Henri Peña-Ruiz à Roubaix le 16 décembre

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 13 décembre 2014
  • 4
    Kitusai
    16 décembre 2014 à 20:09 / Répondre

    J’aime beaucoup les articles d’Henri Peña-Ruiz dans F-M Magazine, ça apprend plein de trucs philosophiques, ça fait réfléchir et ça dérouille les neurones pour les Planches. C’est dommage Roubaix c’est vraiment très loin.

  • 3
    Ubu médecin
    14 décembre 2014 à 13:26 / Répondre

    Cela signifie que Jésus n’était pas le Messie, mais un MICI, et même le, c’est à dire le MICI-LE: il avait le feu aux fesses, ce qu’en ‘pataphysique on appelle la médecine. En contre-pétrie cela donne qu’être mou de la fesse c’est être fou de la messe. Les constructeurs de pots de chambre que sont les cathédrales aurait mieux fait de faire de l’art africain, c’est mieux. Autrement dit ce qui est bien, c’est les francs-maçons sont cultivés, et surtout qu’ils ne sont ni naïfs ni désagréables. C’est formidable.

  • 1
    PIVA
    13 décembre 2014 à 10:48 / Répondre

    J’aime bien Henri Pena Ruiz pour son analyse de la laïcité qui est pertinente, mais pas pour son livre « Marx malgré tout » qui fait l’impasse sur la sursomption au sens hégélien de Bakounine par rapport à Marx lors de la première internationale, et partant sur ce que j’ai fondé avec mon Copyright sous le nom de « Xème Internationale, légiférer le capitalisme », X étant le symbole de l’inconnu, la Vème Internationale n’étant qu’une mauvaise copie de la IVème. La Xème prend appui notamment sur la Chinafrique après la Chinamérique au sens de « Ni Marx Ni Jésus » de Jean François Revel, et tiens compte des analyse de Pierre Bourdieu et de Michel Foucault. En ce sens le Hegel de Marx n’est que « La raison dans l’histoire » avec le thème de la ruse et se place dans le projet kantien de Paix perpétuelle. La perspective est supra onusienne, l’ONU n’étant qu’un embryon relativement à la Cour Pénale Internationale, voué aussi aux grands crimes financiers et écologiques. Etc.

    • 2
      JLP
      14 décembre 2014 à 11:27 / Répondre

      Et en français intelligible au FM de base ca nous donne quoi?
      Parce qu’Henry Penna Ruiz, tant bien que mal, j’arrive à suivre….mais là… votre propos est trop hermétique pour moi!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous