Edouard Habrant

Edouard Habrant réélu GM de la GLMF

Publié par Géplu
Dans Divers

Du fait de la Covid, pas de Convent cette année pour de la Grande Loge Mixte de France. Mais la loi permettant de réaliser une AG dématérialisée, celle-ci s’est tenue en deux temps : le 29 août et le 12 septembre 2020. Elle a permis de statuer sur les dossiers administratifs, le volet maçonnique étant reporté au Convent statutaire prévu en juin 2021. Elle s’est déroulée dans un hôtel parisien pour les Conseillers de l’Ordre, les responsables des commissions et des instances, et le bureau de l’AG dont le Président était Daniel Feixes. Les délégués des loges suivaient les débats et y participaient via une visioconférence, un système de vote électronique ayant permis de réaliser les votes prévus sous contrôle d’huissier.

Le rapport d’activité de l’année 2019 a été adopté à 99,5% par les délégués des loges et à l’unanimité par les membres du CO. Le bilan et les résultats 2019 ont été approuvés, ainsi que le budget prévisionnel 2020.

Edouard Habrant, Grand-Maître sortant a été réélu pour une troisième et dernière année de mandat.
Ont été élus à la suite :
Premier Grand Maître Adjoint : Patricia Renucci,
Second Grand Maître Adjoint : Gaspard Hubert Lonsi Koko,
Grand Orateur : Denis Bour,
Grand Secrétaire : Félix Natali,
Grand Trésorier : Yves André,
Grand Hospitalier : Hélène Lunetta,
Garde des Sceaux et du Timbre : Marie-Josée Freling,
Grand Expert : Jacques Chabaud,
Grand Maître des Cérémonies : Annette Sivadier,
Et comme membres du Conseil de l’Ordre : Françoise Dat, Jacques Ducamp, Suzie Figuin, Monique Ho Coui Youn, Marie-Luce Leonetti-Terrier, Stéphanie Oltra, et Michel Rozand.

La cérémonie d’installation des nouveaux élus a lieu aujourd’hui dimanche 13 septembre dans les locaux du Grand Orient de France rue Cadet à Paris, et les élections des Présidences de commission auront lieu le Samedi 3 octobre, lors de la réunion du Conseil de l’Ordre.

Edouard Habrant âgé de 50 ans, père de deux enfants est avocat au barreau de Paris. Il fut Grand Maître de la Grande Loge Mixte de France d’octobre 2015 à octobre 2016, puis d’avril 2018 à juin 2019, et de juin 2019 à septembre 2020 avant d’être réélu pour une troisième année ce samedi 12 septembre 2020. 

dimanche 13 septembre 2020
  • 4
    PASCALE
    13 septembre 2020 à 17:19 / Répondre

    Bravo Edouard !!
    Et la magouille marseillaise SC de HG va continuer avec la bénédiction de la patente du GO…
    Effectivement, les félicitations s’imposent !

    • 5
      Brumaire
      13 septembre 2020 à 18:37 / Répondre

      Pascale, à la création de la GLMF, comme à celle, précédemment, de la GLMU, leurs membres avaient, non pas juré leurs grands dieux, mais pas loin, qu’il n’y aurait pas de hauts grades dans leurs obédiences.
      Ils ont changé d’avis depuis…

      • 6
        PASCALE
        15 septembre 2020 à 22:12 / Répondre

        Chère Brumaire, Si la GLMF a été créée en 1982 avec une volonté de ne pas constituer des HG, comment se fait-il que le SCMF de la GLMF se reconnait une patente « historique » de 1980 de la Grande Loge d’Italie et souhaitait, à grand renfort de publicité, avec des grands philosophes de notre siècle, en faire démonstration à la rue Cadet le 28 mars 2020 ?
        Alors, il se peut imaginer que les membres fondateurs de la la GLMF ont simplement quitté la GLMU à l’époque pour créer une structure qui leur permettait d’exploiter leur rocambolesque voyage à Rome ?

  • 3
    Hermès
    13 septembre 2020 à 14:53 / Répondre

    Félicitations au GM de la GLMF. Bon mandat au service des FF et SS.
    Je suis à l’orient d’Abidjan.
    Je souhaite être guidé vers la lumière.

  • 2
    ASTERIX
    13 septembre 2020 à 14:05 / Répondre

    Il est très bien ce grand Maître et en plus son obédience fout la paix aux loges….Seule la mixité est imposée, en avance sur son temps donc.

  • 1
    aymeri
    13 septembre 2020 à 10:55 / Répondre

    Cela fait 4 ans et non 3 ans…mais la Grande Loge est souveraine…

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif