Habas Rouergue

A Rodez Christophe Habas a questionné l’avenir de l’humanité

Publié par Géplu
Dans Divers

Un Frère a bien voulu nous transmettre ce compte-rendu de la conférence publique qu’a organisé le 25 mai à Rodez la loge du GODF Lumière et Fraternité du Rouergue sur le thème Transhumanisme, quel avenir pour l’humanité ? avec Christophe Habas comme invité.

_______________________

Ce sont près d’une centaine de personnes qui se sont déplacées un vendredi soir, malgré un temps estival qui incitait plus à allumer son barbecue que de venir s’informer et échanger sur un sujet pointu, peu connu du grand public et entouré de fantasmes et de contre-vérités.

Christophe Habas maîtrise parfaitement le sujet. Sa profession (chef du service de Neuro-Imagerie du Centre National d’Ophtalmologie des 15-20 à Paris) est aux frontières de la biologie et de la technologie. Après avoir défini les termes techniques nécessaires à la compréhension de son propos, ce Grand Spécialiste a déroulé son discours sans aucune note écrite, prenant un soin particulier dans le choix de ses mots afin que chacun puisse suivre sans forcément connaître le sujet.

Il a dressé un bilan pessimiste quant à l’avenir. Le courant transhumaniste convergeant avec le capitalisme et établit un parallèle avec les théories gnostiques du IIème siècle. L’hybridation humain/technologie est quasi inévitable, des expérimentations de laboratoires sont déjà réalisées et couronnées de succès, même si les résultats ne sont pas ni transférables à tous, ni techniquement réalisables à grande échelle. C’est ainsi que pour des sujets devenus aveugles suite à une maladie de la cornée, un dispositif intra-oculaire couplé à un processeur et une caméra placée dans les lunettes du patient permet de recouvrer une vision, insuffisante mais réelle, d’une définition d’environ 100 pixels. Nous sommes encore loin des performances des appareils photos de nos smartphones et de l’œil humain pleinement fonctionnel. Néanmoins, c’est déjà une réalité.

La question qui subsiste et dont chacun peut s’emparer est l’encadrement éthique d’une technologie qui de toute façon arrive. Les grands groupes internationaux, particulièrement les GAFA, investissent fortement ces divers secteurs que sont l’intelligence artificielle, la santé et l’hybridation humain/machine, preuve en est l’invitation de M. Macron la semaine dernière de ces grands groupes pour échanger sur ces technologies d’un futur de plus en plus proche pour certains et actuel pour d’autres. La technologie n’est qu’un outil, l’important étant de déterminer l’usage et les usages qui en seront faits, et par qui. Dans une perspective éloignée et peut être irréaliste, Christophe Habas parie plus qu’il ne prophétise, sur l’apparition lointaine d’une proto-conscience au sein d’un robot dirigé par une intelligence artificielle autonome.

La conférence de ce 25 mai a permis, notamment, de prendre conscience que par des boucles nouvelles et inattendues, nous allons dépendre de plus en plus de choses qui dépendent de nous (exemple de l’influence de l’activité anthropiques sur l’évolution du climat mais aussi l’influence des nouvelles technologies sur l’ensemble de notre écosystème).

Après les nombreuses questions du public, tous ont continué la discussion autour d’un buffet convivial jusque tard dans la soirée.

mercredi 6 juin 2018

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif