Un colloque de la GLFF sur la laïcité le 15 février à Paris

Publié par Géplu
Dans Divers

La Grande Loge Féminine de France organise ce samedi 15 février, à l’auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris un colloque, ouvert à tout public, sur le thème Quel discours pour promouvoir la laïcité aujourd’hui ? 

En présence de la Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France, Marie-Claude Kervella-Boux.

Inscription obligatoire par mail avant le 10 février à : colloqueccl@gmail.com
Mesures vigipirate : contrôle d’accès et filtrage. Se munir d’une pièce d’identité.

Ci-dessous le programme de la journée :

Téléchargez le programme complet de la journée : GLFF colloque 150220

mercredi 15 janvier 2020
  • 4
    Michel
    15 janvier 2020 à 17:46 / Répondre

    Ce qui trouble Aymeri c’est que nous observons uniquement des « intervenantes » Et vu la densité des interventions, les prises de parole dans la salle seront très courtes. Après tout qu’une obédience féminine souhaite aborder le sujet uniquement d’un point de vue féminin, c’est son droit…

  • 3
    Jean_de_Mazargues
    15 janvier 2020 à 17:39 / Répondre

    De toute manière, quel intérêt ? Encore des monomaniaques de la laïcité. Et en plus pour servir la soupe à Hidalgo, candidate à sa réélection.

  • 1
    aymeri
    15 janvier 2020 à 15:21 / Répondre

    Compte tenu que seules des intervenantes ont droit de s’exprimer – bonjour les maitresses maçonnes féministes ! — il y a de quoi s’interroger sur cette manière d’organiser un fraternel colloque ? J’entends déjà les sirènes chanter si un colloque uniquement masculin était toutefois organisé… que n’a-t-on pas fémininement reproché en d’autres occasions ? Triste cette annonce…

    • 2
      GépluAdministrateur
      15 janvier 2020 à 16:39 / Répondre

      Où vois-tu que seules les sœurs pourront s’exprimer ?…
      Il est au contraire prévu des « échanges avec la salle » après presque toutes les interventions. 🙁

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif