GODF : la question de l’Initiation des femmes reportée

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 4 septembre 2008
  • 3
    pascale
    16 novembre 2008 à 20:48 / Répondre

    Il ne faut plus se cacher les yeux: la question de la mixité est une fausse barbe. Le GO, comme toutes les Obédiences, est en train de vivre une rupture entre conservateurs dogmatiques et citoyens. Les idéologies politiques et les problèmes de société, de plus en plus aigus en France depuis quelques mois, créent des tensions insupportables entre les Frères et les Soeurs. Les Obédiences vivent une scission. L’argument d’accueil des femmes au GO permettra aux Frères de faire un choix et de se scinder en deux: les Traditionnels dans des Loges unisexes, les autres dans des Loges mixtes, et dans quelques années pourquoi pas des Loges féminines au GO.
    La Franc-Maçonnerie change car les Frères et les Soeurs changent … qu’y a-t-il de si extraordinaire? Si elle veut survivre, il faut qu’elle évolue.

  • 2
    Vincent
    6 septembre 2008 à 15:27 / Répondre

    J’aimerais savoir, dans un esprit de curiosité respecteuse, les arguments avancés pour ou contre l’initiation des femmes au GODF. J’aimerais surtout mieux saisir le lien qui est fait entre ces arguments et les fondements de la maçonnerie (expressions ritueliques, symboles et non des acquis purement historiques) ?

    Merci de m’éclairer

    Vincent

  • 1
    Apprenti63
    4 septembre 2008 à 22:08 / Répondre

    Je n’ai sans doute pas un très grand recul pour juger de cette histoire (cf. mon pseudo!), mais la décision de renvoyer le problème de l’initiation des femmes à une question à l’étude des loges pour l’année maçonnique 6009 me semble la solution la plus sage.
    Sans trahir de grand secret, je peux ainsi indiquer que c’était le souhait de la plupart des Frères de mon Atelier. Le même souhait a été exprimé lors des Tenues d’autres Loges auxquelles j’ai pu participer comme visiteur.
    En effet, sans discussion à la base permettant de dégager une prise de position claire de chaque Loge, il est difficile aux délégués au Convent de se positionner sur un sujet aussi sensible : ils risqueraient de ne s’exprimer qu’en leur seul nom.
    Enfin, c’est la façon dont je vois les choses, n’ayant qu’une vision assez floue du déroulement d’un convent et du rôle de représentant qui me semble dévolu aux délégués.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous