Conférence. Franc-Maçonnerie et religion

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 6 avril 2013
Étiquettes : , , , ,
  • 14
    luciole
    9 avril 2013 à 09:59 / Répondre

    Bonjour à tous.
    Nous ne sommes pas en guerre avec ceux qui pratiquent une philosophie ou une religion et qui sont assez lucides pour n’en retenir que les aspects de fraternité,d’élévation spirituelle,et d’amour du prochain.
    S’ils ont besoin de ce support pour des actions altruistes,des pensées positives et sans exclusive et surtout sans condamner au nom de leur croyances, grand bien leur fasse et que règne l’ harmonie!
    Cordialement

  • 13
    Flupke
    8 avril 2013 à 09:50 / Répondre

    à yasfaloth

    Je ne suis pas optimiste sur l’influence/poids que peuvent avoir de minuscules conciliabules entre une poignée de personnes de bonne volonté face à ce qui est mis dans la tête de millions et sans doute de milliards d’enfants à travers le globe par le truchement de tous les catéchismes chrétiens, ou écoles coraniques ou rabiniques … parfois quotidiennement, bourrage de crâne !
    Je le sais et je sais que quelque part on m’a mis de la m…. dans la tête avec par exemple … le concept de « peuple déicide », en conséquence j’imagine ce que le coran appris par coeur au 1er degré peut donner etc.

  • 12
    Ortho
    7 avril 2013 à 23:54 / Répondre

    Surtout que l’échange aura lieu avec le Père dominicain (o.p.)du nom de Lacordaire…si c’est un descendant (cousin, neveu, petit neveu), cela promet;
    Enfin, il nous faudra débourser 15 Euros, ticket d’entrée;c’est pas donné!
    Et cela se tiendra dans la salle des fêtes….Enfin, une initiative intéressante, quand même! Je doute qu’aucun ne convienne des arguments de l’autre.

  • 11
    yasfaloth
    7 avril 2013 à 20:00 / Répondre

    Bonsoir Flupke

    Ben justement, s’il y a des gens dont l’ambition est de dépasser le premier degré c’est bien nous !

    Quelle légitimité avons nous a dénoncer « l’oppression religieuse » qui peut perdurer vis à vis de ceux qui croient (et qui sont bien plus nombreux que nous ne vous en déplaise), si nous refusons ou ostracisons, de fait, leur religiosité et leurs croyances !

    Il est temps, à mon sens, que la maçonnerie dépasse unilatéralement sa gueguerre avec le Vatican et joue pleinement son rôle d’exaltation des valeurs humanistes, y compris celles qui s’expriment à travers une sensibilité exotérique aux intuitions transcendantales !

    Ne vous inquiétez pas, les intégristes de tout poils ne s’y tromperont pas et saurons nous être encore plus hostiles !

    Cordialement

  • 10
    Flupke
    7 avril 2013 à 15:20 / Répondre

    à Yasfaloth

    Certes mais les textes sacrés sont lus par la plupart des citoyens du Monde au 1er degré.
    S’ils contiennent des mots mortifères comme mécréant ou infidèle les âmes simples les prennent au premier degré.
    Tant que ces texte ne sont pas corrigés je ne crois pas à la bonne volonté des système religieux et de leurs hommes de système … qui dominent la masse.
    Mais les idéologies politiques dîtes athées du 20ème siècle n’étaient pas mieux, elles ont connu une fin méritée … les religions hélas se portent de mieux en mieux, elles ont même leurs « idiots utiles » comme disaient les défunts staliniens !
    Je mets tout cela dans la même dynamique qui permet au côté sombre de l’humain de se manifester …
    « il est plus que temps d’entreprendre de sortir la maçonnerie des imprécations et du manichéisme laïcard ! » et devenons les idiots utiles des oppresseurs religieux !

  • 9
    gagevapi
    7 avril 2013 à 14:52 / Répondre

    amen!

  • 8
    Yasfaloth
    7 avril 2013 à 14:02 / Répondre

    Bonjour

    L’anticléricalisme militant qui fait office d’identité dans certaines obédiences avec son cortège d’imprécations laïcistes, nous place de facto en dehors de ce grand mouvement de recomposition du monde qui passe par une universalisation des grandes religions, leur décrochage progressif des particularismes locaux, et leur appropriation de plus en plus large par les individus sous un mode syncrétique.

    Alors que, au contraire, tout dans notre traditions devrait nous pousser à nous placer, en tant que maçon, en médiateurs moraux, garantissant la liberté de croire, ou de ne pas croire, de pratiquer librement les cultes que nous avons éventuellement choisis, tout en combattant par l’intelligence de notre tradition les tendances à l’asservissement qui sont inhérents à tous grands systèmes de pensée, surtout quand ceux ci peuvent légitimement se croire menacé voire combattu par des arguments idéologiques.

    J’espère sincèrement que c’est sous cet angle que Marc Henry fera son intervention, il est plus que temps d’entreprendre de sortir la maçonnerie des imprécations et du manichéisme laïcard !

    Cordialement

  • 7
    Flupke
    7 avril 2013 à 12:02 / Répondre

    Jiri j’adore
    « Frère Marc Henry officiera « 

  • 6
    Ortho
    6 avril 2013 à 23:13 / Répondre

    Se signera t-il en entrant dans les lieux?

  • 5
    Flupke
    6 avril 2013 à 20:18 / Répondre

    Le problème des religions et de leurs livres saints non résolu, du moins celles issues du Livre, est qu’elle stigmatisent les mécréants ou les infidèles.
    Si de tels livres étaient écrits en 2013 ils devraient normalement être ou censurés ou interdits comme incitant à la discrimination.
    Aucune de ces religions ne parle de corriger quoique ce soit et même les mécréants et infidèles acceptent cette situation et vont bientôt faire pénitence et se couvrir de cendres.

  • 4
    Saled
    6 avril 2013 à 19:59 / Répondre

    Humour ou taquinerie?

  • 3
    gagevapi
    6 avril 2013 à 19:21 / Répondre

    Cette affaire relate les discussions durant la dernière guerre de la manière dont les acteurs principaux de l’époque voyaient (et préparaient) la FM française d’après-guerre et ce qu’il fallait faire pour que tous et toutes puissent vivre en paix les uns avec les autres.

  • 2
    Alain 2
    6 avril 2013 à 18:14 / Répondre

    La définition d’homélie est (du Littré)
    HOMÉLIE [o-mé-lie] s. f.
    1° Instruction sur l’Evangile ou sur des matières de religion, qu’on nomme aussi prône.
    Fig. Homélies de l’archevêque de Grenade, ouvrage dans lequel l’auteur donne des signes de décadence ; par allusion au passage de Gil Blas (VII, 4) où l’archevêque de Grenade, après une attaque d’apoplexie, fait des homélies très inférieures à celles qu’il composait auparavant.
    Au plur. Leçons du bréviaire extraites des homélies des Pères, et qu’on chante au troisième nocturne des matines.
    2° Fig. et par dénigrement. Ouvrage ou discours ennuyeux par sa morale affectée.
    A quelle catégorie appartient le discours du GM ?
    Quand M. 23 fera-t-il une planche ?

  • 1
    gagevapi
    6 avril 2013 à 10:55 / Répondre

    Dialogue avec les églises … pourquoi pas, et je dirai certainement !

    Mais l’histoire a montré que ce fut toujours très délicat avec l’église catholique, et cause de fracture et d’exclusion au sein de la FM (l’aventure de Lepage en est un exemple parmi d’autres.).

    Le petit opuscule racontant l’ « Histoire et cause d’un echec » de Corneloup, un des acteurs centraux de l’ « affaire », reste parfaitement d’actualité. Il raconte, d’une certaine manière, comment l’église catholique fut au centre de la fracture maçonnique française dont elle n’a toujours pas réussi à tourner la page.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous