Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

logo AME

Italie : une réaction de l’Alliance Maçonnique Européenne

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 24 mai 2018
  • 12
    Peter Bu
    27 mai 2018 à 13:30 / Répondre

    34 obédiences de 14 pays comptant 5000 membres en moyenne. Merci pour cette réaction, mais où sont les autres obédiences?
    Mediapart a fini par publier un article sur cette nouvelle manifestation anti-maçonnique en Italie : https://www.mediapart.fr/journal/international/250518/de-quoi-l-exclusion-des-francs-macons-en-italie-est-elle-le-signe/commentaires
    Il éveille un débat assez nourri. J’ai ajouté :
    Bruit de bottes en Italie – et ailleurs
    « La coalition du Mouvement 5 étoiles, populiste, et de la Ligue, anciennement Ligue du Nord et d’extrême droite, gouvernant aujourd’hui l’Italie, a décidé dans son programme publié le vendredi 18 mai 2018, d’interdire aux francs-maçons de faire partie du gouvernement.
    Cette interdiction renvoie, pour les francs-maçons italiens, au souvenir des lois antimaçonniques du régime fasciste, promulguées le 13 février 1923, qui visait à l’époque à les exclure du gouvernement et de la vie civile de toute activité politique. »
    Cette loi est la suite d’un scandale d’un scandale d’automne 2017 passé inaperçu : Un appel au secours du Grand maître du Grand Orient d’Italie cite que « « l’année dernière déjà la Commission parlementaire italienne sur les organisations criminelles et la mafia a ordonné au GO d’Italie de consigner les listes des Frères affiliés à l’Ordre dans deux régions italiennes. Ensuite, la Commission a émis un mandat de perquisition, ce qui a entraîné la réquisition de serveurs, de quelques disques durs, et de nombreux documents déposés dans ses archives. » (1)
    Inclure la franc-maçonnerie entre « les organisations criminelles et la mafia » est consternant et inadmissible. La chasse aux francs-maçons annonce toujours une dictature. Cela ne semble pas inquiéter grand-monde en France.
    En France aussi, il y a quelques jours, nous avons connus un accès de de fièvre similaire. Lors d’une procession catholique à Tréguier, en Bretagne, autour de la chasse des reliques du saint local, Yves, saint patron des avocats, quelques contestataires genre « ultra-cathos » portaient des banderoles : « Franc-maçonnerie, gangrène de la justice et de l’église, Saint-Yves de la racaille délivre nous », « Policier, gendarme, juge intègre, s’il te plaît la vérité sur les attentats, les faux suicides », ou encore « Fonds de pension US = ruine de notre industrie ». Évidemment, pour ces gens tout est la faute de la franc-maçonnerie. (2)
    Les parlementaires français et européens devraient exiger que de tels lois et agissements ne soient pas tolérés.
    Peter Bu
    N.B. : En Angleterre, l’ex-chef de la Fédération de Police d’Angleterre et du Pays de Galles a déclaré récemment que les francs-maçons devraient être exclus des forces de l’ordre. https://francais.rt.com/international/47065-angleterre-franc-macons-ont-assez-etre-discrimines-police Il y a quelques années, les anti-maçons essayaient d’édicter la même loi qu’en Italie,le 18 mai dernier.
    En automne dernier déjà, « Zsolt Semjén, vice-premier ministre hongrois et chef du KDNP, le parti démocrate-chrétien hongrois, allié de long terme du Fidesz de Viktor Orbán actuellement au pouvoir, « a déclaré dans un entretien donné à la radio publique hongroise que « la cause originelle de la crise migratoire est la franc-maçonnerie, et dont le truc ultralibéral de Soros est l’une des nombreuses ramifications ». https://visegradpost.com/fr/2017/10/12/les-chretiens-democrates-hongrois-contre-satan-soros-et-les-franc-macons/
    L’extrême-droite autrichienne (FPÖ puis BZÖ) Jörg Haider en octobre 2008 est hostile aux francs-maçons.
    Frères Musulmans, mais aussi les partisans de la Révolution Iranienne de 1979, accusent la franc-maçonnerie d’être coupable « de la perversion occidentale du monde musulman et font de la franc-maçonnerie, des juifs, mais aussi des gay, des agents de l’occidentalisation de leurs sociétés et donc des ennemis à abattre ».
    Le Pape François est viscéralement contre les francs-maçons.
    L’épidémie – qui a connu son apogée sous les régimes fascistes et communistes, se répand à nouveau..
    (1) Pour aller plus loin : deux universitaires français viennent de publier le 25 mais un excellent historique de l’antimaçonnismue en Italie : https://mirmandepatrimoines.wordpress.com/reforme-de-la-taxe-dhabitation-et-si-la-compensation-financiere-netait-pas-le-seul-enjeu/
    (2) Le journal de Brest Télégramme a filmé la manifestation de Tréguier : la vidéo vaut le détour. https://www.hiram.be/blog/2018/05/22/une-procession-troublee-par-des-manifestants-anti-francs-macons/

  • 6
    Chouilla
    25 mai 2018 à 11:57 / Répondre

    Je ne comprends pas bien le problème. Y a-t-il des frères qui projetaient de faire partie d’un gouvernement d’extrême droite?

    • 7
      Yasfaloth
      25 mai 2018 à 15:01 / Répondre

      Justement, on se focalise sur les réminiscences des années 30-40, alors que ce n’est pas du tout le problème.
      .
      Ils n’y avaient sans doute aucun (ou très peu de) ministre maçons dans leur escarcelle… Ce sont des « populistes » n’oublions pas, ils ont juste « mis en scène » leur arrivée avec un discours destiné à plaire à leur public, notamment avec des arguments bidons à réminiscences complotistes.
      .
      La vrai question reste quand même : pourquoi peut il paraitre « populaire » aujourd’hui, en Italie, de proclamer qu’on ne veut pas de ministres maçons ?
      .
      En tout cas toutes ces réactions outragées sont contre-productives car elles laissent à penser qu’il y avait effectivement problème et volonté de s’immiscer plus ou moins de force au gouvernement.
      .
      La seule réaction saine aurait sans doute d’annoncer, avec un grand éclat de rire, que ce genre de gouvernement ne correspond pas à nos valeurs et qu’aucun Maçon n’aurait de toute façon accepté d’en faire partie !

    • 8
      SACRIPANT
      25 mai 2018 à 15:19 / Répondre

      Mais enfin !
      Ce ne serait pas la première fois !
      Voyez justement l’annonce du blog pour la représentation du film « Forces occultes ». Qui croyez-vous a fourni toutes les informations nécessaires à la réalisation de ce film ? Mais des Frères, bien sûr !
      Gilbert Collard et d’autres ont rejoint le Rassemblement bleu marine sans aucun problème… Mais bien évidemment, le Rassemblement bleu marine n’est pas le Front National !

    • 9
      Joël
      25 mai 2018 à 15:49 / Répondre

      Bah, le gouvernement belge a bien un Théo Francken qui pose à côté du néo-nazi Kris Roman.
      http://blog.marcelsel.com/2018/03/14/n-va-quatre-ministres-belges-et-de-facheux-amis-fachos/
      Et la presse ne bronche pas.

      • 10
        SACRIPANT
        25 mai 2018 à 17:22 / Répondre

        Où est donc le rapport, Joël ?
        Francken n’est pas du « bâtiment » que je sache ?
        Et puis, de quoi faut-il s’étonner dans ce pays qui n’en est pas un dans le fond…

      • 11
        Joël
        25 mai 2018 à 21:29 / Répondre

        Drôle de question : le blogue se plaint avec raison de la présence des fascistes anti-maçons au sein du gouvernement italien et je signale qu’un secrétaire d’Etat belge fraie avec un néo-nazi. Il serait intéressant de connaître l’opinion de Francken sur la FM. Mais la presse belge, surtout francophone, est d’une mollesse incontestable…

    • 13
      CHRISTINE
      4 juin 2018 à 09:35 / Répondre

      Il est indispensable que nous soyons partout !…
      Comme le semeur répand entre autre les principe qui sont les nôtres, càd par exemple la défense de la liberté de penser ce que l’on veut …
      Sinon jusqu’où nous mèneraient-ils ?

  • 3
    Patrice Deriémont
    25 mai 2018 à 08:00 / Répondre

    C’est clair, cette disposition du programme italien de gouvernement n’est pas admissible. Je me demande d’ailleurs si elle est constitutionnelle, auquel cas elle ne sera pas appliquée. Cela n’enlève rien à l’intention.
    Il faut aussi rappeler que la maçonnerie italienne est ultra divisée, pour ne pas dire atomisée. Il existe, au delà du Grand Orient d’Italie qui est proche de la GL et de la Grand Loge d’Italie plus proche du GODF, un foisonnement de petites Obédiences et de Loges sauvages qui nuisent à l’image de la maçonnerie italienne car elles sont souvent impliquées dans des affaires commerciales, financières et même mafieuses.
    Il faut faire attention à ce que ce schéma ne se produise pas en France et les « grandes Obédiences » historiques devraient s’en inquiéter. Nous avions créé « la maçonnerie française » qui était composée de 9 Obédiences. La GL a choisi de dissoudre cette institution lorsqu’elle en a assuré la présidence. Le résultat est qu’il se crée une Obédience par semaine souvent pour des problèmes d’égos, ainsi qu’une multitude de Loges sauvages. Nous prenons le même chemin que les italiens et nous courons le risque un jour d’en subir les mêmes conséquences. La presse française s’est souvent fait l’écho de cette demande.
    J’espère qu’il y aura un jour un Grand Maitre qui saura rassembler tout cela, mais je ne vois pas de projet de cette nature poindre à l’horizon.
    Merci tout de même pour ton mail et pour l’activité de la FRAPAR qui n’a jamais été aussi vigoureuse

    • 4
      Chicon
      25 mai 2018 à 10:20 / Répondre

      (3) la loge P2 est encore dans beaucoup d’esprits et a fait un tord considerable et durable a le franc maconnerie.

  • 2
    SACRIPANT
    24 mai 2018 à 15:09 / Répondre

    Qu’entendez-vous exprimer, André-Louis Guidroux ?
    Qui fait une politique « néonazis » ? À moins qu’il ne s’agisse d’une politique néo-nazie…

    Pour celles et ceux qui ont suivi l’émission « C’EST DANS L’AIR » de ce mercredi 23 mai, les choses sont désormais claires : ce sont bien de pseudos-obédiences et de pseudos-loges maçonniques qui ont contribué à créer ce climat profondément anti-maçonnique en Italie !
    Que les obédiences libérales et « régulières » fassent donc le ménage et informent correctement le public profane afin qu’il puisse faire la différence entre les vrais et les faux !
    Le peuple a besoin de certitudes, l’ignoriez-vous ?

    • 5
      Joël
      25 mai 2018 à 11:45 / Répondre

      Toujours cette confusion entre fascisme et nazisme (même si les deux sont exécrables).

  • 1
    ANDRE-LOUIS GUIDROUX
    24 mai 2018 à 12:44 / Répondre

    C’est de la politique néonazis – Ouvrons l’oiel.

    fraternellement

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous