Loi de 1905

Comment renforcer les principes de la laïcité française ?

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 3 février 2019
  • 5
    Fregatte
    3 février 2019 à 21:32 / Répondre

    Je ne comprends pas pourquoi ce « collectif national » – largement maçonnique ne discute pas avec le Comité national d’action laïque, CNAL (dont certains signataires sont membres) et qui agit sur le même terrain.
    Cette division des laïques est bien dommageable.

  • 3
    patrick
    3 février 2019 à 12:25 / Répondre

    Nous perdons notre temps, et surtout, la Laïcité recule chaque jour, à défendre ses principes plutôt que la Laïcité elle-même. Au quotidien et partout. Pour la GLDF : une position peu Franc-Maçonne, mais nous avons l’habitude, il ne faut pas compter sur elle.

  • 2
    Charles37
    3 février 2019 à 10:33 / Répondre

    Qu’y a-t-il d’incompatible entre un principe constitutionnel et une valeur? Ne peut-on viser à ce que ce principe irrigue la société pour devenir une valeur partagée?
    La paix civile ne peut-elle exister sans que chacun puisse penser qu’il peut être respecté dans ces convictions les plus intimes.

    Il n’y a pas d’autes intentions dans la formulation des questions du grand débat.

    Il est bien dommage que nos obédiences s’engagent dans des réactions pavloviennes, en y engageant sans consultation l’ensemble des maçonnes et maçons qui ont à coup sûr des sentiments plus contrastés.

    • 4
      Désap.
      3 février 2019 à 12:32 / Répondre

      Que nenni !!
      L’intolérance vient très majoritairement des croyants, des religieux vis à vis des non-pratiquants,des athées, de la société civile à qui ils voudraient bien imposer leur diktat qui, bien entendu et pour cause, rime avec pouvoir.
      Voilà, entre autre, pourquoi il est impérieux de les garder bien à distance de toute possibilité d’interférer en quoique ce soit dans la Cité (ces types sont dangereux, 1500 ans d’histoire le prouve, il ont anéanti 6000 ans de civilisation au profit d’une baudruche), de faire de la laïcité non pas une valeur, mais un Principe inaliénable.
      Ce Principe inaliénable autorise parfaitement quiconque de se prosterner le temps qu’il voudra devant l’idole de son choix dans les modalités qui lui semblera les plus adéquates.
      Que veulent de plus les religieux ?
      Le pouvoir.
      C’est non et si le cul bénit de l’Elysée continue de nous emmerder avec ça, des personnes comme moi qui ne manifestent jamais seront dans la rue pour qu’il dégage.

  • 1
    Nestor Makhno
    3 février 2019 à 09:56 / Répondre

    Il est curieux que la GLdF n’aie pas signé ce texte, minimum syndical. Cette proposition de la présidence risque d’ Anti-constitionnelle !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous