’ai déjà souligné un risque d’autonomisation…qui est une forme d’aliénation collective…

  • 48
    F... l'ancien
    2 janvier 2013 à 10:54 / Répondre

    Fred, pour répondre à tes questions :

    j’ai quitté la Loge Goethe voilà bientôt 10 ans et je ne sais pas s’il y a eu des changements.

    cette loge fait elle partie d’un groupe de loge ? NON
    cette loge accepte t elle des visiteurs FM ? OUI sur invitation
    les membres de cette loge peuvent ils visiter d’autre loge ? OUI sur invitation

    le VM (ou le président) est il élu ? A l’unanimité par la Chambre du Milieu
    le VM a t il une limitation dans la durée de son mandat ? Elu pour un an
    les officiers sont ils élus ? Choisi par le VM pour un an
    cette loge s’appuit elle sur une structure civile pour la gestion de ses finances ? Association loi 1901

    Salut

  • 47
    fred
    2 janvier 2013 à 10:27 / Répondre

    bonjour F…l’ancien,
    pour permettre de me faire une idée sur le caractère sectaire ou non de cette loge, aurais tu l’amabilité de me renseigner sur les points suivants :

    cette loge fait elle partie d’un groupe de loge?
    cette loge accepte t elle des visiteurs FM?
    les membres de cette loge peuvent ils visiter d’autre loge?
    le VM (ou le président) est il élu?
    le VM a t il une limitation dans la durée de son mandat?
    les officiers sont ils élus?
    cette loge s’appuit elle sur une structure civile pour la gestion de ses finances?

    cordialement,

  • 46
    F... l'ancien
    1 janvier 2013 à 19:28 / Répondre

    Bonne année à tous,

    Je suis ce qu’Elisabeth appelle un ancien adepte de la Loge Goethe et dont j’ai été membre pendant près de dix ans.

    J’étais Franc-Maçon à la GLDF avant Goethe, j’étais un initié au sein de la Loge Goethe de REAA et je suis redevenu un Franc-Maçon de la GLDF et reste un initié. J’ai bien connu PL, CJ ainsi que tous les frères cités dans le livre de PL et pendant toutes ces années j’ai vécu des moments merveilleux dans une Loge maçonnique certes exigeante en terme de travail et de rythme des tenues, mais ô combien exaltante et enrichissante.

    Oui, l’initiation est une « maîtresse » exigeante et demande des sacrifices à ses membres. Ce que certains conjoints vivent très mal même si cela est compréhensible.

    Le phénomène est exactement le même pour un membre de la GLDF ou autre, qui participe des hauts grades, est député, va au convent, participe à toutes les cérémonies organisées par son obédience, etc…

    L’initiation est chronophage par nature !

    Tout est une question d’implication personnelle et l’avis d’Elisabeth me paraît quelque peu SUBJECTIF, mais de là à traiter la Loge Goethe de secte il y à un pas qu’il était facile de franchir. La Franc-Maçonnerie dite Universelle souffre des mêmes « attaques ».

    Et je pense, qu’il serait également préférable d’écouter l’avis du compagnon d’Elisabeth au lieu de parler uniquement à sa place. (mais est-il « écoutable » puisqu’il fait parti d’une secte ?)

    Si la Loge Goethe est une secte, alors c’est toute la Franc-Maçonnerie qu’il convient également de qualifier de sectaire, par ce que les rituels y sont quasiment identiques et la structure équivalente, même si Goethe s’oriente aussi vers une tradition venue d’égypte.

    J’ai cru comprendre qu’il existait une Franc-Maçonnerie de rite Egyptien… Vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre…

    Pour contredire les propos d’Elisabeth, je tiens à préciser qu’à aucun moment je n’ai subit de pression pour me déplacer le jour de mon anniversaire, prendre une assurance-vie ou effectuer des actions contraire à mes convictions personnelles, puisque je ne l’ai jamais fait.

    Certains l’on fait de leur propre volonté et pourquoi pas si tel était leur choix ?
    Cela s’appelle de Liberté….

    En résumé, je n’ai jamais été soumis ni obligé de quoi que ce soit et « à l’insu de mon plein gré » comme certains sportifs on pu le dire en leur temps.

    Je tiens à l’affirmer, mon implication dans la Loge Goethe n’a jamais eu de répercussion dans ma vie personnelle, familiale ou professionnelle ; je pense même que de nombreux Francs-Maçons d’obédiences se reconnaitront dans mes affirmations parce q’uils vivent la même chose.

    Là encore, je pense que certaines épouses ont parfois un jugement différent de celui de leur compagnon trop impliqué à leurs yeux. Tout est question de SUBJECTIVITE et la jalousie fait partie de ces valeurs toutes personnelles que certaines peuvent avoir vis-à-vis des occupations trop envahissantes de leur compagnon… « sectaire »…

    Secret, xénophobie exacerbée, immixtion, isolement, intéressement, emprise d’un gourou, voilà des termes dont je ne comprends pas la portée ni l’intention que veut en donner Elisabeth ou PL.

    Erreur de jugement, intentions malveillantes, vengeance, jalousie, peur que son mari lui échappe ou perception déviée….

    Là encore, tout est question de SUBJECTIVITE.

    Je n’ai connu que les premiers degrés de la Loge Goethe et n’ai pas participé à la « loge d’en haut ».

    Pour conclure, je ne comprends pas pourquoi PL critique d’une manière aussi « veule » des frères avec lequel il a cohabité pendant 20 ans, qu’il a aimé d’un amour fraternel et pourquoi autant d’amertume et de méchanceté à retardement ?

    Là encore, la SUBJECTIVITE a du faire son œuvre, à moins qu’il ne se soit menti à lui-même pendant tout ce temps ?

    J’ai personnellement quitté la Loge Goethe pour raisons personnelles et j’en suis le seul responsable. Aucun des Frères de Goethe n’est venu m’empêcher de partir et mon choix a été respecté. Cependant, je n’ai gardé aucune rancune ni rancœur vis-à-vis de cette Loge qui m’a offert dix années de « joie et de profit » comme l’on dit dans les loges les plus « respectables ».

    Là encore, je pense que l’engagement des uns va parfois à l’encontre de l’incompréhension des autres.

    Bref, l’initiation quelque soit sa forme est très incomprise et les affirmations de PL ou d’Elisabeth ne sont pas plus respectables que les propos les plus antimaçonniques. Seraient-ce les mêmes ?

    Quand les indiens Kogis décident de faire un retour à leurs origines initiatiques cela ne pose de problèmes à personne, c’est même admirable pour certains.

    Mais quand quelques Francs-Maçons décident de devenir des chercheurs, de s’impliquer un peu plus que les autres, de lire les hiéroglyphes sous un autre regard et d’aller au bout de la voie initiatique cela devient du sectarisme.

    SUBJECTIVITE quand tu nous gagne !
    A moins que la LIBERTE n’ai plus de raison d’être ???

    F… l’ancien qui cherche à rester libre et lucide en toute circonstance…

  • 45
    Elisabeth
    29 décembre 2012 à 00:43 / Répondre

    Après avoir lu les extraits du livre de M. Pierre Louis mis en ligne par l’éditeur et au vu des réserves exprimées par certains des précédents intervenants, je me déclare prête à confirmer, y compris officiellement devant la MIVILUDES ou au soutien de l’auteur si sa responsabilité venait a être recherchée, que j’ai moi même été témoin :
    – du caractère intéressé de la gestion du groupe anciennement appelé naos,
    – de la xénophobie marquée de plusieurs de ses membres (avec un point de fixation islamophobe),
    – de son attrait pour ce que l’auteur appelle des rituels d’exécration et que personnellement je classais dans la rubrique des pratiques de magie noire, quelques folkloriques qu’on puisse les juger,
    – de son goût pour les élucubrations astrologiques (au point de donner ordre à un membre de se déplacer de plusieurs centaines de kilomètres à l’ouest – ça ne s’invente pas – le jour de son anniversaire pour que l’intéressé se trouve dans une meilleure configuration au regard de son année à venir ? !),
    – de son culte du secret et de l’isolement impliquant des absences du disciple plusieurs jours durant, alors que ses proches ne connaissent pas sa destination et n’ont pas la possibilité d’entrer en contact,
    -enfin de l’emprise morale et intellectuelle à laquelle les membres sont soumis avec des repercussions évidentes sur leur activité professionnelle et leur vie personnelle et familale.

    J’autorise en conséquence le propriétaire de ce blog à communiquer mon adresse internet à M. LOUIS en cas de besoin et à la MILIVUDES si cet organisme entreprend enfin une enquête circonstanciée.

  • 44
    élisabeth
    28 décembre 2012 à 18:24 / Répondre

    A la recherche d’infos éventuellement publiées sur le caractère sectaire du groupe égyptianisant contrôlé par C. JACQ, j’ai découvert ce fil.

    Pour avoir vécu en couple avec l’un des membres dudit groupe, les faits dont j’ai été le témoin involontaire me portent en effet à estimer adaptée la qualification de sectaire et je constate que je ne suis pas tout à fait seule à le penser.

    Pour ma part, la séparation d’avec le dit membre a été rendue nécessaire par le degré d’aveuglement atteint, autorisant toutes sortes d’immixtion du groupe dans la vie privée de son disciple et donc dans la mienne, lors même que je n’avais qu’un rapport très indirect avec lui.

    C’est que le groupe (dont l’idéal serait de faire vivre ses disciples en vase clos) déconseille strictement le mariage, les enfants, et plus généralement toutes les attaches externes, cherche, à défaut, à les contrôler et, à défaut encore, à les rompre.
    Et si je ne sais rien de la façon dont il y parvient, je sais par contre qu’il se fait financer ou gratifier (assurance-vie contractée au nom de la structure) par certains de ses membres

  • 43
    calvariam
    11 novembre 2012 à 21:39 / Répondre

    D’une secte non, d’un groupe en voie d’autonomisation, oui, ce qui n’est pas bon signe non plus…

  • 42
    Igloo
    10 novembre 2012 à 18:27 / Répondre

    Une loge comportant une quinzaine de membres et dans laquelle il est difficile d’y entrer.

    Est-ce là définition d’un secte ?

    Gérant d’une Société d’Editions pendant 20 ans…. M. Pierre LOUIS doit vraisemblablement avoir un contentieux avec CJ ?

    ou un compte en Suisse ?

    Bref, ça pue le règlement de « compte » à retardement
    la mariée devait être trop belle !

  • 41
    Jiri Pragman
    8 novembre 2012 à 21:05 / Répondre

    Aucune réponse de la Milivudes ni de réaction de Christian Jacq que j\’ai tenté de contacter via 2 de ses éditeurs.

  • 40
    Pierre-Philippe Baudel
    8 novembre 2012 à 20:24 / Répondre

    L’information a été posée mais nous ne sommes pas plus avancés au final; Jiri, sans doute sera-t-il bien de nous informer encore de la suite éventuelle qui aura été donnée à ton courrier à la Mivilude.
    Conservons d’ici là notre Fraternité à Christian Jacq, que j’incite comme vous tous à écrire un petit mot.

  • 39
    cosmonaute
    8 novembre 2012 à 13:50 / Répondre

    Pour info. Cela remonte à assez loin.
    Dès 1986 les éditions du Rocher avaient publié un livre « L’initiation féminine : Une voie exceptionnelle de réalisation pour la femme d’aujourd’hui » sous la responsabilité de la loge Heptagone.
    Sans aucune volonté purificatrice, il serait temps que se pratique une lecture critique des marchés de l’imaginaire souvent post-religieux qui passent par des organisations, des maisons d’édition et des personnages parfois étranges.
    La place de l’Egypte dans cet imaginaire mériterait une recherche spécifique
    Avis aux amateurs….

  • 38
    Jiri Pragman
    7 novembre 2012 à 15:52 / Répondre

    @xm

    Il faudrait éviter de confondre publicité et information. L’ouvrage de Maison de Vie évoqué n’a pas fait l’objet d’une publicité mais bien d’un article critique comme tous les ouvrages mentionnés dans le Blog Maçonnique. Comme déjà signalé, le Blog Maçonnique ne reproduit jamais une quatrième de couverture ou un communiqué de presse d’éditeur t l’article qui est produit ne correspond pas nécessairement à la communication rêvée par l’éditeur, quel qu’il soit.

  • 37
    xm
    7 novembre 2012 à 15:47 / Répondre

    Je suis peut être bête mais je en compends pas.

    On dit ici que Maison de Vie est un éditeur sectaire.

    Pourtant 3 posts auparavant, il y a publicité pour un de leur ouvrage.

    J’ai lu et travaillé pas mal de leurs petits ouvrages.

    Il est vrai que le niveau (si je peux utiliser ce mot) n’est pas toujours homogène mais je n’y ai vu aucun prosélytisme égyptien ou autre.

    Je voudrais être renseigné.

  • 36
    Christophe
    6 novembre 2012 à 21:12 / Répondre

    Merci à Marijo pour ce témoignage intéressant.
    Les « couples pharaoniques » ne sont pas nouveaux dans les rites égyptiens. Leurs fondateurs, Balsamo et sa femme Sérafina, déjà…

  • 35
    Marijo
    6 novembre 2012 à 19:08 / Répondre

    J’ai appartenu – il y a une trentaine d’année – à la Loge Heptagone, Loge que j’ai quitté parce que je me suis aperçue de dérives sectaires : VM (rectrice) élue (!!!) à vie regnant sur les « initiées » et les « novices » et VM régnant sur les « initiés » ; quelqu’un a parlé d’un couple pharaonique, et c’est tout à fait cela.
    N’étant pas d’accord avec ces pratiques, je suis partie et je pense n’avoir pas
    été la seule ……………

  • 34
    Philippe
    5 novembre 2012 à 19:54 / Répondre

    Tout cela me rappelle une visite dans une loge « sauvage » il y a quelques mois… Comme quoi, une obédience est un mal nécessaire. Faut-il le rappeler que n’importe qui peut s’autoproclamé grand gourou et réunir des personnes dans un lieu appelé loge ou atelier. N’importe quel illuminé peu dériver sous le couvert d’une soi-disant loge maçonnique.

  • 33
    Gavroche17
    5 novembre 2012 à 10:13 / Répondre

    « … le pseudonyme de Pierre Dangle avait été attribué au frère Roland et officialisé devant un notaire de Raincy. Le livre cité dans ce blog (note: il s’agit du Blog Maçonnique qui posait des questions dérangeantes) a été écrit par Goupil (note: celui où il opposait la « loge souveraine » aux « loges esclaves »). Bien que le frère Roland soit décédé, .. »

    Celui qui a ete publié par MDV (p.ex. « Le Livre de l’Apprenti ») sous le pseudo Pierre Dangle ne se prénomme pas Roland et est toujours bien vivant.

  • 32
    Fred
    4 novembre 2012 à 23:34 / Répondre

    @rosa,
    Je suis d’accord sur l’attitude bizarre de ce monsieur, mais ça n’enleve rien aux doutes de sectarisme qui planent sur CJ et sur son groupe.
    Si rien de tout cela n’est vrai, si les articles de charlie hebdo, liberation sont mensongers il existe des moyens simples pour les personnes qui sont diffamées de retablir la verite. Qu’ils le fassent.

  • 31
    Rosa
    4 novembre 2012 à 18:49 / Répondre

    F-maçonne depuis vingt ans, j’ai toujours eu méfiance des détracteurs de tout bord qui se nourrissent de médisance et de rumeurs. Comment porter crédit à un ancien Frère qui a rompu son engagement ? Qui est ce Pierre Louis ? Comment savoir s’il n’y a pas, derrière ce livre, une vengeance personnelle ?

  • 30
    P.BE
    4 novembre 2012 à 17:53 / Répondre

    Chers amis (es),
    ressaisissons-nous.
    FM : a pour objet la recherche de la vérité, l’étude de la morale et la pratique
    de la solidarité ; elle travaille à l’amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l’Humanité….
    Notre réalité : 13,5% de la population française vie en dessous du seuil de pauvreté avec un revenu inférieur à 950 euros par mois. Plus de 3 millions de chômeurs à fin du premier semestre 2012. A juin 2012, seuls 48,7% des chômeurs étaient indemnisés (allocation chômage + allocation spécifique de solidarité)
    (…)

  • 29
    Lucas
    4 novembre 2012 à 16:32 / Répondre

    Tu as raison pour les victimes Jiri. Mais il y a dans ce livre des passages qui m’interrogent: page 121 Pierre Louis expose qu.il a démissionné de sa loge devenue secte mais il publie 2 lettres de lui-même a ses Frères ou il les incite à se couper du monde. Page 131 il reproche à ses Frères d’alors « de construire leur personnalité « … Personnage curieux ce P. Louis… Et je m’interroge sur la fiabilité de ses écrits.

  • 28
    Jiri Pragman
    4 novembre 2012 à 16:01 / Répondre

    J’ai interrogé ce jour la MILIVUDES afin de savoir pourquoi le courrier qui lui a été adressé par Pierre Louis le 19 juin 2009 (envoyé à Mme Cl. B.) n’a pas reçu de suite.

  • 27
    Bran Ruz
    4 novembre 2012 à 15:52 / Répondre

    En 2000, l’Express s’interrogeait aussi (voir un paragraphe vers la fin du long article) :
    http://www.lexpress.fr/culture/livre/scribe-best-seller_797926.html
    Etonnamment, parfois si prompts à creuser là où ça n’en vaut pas la peine pour en faire une montagne, ils paraissent s’être arrêtés un peu rapidement ici. Il n’est guère difficile de trouver les liens étroits entre Maison de Vie et Christian Jacq.

  • 26
    Jiri Pragman
    4 novembre 2012 à 14:08 / Répondre

    Mon commentaire qui commençait par Ne faudrait-il pas faire allusion aux questions qui se posent à propos de Christian Jacq ? posé » sur le site du quotidien L’Union à la suite de l’article De Chapollion à Cléopâtre: palimpsestes romanesques. Un journali digne de ce nom peut-il se contenter de critiquer un auteur (ou de lui servir la soupe) sans se poser des questions sur sa face sombre?

  • 25
    Jiri Pragman
    4 novembre 2012 à 13:53 / Répondre

    Comparaison n’est pas raison. La Loge Goethe a été créée bien avant la naissance de Christian Jacq. Elle a été fondée le 5 novembre 1906 sous les auspices de la GLDF.

  • 24
    Le Chien
    4 novembre 2012 à 13:38 / Répondre

    @ Jiri : Christian Jacq et l’AMORC = supputation ? Ne vous êtes-vous jamais posé la question : « Pourquoi la Loge de Goethe ? ».
    Voir à la 20ème minute de ce reportage :
    http://www.rose-croix.org/mediatheque/Video/tvc_frederic_lenoir.html
    Je suppute, certes, mais j’affirme que le propos comme les écrits de Christian Jacq sont très proches des enseignements rosicruciens et le sont même bien plus que la pensée maçonnique. Bien à vous.

  • 23
    Jiri Pragman
    4 novembre 2012 à 13:21 / Répondre

    J’ai posé une question à un ancien GM français (je ne préciserai pas l’Obédience) qui a commenté en disant que ce n’était pas nouveau: si les Obédiences étaient au courant pourquoi elles, toujours promptes à communiquer, n’ont pas réagi.

  • 22
    Fred
    4 novembre 2012 à 12:46 / Répondre

    Il semble qu’il y ait de solides presomptions de derive sectaire dans le fonctionnement de ce groupe.
    Comment agir pour lever le doute ou pour prevenir une derive type mandarom ou ots qui je vous le rappelle peux entrainer individuellement ou collectivement des comportements dangeureux.
    Ceci etant je pense que chaque franc macon est responsable de ce qui se dit ou fait au nom de la franc maconnerie et si un homme qui se reclame de la franc maconnerie et qui a une telle audience chez les macons et chez les profanes, deraille il faut le faire savoir et lui oter toute caution.

  • 21
    Chaboud
    4 novembre 2012 à 12:01 / Répondre

    Il y a une quinzaine d’années, le journaliste de Charlie Hebdo Xavier Pasquini, auteur d’un ouvrage sur les sectes et membre d’un groupe d’étude sur le phénomène sectaire au GODF, avait dénoncé ce qui est rapporté ici dans un article intitulé : « Christian Jacq, le pharaon des bacs à sable ». Il n’y a pas eu de démenti de l’intéressé, mais le journal « Lire » avait pris sa défense sans rien apporter de précis. Les faits (maître à vie, achat de tombes, endoctrinement…) dénoncés par Xavier (hélas passé à l’Orient éternel) nous ont été également rapportés par une femme ayant été membre de la loge de Jacq. Il est également connu dans le monde éditorial que Jacq s’est fâché avec un éditeur, ancien membre de la GLNF comme lui, car il avait emmené une fille de l’éditeur dans son étrange loge.
    Tous ceux qui ont été membres d’une secte, même les esprtits forts, témoignent de la perte de leur « sens commun », de la difficulté à le retrouver et, même une fois dehors, de reconnaître qu’ils ont été dupés.
    On aimerait entendre Christian Jacq.

  • 20
    Jiri Pragman
    4 novembre 2012 à 11:41 / Répondre

    @Le Chien
    Cette « dérive » a déjà été évoquée dans la presse (voir l’article plus haut).
    Aucun lien avec l’AMORC. Il faut s’en tenir aux faits et non spéculer.

    @Lucas
    Il ne faut pas croire que les victimes de groupes sectaires sont des imbéciles. J’ai interviewé et été en contact avec des victimes de groupes sectaires en Belgique. Je me souviens particulièrement d’une journaliste professionnelle de talent et d’un fonctionnaire européen qui sont restés de nombreuses années dans ces groupes et conservent des sentiments ambivalents par rapport au groupe, au gourou.

  • 19
    Le Chien
    4 novembre 2012 à 11:26 / Répondre

    Christian Jacq fréquentait à une certaine époque la GLNF.
    C’est vrai qu’il était déjà obsédé par une certaine « mystique initiatrice ».
    On pourrait rapprocher son personnage à celui de R. Schwaller de Lubicz…
    Mais de là à l’accuser d’être un dangereux gourou ! En tout cas, il est certain que son discours est très éloigné de celui de la Franc-Maçonnerie contemporaine que je qualifie d’administrative, sans saveur initiatique (on est passé de l’opératif au spéculatif et du spéculatif à l’administratif). Pour ma part, je pense que si Christian Jacq était si dangereux que cela, la Presse en aurait fait, depuis longtemps, de ses choux gras de cette affaire (vu le gros poisson !). Une question : ne serait-il pas plutôt devenu membre de l’A.M.O.R.C. et n’aurait-il pas tout simplement affilié sa loge à cette… « obédience » ?

  • 18
    Lucas
    4 novembre 2012 à 10:12 / Répondre

    Alléché par l’accroche de ce livre, je l’ai acheté cette semaine. Il n’est pas crédible. Pierre Louis aurait été abusé pendant 22 ans ? Mais il se présente comme un homme fonceur, combatif, non manipulable. Il y a une fausse note ! Deuxième fausse note : il publie sa lettre de démission. Or, lui qui aurait été détruit écrit à ses Frères « partir le coeur léger et leur souhaiter bonne route »! C’est de l’humour noir ?
    @+

  • 17
    Bran Ruz
    4 novembre 2012 à 10:11 / Répondre

    Comme le dit Jiri, l’affaire n’est pas nouvelle. Beaucoup ont sans doute croisé de ces anciens éminents frères issus de la loge Goethe (notamment autour du milieu de l’édition), qui n’ont rien de perdreaux de l’année, mais qui se sont laissés entraîner dans cette (et qui racontent des histoires souvent invraisemblables mais dont la dignité de ceux qui les relatent avec plus ou moins de fierté ou de honte ne permet pas de mettre en doute). Ce qui rend d’autant plus intéressant l’analyse du pourquoi et du comment de la manipulation, qui s’incarne sans doute dans l’ambivalence d’un homme probablement charismatique (à entendre les témoignages). N’oublions pas que le même est aussi l’auteur du Moine et du Vénérable qui a amené tant de belles pierres vers notre édifice. Rappelons aussi, que Goethe aurait quitté la GLNF parce que le vénéralat à vie aurait été refusé à CJ (qui, dans le même temps, imposait apparemment 7 ans d’apprentissage et 5 ans de compagnonnage… Ce qui au demeurant, n’est pas la chose la moins intéressante, associée à une formation maçonnique rigoureuse et de grande qualité qui fait souvent défaut aujourd’hui. Tous ceux qui en sont issus le montrent. Il y avait là largement de quoi être attiré (je crois que je l’aurais été si j’en avais eu l’âge) avant d’être repoussé par les dérives dénoncées . Le pavé mosaïque, en somme.

  • 16
    Jiri Pragman
    4 novembre 2012 à 08:37 / Répondre

    Note en bas de page 117 de « Main basse sur une loge maçonnique »: Dans le but de protéger Goupil (c’est le nom donné par Pierre Louis à Christian Jacq jusqu’à la fin de son livre), le pseudonyme de Pierre Dangle avait été attribué au frère Roland et officialisé devant un notaire de Raincy. Le livre cité dans ce blog (note: il s’agit du Blog Maçonnique qui posait des questions dérangeantes) a été écrit par Goupil (note: celui où il opposait la « loge souveraine » aux « loges esclaves »). Bien que le frère Roland soit décédé, Goupil a encore utilisé ce pseudonyme pour le livre Guide pour les futurs intiés, Maison de Vie, 2009.

  • 15
    calvariam
    4 novembre 2012 à 08:35 / Répondre

    UNe loge maçonnique peut elle se transformer en groupe sectaire, bien sûr! c’est une affaire de dynamique de groupe restreint.
    Une question tout aussi intéressante, qui attend son enquêteur: une obédience peut elle être transformée en parti politique?…

  • 14
    Gavroche17
    4 novembre 2012 à 08:26 / Répondre

    « …Pierre Dangle, c’était lui aussi… »
    ?? Très surpris car je connais un Pierre DANGLE édité par MdV…et in ressemble pas à Christian Jacq…

  • 13
    Tea
    4 novembre 2012 à 02:26 / Répondre

    De ce que je viens de lire, il me semble que c’est le descriptif assez classique d’une secte. Et l’auteur ne me donne pas l’impression d’avoir perdu la raison.

    Il faudrait peut-etre commencer a s’en alarmer un peu, non ?

  • 12
    Fred
    3 novembre 2012 à 22:45 / Répondre

    Je viens de lire l’extrait et a mon avis il n’y a que deux possibilites :
    soit ce recit est mensonger et Christian Jacq le fera valoir en justice aisement

    soit c’est vrai et il s’agit d’une secte dangeureuse qu’il faut combattre.

    Dans ce dernier cas il serait imperatif de donner toute la publicite necessaire pour eviter que des milliers de gogos continuent a prendre ces livres pour des ecrits initiatiques.

  • 11
    Jiri Pragman
    3 novembre 2012 à 19:10 / Répondre

    Je confirme que l’auteur, Pierre Louis, est la personne qui, en 2007, m’avait interpellé en 2007 au nom de Maison de Vie Editeur.

  • 10
    Camille
    3 novembre 2012 à 18:54 / Répondre

    Suis d’accord vient de lire les pages sur le site de l’éditeur et c’est à se demander si l’auteur a toute sa tête tellement c’est n’importe quoi! Est ce que tout cela est bien sérieux ? c’est moyen de vouloir se faire de la pub en utilisant le nom d’un auteur connu…

  • 9
    patrocle
    3 novembre 2012 à 17:40 / Répondre

    Procéder par affirmations n’est pas justice. Difficile de se faire une opinion.
    En fait, c’est parole contre parole.
    Est ce là une bonne manière pour vendre son livre de la part de P. Louis?
    J’avoue être dubitatif, manquant d’éléments « sérieux ».
    @+

  • 8
    Olivier
    3 novembre 2012 à 15:12 / Répondre

    Bonjour,

    Sur le site de l’éditeur, il y a possibilité de lire plusieures pages du livre cité en objet du présent article ( sans commentaire…)
    Il serait bon que Christian Jacq réagisse afin de lever toute incertitude.
    Sinon il faudrait peut être demander au commissaire Marcas d’enquêter…

  • 7
    lex.lb
    3 novembre 2012 à 14:57 / Répondre

    « Pouvoir autoritaire, identique à l »Égypte ancienne, opposé à la démocratie »… Ne sommes nous pas dans de nombreuses obédiences égyptiennes ? 😉
    C »est vrai qu »avec une seule loge ça va être difficile de faire une scission…
    (mauvaise langue Lex!)

  • 6
    lex.lb
    3 novembre 2012 à 14:56 / Répondre

    « Pouvoir autoritaire, identique à l’Égypte ancienne, opposé à la démocratie »… Ne sommes nous pas dans de nombreuses obédiences égyptiennes ? 😉
    C’est vrai qu’avec une seule loge ça va être difficile de faire une scission…
    (mauvaise langue Lex!)

  • 5
    ziza
    3 novembre 2012 à 14:46 / Répondre

    j’ai lu des extraits lisibles sur:

    Consulter gratuitement les pages 68 à 89 – Editions de la Hutte
    http://www.editionsdelahutte.com/…/EXTRAIT_MAINBASSE.pdf

    En revanche orim.org n’est pas accessible.

  • 4
    Thot
    3 novembre 2012 à 14:32 / Répondre

    La franc-maçonnerie « égyptienne ». Qu’elle soit Memphis, Misraïm ou Memphis-Misraïm, s’inscrit en droite ligne dans les valeurs et les préceptes de la franc-maçonnerie universelle. Fonctionnement démocratique et républicain. Respect des droits de l’homme, liberté d’opinion, liberté absolu de pensée. Les maçons de la « vielle Egypte » s’autorisent -il est vrai- toutes recherches, toutes études dans leur quête, sans limiter le champ de recherche, mais toujours entre mesure et raison, entre équerre et compas. Toute autre forme de pratique égyptienne ne serait plus de la maçonnerie.

    Donc si un Atelier s’affranchit de nos mœurs, de nos valeurs, et de nos procédures, alors il n’est plus maçonnique. Voilà c’est tout, après tant que c’est une posture assumée…

    Maintenant les discours dénonçants les obédiences n’ont rien d’anti-maçonnique. Quand on voit ce que certaines font de leurs pouvoirs, il s’agirait même plutôt d’une auto-critique salutaire. Ceci n’a rien à voir avec cela. Il s’agit dun autre combat.
    Je suis plus embêté avec les histoires de nominations à vie, etc…

  • 3
    Christophe
    3 novembre 2012 à 14:19 / Répondre

    Il existe quelques rares francs-maçons sérieux dans les rites égyptiens, il m’est arrivé d’en rencontrer. Toutefois, il existe aussi une longue tradition dans la franc-maçonnerie dite égyptienne, attestée au moins depuis Joseph Balsamo et les Frères Bedarrides, que de gagner sa vie en vendant des théories ésotériques diverses et variées. Casanova aussi raconte dans ses mémoires comme il a gagné sa vie de cette manière à une certaine époque. Rien de neuf sous le Soleil d’Egypte, donc.

  • 2
    Fred
    3 novembre 2012 à 13:04 / Répondre

    Bonjour,
    Cet article souleve une autre question, christian jacq est considere chez beaucoup de franc macons comme une reference et les publicites (tapageuses) pour ses ouvrages suggerent souvent qu’ils revelent des secrets ou des verites essentielles ou que l’auteur devoile des cles traditionnelles de la franc maconnerie. Christian jacq Laisse Suggerer ainsi qu’il est lui meme franc macon or son groupe aixois ne me semble pas correspondre aux criteres d’une loge maconnique : president a vie, pas d’intervisite, rituel special et ad’hoc, etc..
    Qu’en est il exactement ? Le message esoterique de la franc maconnerie a t il un sens quand il est vendu a plusieurs milions d’exemplaires a tout le monde? N’y a t’il pas tromperie sur la marchandise?
    Cordialement,

  • 1
    Doignon Olivier
    3 novembre 2012 à 12:38 / Répondre

    Bonjour,
    Ce que j’ai lu sur votre blog m’a stupéfait et constitue un ensemble de propos inexacts, infamants, voire diffamatoires dus à la seule volonté de nuire d’un affabulateur.
    En tant que gérant de MdV Editeur, je conteste formellement les accusations mensongères de Pierre Louis, uniquement dictées par la volonté de salir, et me réserve le droit, après étude approfondie de son texte, de fournir les réponses adéquates, et éventuellement d’engager toute procédure utile.
    Bien cordialement, Olivier Doignon, gérant de MdV Editeur

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous