Georgie 120316

Homophobie, la réaction de la GL de Georgie

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 16 mars 2016
Étiquettes : ,
  • 3
    Luciole
    17 mars 2016 à 11:27 / Répondre

    D’accord avec vous mais imaginons leurs têtes (si) ayant reconnu le GOdF ils étaient confrontés à l’acceptation des soeurs.

    • 4
      Julie
      17 mars 2016 à 11:49 / Répondre

      Les seuls endroits autorisés pour les femmes seraient-ils le lit et la cuisine ?…

      • 5
        chicon
        17 mars 2016 à 13:04 / Répondre

        @julie : comme la mixité n’est pas une question à l’ordre du jour aux usa, il conviendrait de ne pas l’appliquer à la sufragette en tous lieux. Question de retenue.

        • 7
          Lionel MAINE
          17 mars 2016 à 13:39 / Répondre

          N’y aurait-il pas, chez les adeptes de l’apartheid générique, une proportion plus élevée d’homophobes ?

          • 8
            yasfaloth
            17 mars 2016 à 18:26 / Répondre

            Question en marge du sujet :
            .
            Doit on absolument être catalogué homophobe ou homophile, ne peut on pas se revendiquer homo-indifférent et baser son appréciation de l’autre sur d’autres critères que celui de ses préférences d’alcôve ?
            .
            Joli le terme « d’apartheid générique », nul doute qu’il va faire florès dans les milieux ad-hoc !
            .
            Ceci dit, il me semble que si j’avais souffert du « vrai » apartheid, avec son cortège de brimades, de vexations et de limitations de libertés ; je me demande si le fait d’être associé au souhait de certains mâles peut être un peu trop imprégnés de la tradition et des idéaux de leur « ordre », de travailler exclusivement entre eux quelques heures par mois, ne serait pas quelque part pris comme une insulte !

            • 9
              Lionel MAINE
              17 mars 2016 à 19:08 /

              Mettre sur un même plan une soit-disant ‘préférence d’alcôve » et un vécu initiatique, quelle délicatesse !
              Si le terme apartheid, dont je vous invite à méditer l’étymologie, vous a piqué au vif dans son horrible connotation historique, c’était d’ailleurs le but, employons , pour qualifier les conceptions mono-genres de la vie maçonnique, le plus cru mais plus réaliste de « sexiste ».
              Bonne soirée.
              Fraternellement.

            • 11
              joab'nnn
              18 mars 2016 à 10:29 /

              oui comme sur le genre des FM …

            • 14
              yasfaloth
              18 mars 2016 à 13:24 /

              ce que j’apprécie particulièrement, c’est le côté bienveillant et pas du tout outrancier des réponses de certains intervenants !
              .
              Peut être aurais-je du écrire les choses autrement :
              .
              Je me fiche complètement des habitudes sexuelles de ceux que je peux fréquenter en loge, qu’elles soient « Auto », « Homo », « Hétéro », etc… tant qu’elles ont pour principe le respect de l’autre et la légalité.
              .
              Par contre dans une société presque universellement « érotisée », j’apprécie vraiment de voir Eros s’arrêter à la porte du temple… ça me fait des vacances… et me permet de me consacrer pleinement à ce que je suis censé venir y faire !

          • 10
            Speculum
            18 mars 2016 à 09:37 / Répondre

            Ce qui est original,c’est que les francs maçons puissent se chamailler pendant de heures au sujet du sexe des anges homosexuels transgenres.

          • 12
            Blazing Star
            18 mars 2016 à 10:36 / Répondre

            @ Lionel Maine – Y a t il chez les partisans de l’apartheid générique plus d’homophobes qu’ailleurs ? La réponse est OUI.
            Car si on considère que les femmes sont différentes des hommes, sans réserve ni faux-fuyant.( apartheid generique ) l’homophobie est le respect du vrai genre feminin.

            • 13
              Lionel MAINE
              18 mars 2016 à 11:13 /

              Étymologiquement, effectivement, votre raisonnement se tient.
              Maintenant, les homophobes ont-ils réellement « peur du même » ?

      • 6
        Luciole
        17 mars 2016 à 13:25 / Répondre

        Nous n’allons quand même pas les leur interdire!

  • 2
    ABIBALA
    17 mars 2016 à 10:22 / Répondre

    Maçons libres dans une loge libre : et voilà ce qu’il peut arriver, quelle tristesse.

    J’ai aussi entendu : « on est d’accord entre nous, alors ont fait ce que l’on veut » alors, alors, alors, gardons nos cadres de sagesse à l’intérieur desquels nous devons travailler et exposons les sans relâche.

    l’exemple de la dérive géorgienne doit nous y inciter.

    Heureusement que nous avons ajouté dans la grande sagesse de nos textes : « dans le respect de notre règlement général et de notre constitution ».
    Quelque fois des Frères ou Sœurs oublient cet addendum, j’insiste pour que l’on n’oublie pas de le rappeler à chaque fois que la dérive nous guette! Mes Sœurs et mes Frères la maçonnerie c’est tout de même un peu de fraternité !

  • 1
    xm
    16 mars 2016 à 20:32 / Répondre

    Il ne manquerait plus que Trump soit maçon. Mais aux USA, on en a vu d’autres.

    La Géorgie est de toute façon un « Etat Sudiste » où pullulent les milices armées d’extrême droite

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous