GLNF. Compte rendu, mail et déclaration de l’opposion

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 7 août 2011
Étiquettes : , , ,
  • 16
    JL
    9 août 2011 à 17:57 / Répondre

    Je suis d’accord avec vous deux…
    Nous faisons l’apprentissage d’une autre réalité, celle de l’autonomie du choix et c’est agréable.
    Toutefois, cela vire un peu à l’armée mexicaine; laissez-nous prendre nos marques…
    Dans quelques mois, on sera top… enfin j’espère!

  • 15
    Fox7ans
    9 août 2011 à 16:40 / Répondre

    @JL

    Sur le principe et dans nos statuts, nous ne différons pas tellement de vos fonctionnement; la seule chose étant que depuis des décennies nous n’avions jamais eu l’occasion, ni l’intention, de pouvoir nous exprimer par crainte ou par facilité. Facilité de se dire que nous n’avions à nous occuper de rien et que la confiance envers quelques frères nous dédouanais de toute responsabilité quant à la gestion de l’Obédience ….

    L’avantage de la crise actuelle, c’est qu’on découvre le détail du fonctionnement théorique et réel de la GLNF. Désolé de te contredire mais les fonctionnements m’ont qd même l’air très différents. Au GODF il n’existe ni grands officiers nommés ni grands officiers provinciaux avec de beaux décors etc. Tous les « responsables » du GODF sont élus pour des durées limitées. Les régions version GO ne sont que de très lointaines cousines des provinces de la GLNF car leur rôle n’est qu’administratif et leurs officiers (élus, faut-il le rappeler), n’ont aucune autorité sur les loges. Le Grand maitre lui-même est élu par le Conseil de l’ordre lui même élu par les loges. Pas de « comité » nommé ou coopté.

    Au GO, on peut parfois se plaindre de souffrir des maux « habituels » d’une démocratie, mais il faut bien l’avouer, ce sont des problèmes de riches !

  • 14
    Jiri Pragman
    9 août 2011 à 15:48 / Répondre

    Effectivement, on est loin de la conception qui prévaut dans certaines Obédiences adogmatiques où l’on considère qu’un Grand Maître n’est qu’un mal nécessaire (et passager).

  • 13
    Myrrhman
    9 août 2011 à 15:42 / Répondre

    @JL

    « … nous n’acceptons d’autorité que de nos véritables Chefs de l’ordre [en gras]… »

    Il y a encore beaucoup beaucoup beaucoup de travail…

  • 12
    JL
    9 août 2011 à 11:41 / Répondre

    @Geomaillon

    Désolé de prêcher pour ma paroisse, mais au moins au GODF, on a une assemblée générale qui a tous les droits. Il y a eu aussi des problèmes chez nous, mais à la base la structure de pouvoir est assez claire. Beaucoup trouvent très lourd ce système qui fait déplacer annuellement bien plus de mille délégués, mais au moins on sait qui détient le pouvoir de dernier ressort, ce sont les loges !

    Parce que tu penses que nous ne sommes pas en capacité de nous réunir en AG????
    Je te rappelle que la fronde anti-stifanienne s’est formalisée à l’occasion de l’AG parisienne en mars 2010 où plus de 2000 frères délégués de leur propre Loge ont manifesté clairement et fort bruyamment leur opposition quant à la déviance Stifanienne (j’y étais!).
    C’est justement la peur de réitérer une telle AG (qui aurait dû avoir lieu depuis des mois) qui freine le Prince Jean et sa cour; il sait qu’il ne contrôle plus rien et que cela pourrait très très mal se passer.
    On peut m’objecter avec raison qu’il n’a rien à organiser puisque c’est à Me LEGRAND de s’occuper de tout et que FS ne représente plus rien; mais bon je me fais plaisir dans cette provocation…

    Chez nous aussi, malgré les apparences, les Loges sont souveraines; elles s’expriment mais « on » fait semblant de ne pas les entendre. Nous avons acheté des porte-voix (on a eu un prix de gros).
    Aujourd’hui, ces dernières montent toutes au front et nous n’acceptons d’autorité que nos véritables Chefs de l’ordre, nos Vénérables.

    Pour le reste, nous attendons depuis des mois que Me LEGRAND nous réunisse en AG (nous n’attendons tous que cela) afin que nous puissions Kärcheriser nos écuries d’Augias et virer FS et sa clique.

    Sur le principe et dans nos statuts, nous ne différons pas tellement de vos fonctionnement; la seule chose étant que depuis des décennies nous n’avions jamais eu l’occasion, ni l’intention, de pouvoir nous exprimer par crainte ou par facilité. Facilité de se dire que nous n’avions à nous occuper de rien et que la confiance envers quelques frères nous dédouanais de toute responsabilité quant à la gestion de l’Obédience ….
    Aujourd’hui, les choses ont changé et ne seront plus jamais comme avant cette crise dans l’expression de ce que nous sommes. La GLNF fait peut-être sa crise d’adolescence à … 98 ans.
    Le stade suivant, c’est l’âge adulte; le temps des responsabilités communes.
    C’est certainement un mal pour un bien.

  • 11
    Geomaillon
    9 août 2011 à 01:46 / Répondre

    Désolé de prêcher pour ma paroisse, mais au moins au GODF, on a une assemblée générale qui a tous les droits. Il y a eu aussi des problèmes chez nous, mais à la base la structure de pouvoir est assez claire. Beaucoup trouvent très lourd ce système qui fait déplacer annuellement bien plus de mille délégués, mais au moins on sait qui détient le pouvoir de dernier ressort, ce sont les loges !
    Ce qui se passe à la GLNF est un avertissement contre tous les systèmes soi-disant décentralisés (certains voulaient faire ce genre de chose au GODF) mais qui trop souvent ne le sont que pour permettre à une petit oligarchie centrale de jouir de son pouvoir sans entraves.
    Je suis sincèrement désolé de voir des maçons dans une telle confusion, et tout ce que peux leur dire c’est que la maçonnerie fait des hommes libres d’abord, que l’ordre ne peut être qu’émancipateur, jamais privateur de liberté de conscience car alors commence la tyrannie. Les statuts et règlements n’ont de valeur que tant qu’ils n’entravent pas la bonne organisation du travail maçonnique. Ils n’ont aucune valeur symbolique ou maçonnique en soi, ils ne sont là que pour aider à fonctionner harmonieusement les loges
    C’est pourquoi la démocratie doit s’exercer le plus directement possible, une assemblée extraordinaire devrait être convoquée et simplement reprendre le pouvoir direct qui leur a été confisqué, et que les statuts actuels les empêchent d’exercer.
    L’ennui c’est qu’il me semble hélas qu’une sacralisation excessive des structures propre à la culture de la GLNF a eu pour effet d’inhiber ceux qui voudraient faire bouger les choses. espérons que le ras le bol finisse par l’emporter !
    En tous les cas je suis très impatient que la sérénité revienne car nous somme tous, maçons français, touchés par les retombées médiatiques des troubles actuels
    Courage mes Frères !

  • 10
    Le Chevalier
    8 août 2011 à 10:06 / Répondre

    (…)
    Certes tous ces écrits ou propos tenus, sont aujourdhui que pure  » Historique  » la GLNF est sous autorité  » Profane  » et pas n’importe laquelle, une Administratrice judiciaire , qui peut accepter comme tout société aynat des difficultés, son rôle étant de remettre cette Obédience en chemin dit Initiatique, et reçoit qui elle veut et pourra de son chef faire plus confiance a une Soeur poutquoi pas ou à un ancien Frère ayant fait ses preuves au sein de cette Obédience moribonde, ou tous ses Frères errants crois encore pour certain à la résurrection d’un ancien ou actule Grand Maître.
    Tout cela est gachi , terrible de voir cette franc maçonnerie dite spéculative et qui est bien loi de ses anciens commandements Opératifs, ainsi va la société actuelle, mais notre franche maçonnerie a un plomb dans l’aile avec ses agissments malversatifs de cette Obédience, dont j’ai fait partie en son temps région PACA, O.°.d’Arles
    (…) et bonne fin de vacances toutefois,
    Heureusement que nous nous aimons
    Le Chevalier

  • 9
    vladaboom
    8 août 2011 à 09:44 / Répondre

    @patrick37
    Reponse sur ce blog et valable pour myosotis : parce que monique a ete designee suite a une demande de……Fmr,
    Et puis fs n’etant plus FrancM que valent ses expulsion ?
    Ces Frères sont FM et representent aussi la Glnf, beaucoup plus que les 3 parjures et leurs dernier carre de fideles « les seb du et autres »
    Desole je n’est pas d’accent sur ma tblette suis en conge
    (…)

  • 8
    Vieux Julien
    7 août 2011 à 21:06 / Répondre

    Une petite précision pour le webmestre qui résume avec un certain bon sens la situation: L’actuelle direction de la GLNF, c’est Maître Legrand, et plus Stifani… qui pond des ordonnances dont plus grand monde n’a cure. La plupart des exclusions sont donc du vent et on ne prend plus ses décisions au sérieux. Un Claude Seiler exclu a plus de crédibilité au sein de la GLNF que celui qui s’en prétend encore le Grand Maître.

  • 7
    Patrick37
    7 août 2011 à 19:55 / Répondre

    Bien cher Jiri,

    Simplement: il existe une opposition de Frères qui n’ont ni été exclus, ni suspendus, etc; c’est simplement celà que j’ai voulu dire (la preuve: Juillet, Murat, etc).

    Cordialement,

  • 6
    Jiri Pragman
    7 août 2011 à 19:44 / Répondre

    J’ai dû mal à comprendre comment il pourrait y avoir conciliation en ne réunissant que ceux qui n’ont pas été exclus par l’actuelle direction de la GLNF.

  • 5
    JL
    7 août 2011 à 19:42 / Répondre

    @ Patrick37,

    Pas mieux!

    Si le devenir de la GLNF est aussi bien géré que la politique économique internationale, on n’a pas fini de déprimer!
    Toutefois, j’ai beau essayer de trouver des réponses adaptées à ce foutoir, je n’ai pas non plus de solution!

  • 4
    Patrick37
    7 août 2011 à 19:01 / Répondre

    Bonsoir,

    Deux petites questions (que j’ai déjà évoquées sur un autre blog):

    1) Pourquoi Claude Seiler, exclu de la GLNF (n’en faisant donc, statutairement, plus partie) peut-il négocier avec l’Administratrice Judiciaire qui ne devrait, me semble-t-il, ne reconnaître [ (;-) ! ] sque les seuls Membres de l’Association?

    2) comment, lors de la réunion de conciliation prévue en septembre, réagira le GM actuel en présence d’une personne qui n’est plus Membre de la GLNF? n’est-ce pas tendre la perche au GM Stifani ? : n’y verra-t-il pas une aubaine pour contester cette réunion…et repousser aux calendes grecques une tentative de conciliation?

    Cordialement,

  • 3
    Gradlon
    7 août 2011 à 17:22 / Répondre

    Il est dit dans le communiqué en reponse a Maitre Legrand :

    Jean-Claude TARDIVAT, ainsi que d’autres représentants des Rites, s’ils le jugent possible ou souhaitable, pourraient à notre sens y participer aussi.

    Que devient la Marque et AOSF, vont t’ils participer ? ou continuer a faire l’autruche.

    Gradlon

  • 2
    Jiri Pragman
    7 août 2011 à 17:06 / Répondre

    L’article de François Koch est un fait en lui-même. Il fait état de 3 documents qu’il livre et donc chacun peut prendre connaissance. Ce sont donc des faits. Par contre, estimer que son approche est partisane est une opinion, la vôtre.

  • 1
    georges
    7 août 2011 à 16:50 / Répondre

    Jiri Pragman êtes vous certain de l’objectivité du contenu de la publication de votre confrère François Koch ? Est-ce crédible au sens journaliste du terme ? J’ai pour ma part des doutes sur la valeur informative de ce texte. Il s’agit d’un points de vue très partisan et à ce titre incomplet. Je dois reconnaître que ce n’est pas la première fois que je suis conduit à me poser cette question. amitiés à tous Georges.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous