Hitler et la Franc-Maçonnerie, un livre, une critique

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 3 mars 2013
  • 12
    Jiri Pragman
    16 mars 2013 à 20:11 / Répondre

    L’éditeur et modérateur du Blog Maçonnique n’est pas un facteur. Il n’en a ni le temps (il travaille en journée et prépare une journée du livre maçonnique à d’autres heures) ni l’envie.

    Lorsqu’on commente un article et souhaite être informé des réactions, il suffit de cocher la case Me notifier l’arrivée de nouveaux commentaires.

  • 11
    Arnaud de la Croix
    16 mars 2013 à 20:04 / Répondre

    Le malentendu entre Alain Bernheim et moi est à présent aplani et je m’en réjouis.

  • 10
    alain bernheim
    15 mars 2013 à 15:37 / Répondre

    Je regrette que les deux commentaires (et les autres) qui m’étaient personnelement adressés ne m’aient pas été transmis par mon ami Pragman.

    alain bernheim

  • 9
    Jiri Pragman
    10 mars 2013 à 14:37 / Répondre

    Pour ce qui me concerne, je ne lis pas un blog qui recopie des articles de presse, préférant me consacrer aux sites et blogs à valeur ajoutée, aux livres eux-mêmes plutôt qu’aux communiqués des éditeurs.

    Quoi qu’il en soit, il me semble difficile de critiquer le livre cité à partir du commentaire qui en est fait dans un hebdomadaire (Le Vif) ou dans un blog (Blog Maçonnique) dont le responsable a pris le temps de lire le livre.

    En ce qui me concerne, je ne pense qu’un auteur qui a un jour traité d’un sujet en devienne le propriétaire ad vitam æternam.

    Sur un sujet tel que celui-là, j’attends d’un livre non seulement qu’il ait été « honnêtement » rédigé mais aussi qu’il soit lisible par la plupart (ce qui signifie notamment en français puisque, à ma connaissance, c’est la langue la plus fréquemment utilisée en France et dans une partie de la Belgique, pays de l’auteur et de l’éditeur). Les livres avec un appareil de notes plus important que le texte lui-même resteront confinés à certains cénacles. Cela n’a visiblement pas été l’intention de l’auteur de Hitler et la franc-maçonnerie. Personnellement, je l’en remercie.

  • 8
    Arnaud de la Croix
    10 mars 2013 à 14:15 / Répondre

    Le frère Alain Bernheim me poursuit de sa vindicte, de blog en blog. Je pense qu’il me fait un mauvais procès. Je lui ai déjà répondu ailleurs :

    http://www.gadlu.info/hitler-et-la-franc-maconnerie.html

    Il semble qu’il n’a pas lu ma réponse, et encore moins mon livre. Il s’apercevrait que j’ai dûment cité son étude, ainsi que les autres travaux qu’il mentionne. La recherche historique est un « work in progress », elle ne s’arrête pas en chemin…
    Je signale aussi que l’historien Melzer se prénomme Rolf et non Ralf. Si l’histoire n’est pas une science exacte, elle exige cependant quelque rigueur.
    (…)
    Arnaud de la Croix

  • 7
    Mohamed
    4 mars 2013 à 02:33 / Répondre

    Très intéressante publication !
    L’ambiguité de l’engagement maçonnique de certaines « élites intellectuelles » me semble la conséquence de la dérive mystique de certains rituels et du caractère soi-disant « élitiste » de l’initiation !
    Cela se voit dans tous les phénomènes sectaires avec un discours délirant qui peut mener soit au fascisme soit à la dérive mafieuse (sur le mode Yakusa par exemple ou type loge P2).
    Cette analyse historique devrait justifier un minimum de précaution quant à l’utilisation des rituels : certains rituels (en particulier ceux des pseudo hauts grades) ne sont pas anodins et les êtres humains sont facilement manipulables qu’ils soient « initiés » ou pas !

  • 6
    camus
    4 mars 2013 à 00:41 / Répondre

    vouais, bravo Arnaud de la Croix… et les autres dont le Grand Orient qui m’a demandé dans les années 90 de lui communiquer la « disquette » de mon mémoire sur la Franc-Maçonnerie allemande et l’hitlérisme pour en faire un fascicule à son nom – ou au nom de certains autres qui en ont profité pour faire une publication reprenant in extenso mon plan et mes phrases dans ‘Humanisme ». Des charognards, quoi… Je n’avais émis aucun droit sur mes écrits, et j’ai constaté le résultat. Déplorable. Même pas un exemplaire du fascicule qui a servi à bouter le feu en terre ennemie (Toulon, Orange, et autre) à titre de remerciement.
    Mais boff……!!!

  • 5
    Jiri Pragman
    3 mars 2013 à 22:54 / Répondre

    Et tous ont publié ou été traduits en français ?

  • 4
    alain bernheim
    3 mars 2013 à 22:51 / Répondre

    Mais il y a tellement de livres sur ce sujet… Ls 2 volumes de Neuberger, la thèse de Ralf Melzer, les 3 volumes publiés en 2002 par la GML aux 3 Globes… Ce n’est vraimet pas la littérature qui manque, sans parler de tous les articles publis dans les QC Jahrbücher le la loge QC Bayreuth !

  • 3
    Le Chien
    3 mars 2013 à 22:33 / Répondre

    Vigilance !
    Car des loges brunes oeuvrent encore de nos jours : l’éternel combat de l’ombre contre la Lumière !
    N’en doutez pas : de faux frères, en général féru d’occultisme douteux, sont tapis, de nos jours encore, dans toutes les obédiences ; cela peut paraître paradoxal, mais c’est une triste réalité…
    Croyez-moi, je les flaire assez facilement, tant ils dégagent une odeur nauséanbonde !
    Christophe Boursellier n’invente rien dans son récit récemment publié :
    http://www.dailymotion.com/video/xcsg3m_5-5-la-franc-maconnerie-selon-chris_news#.UTPBHqKjOSo
    Je le répète : Vigilance !

  • 2
    Jiri Pragman
    3 mars 2013 à 21:31 / Répondre

    « peu traité » (en français) ne signifie pas jamais. Personne n’a par ailleurs le monopole d’un sujet.

  • 1
    alain bernheim
    3 mars 2013 à 21:03 / Répondre

    « Pour aborder ce thème très peu traité des relations entre Hitler et la Franc-Maçonnerie, »… ?

    Sans blaaaaaaaaaaaaague… comme disait notre Frère Grock !?

    Voir (par exemple)
    http://www.freemasons-freemasonry.com/bernheimfr.html

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous