Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances

Rendez-vous le lundi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,
et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : 14 160 articles y sont stockés !

Francs-Maçons de Trois-Rivières

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 14 décembre 2013
  • 3
    Paul
    5 octobre 2014 à 02:10 / Répondre

    Je travaille à l’Évêché des Trois-Rivières. C’est vrai que Mgr Bouchard a excommunié non seulement un citoyen mais l’ensemble des francs-maçons de la loge Shawinigan. D’ailleurs, cela l’a rendu au bord de l’épuisement. Faites comme moi mes amis, joigne-vous à l’Opus Dei et vous ne risquez pas l’excommunication. Au contraire, c’est le paradis éternel qui vous attend. Il faut aussi savoir que la loge shawinigan, au temps ou elle était au centre-ville a trépassée … que dis-je … elle a passée au feu ! Elle fut purifiée par le feu ! Les pompiers n’ont pas été en mesure de la ressusciter dans l’eau … elle est donc sous terre ! Mais qui donc a eu l’idée d’y mettre le feu ! Nul ne le saura ! Voilà un autre secret mes amis !

  • 2
    nytrom
    15 décembre 2013 à 15:05 / Répondre

    Tout à fait d »accord avec le commentaire ci dessus…
    Plus catho que Trois rivières… C »est difficile..
    J »ai une connaissance qui y vit. Elle y est Née..
    Elle m »y a déjà invité à plusieurs reprises. Mais j »ai peur de m »y ennuyer comme un rat en cage

  • 1
    Denis
    14 décembre 2013 à 20:49 / Répondre

    La pieuse et très Catholique ville des Trois-Rivières… Les frères devaient se faire très discrets et plusieurs en ont bavés… Surtout pendant la période du gouvernement de Maurice Duplessis mort en 1959. C’était l’époque de l’intégrisme religieux catholique au Québec, l’époque que les québécois appellent toujours « la grande noirceur »… Et il y a un une révolution… « La révolution tranquille ».. qui a fait évoluer un peu les choses.

    Le premier temple maçonnique était situé au centre ville. Sur le trottoir il y avait une plaque avec l’équerre et le compas. Les gens faisaient des détours pour ne pas marcher sur l’insigne du « diable »…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous