Frederick Tristan

Frédérick Tristan, de l’Occident à l’Orient éternel

Publié par Jack Chaboud
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 13 avril 2022
Étiquettes :
  • 1
    Pierre MOLLIER
    13 avril 2022 à 07:14 / Répondre

    Avant la GLNF, il fut membre de la LNF et entretint une relation étroite avec René Guilly avant que leurs divergences – et peut-être un peu la personnalité « entière » de René – les séparent. Une vraie antipathie succéda alors à cette amitié qui avait joué un rôle dans la formation de ces deux personnalités maçonniques. Frédéric Tristan utilise aussi le thème de l’initiation dans une série de nouvelles intitulée « L’homme sans nom ». L’une d’elles décrit d’ailleurs avec talent – et une « méchanceté » efficace – l’ambiance des Loges de la LNF des années 1970-1980. L’une des dernières interventions de Frédéric Tristan dans la franc-maçonnerie fut sa participation au comité scientifique de la grande exposition de la Bibliothèque nationale en 2016.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous