Ethique et guerre cognitive : Monde augmenté, manipulation augmentée.

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 20 avril 2022
  • 2
    Yonnel Ghernaouti
    21 avril 2022 à 05:46 / Répondre

    Patrick Bezombes a été de 2016 à 2019 directeur adjoint du centre de doctrine des Armées (CICDE) auprès de l’Etat-Major des Armées. Encore une mystérieuse officine, nous direz-vous ?
    En vérité le Centre Interarmées de Concepts, Doctrines et Expérimentations (CICDE), crée en 2005, est l’organisme de l’État-major des armées (EMA) en charge de la pensée militaire opérationnelle.
    Il est chargé de :
    – l’élaboration et la cohérence du corpus doctrinal interarmées, appliqué et décliné par les armées, directions et services pour le commandement et le contrôle des opérations militaires dans lesquelles la France est engagée ;
    – l’animation et la production du retour d’expérience (RETEX) opérationnel interarmées, aux fins notamment de consolidation des doctrines interarmées en vigueur ;
    – les travaux de prospective opérationnelle portant sur des sujets très variés (ex : nouvelles formes de conflictualités, émergence des technologies de défense, environnement opérationnel futur, problématiques juridiques ou éthiques des opérations, impacts du changement climatique pour notre défense…) destinés à la préparation de l’avenir de nos forces armées et à contribuer à la stratégie militaire générale.
    Référent national, il contribue naturellement aux travaux doctrinaux à l’international, principalement dans l’OTAN, mais aussi à l’UE et dans des forums d’échanges regroupant de très nombreux pays. Il travaille en collaboration avec des centres étrangers en déclinaison des directives des relations bilatérales.
    Le CICDE joue par conséquent un rôle déterminant d’influence en faisant rayonner la pensée militaire opérationnelle française vers ses principaux partenaires.

  • 1
    Yonnel Ghernaouti
    21 avril 2022 à 05:16 / Répondre

    Une commission de normalisation IA AFNOR ? Késako ?
    Après l’enquête menée à l’été 2021 auprès des acteurs de l’intelligence artificielle, AFNOR, mandatée par l’État, a finalisé la feuille de route pour doter ce secteur stratégique de nouvelles normes volontaires et diffuser les bonnes pratiques.
    Pour en savoir plus sur, consultez le site de l’AFNOR-Normalisation
    https://normalisation.afnor.org/actualites/intelligence-artificielle-telechargement-plan-action/

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous