Itinéraire d’un honnête homme libre

Publié par Martial Gabin
Dans Edition

Alors que dans sa préface Alain Bauer se moque, « fraternellement » bien sûr, de tous les dignitaires qui se croient obligés de commettre un ouvrage « définitif » sur ce qu’il y a à penser de la Franc-Maçonnerie et de leur apport personnel dans la perpétuation de l’Ordre, c’est sans doute parce que cet ouvrage tranche avec la trop attendue « langue de bois » habituelle que Jean-Philippe Hubsch a accepté de l’écrire.

En effet, « la fraternité est un combat » tranche sur le fond, la forme, et le ton. Cet ouvrage aurait pu être titré « itinéraire d’un honnête homme libre » car c’est d’abord de l’engagement d’un homme comme les autres que témoigne cet opus. Dans la crise qu’à cause de la pandémie les obédiences subissent, Alain Bauer souligne : « Beaucoup auraient fait plus mal. Bien peu auraient pu faire aussi bien. Je ne vois pas qui aurait pu faire mieux. En tout cas, sa

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.

dimanche 21 février 2021
  • 5
    Désap .
    2 mars 2021 à 20:34 / Répondre

    4 – Mon frère Luciole, si l’institution se trouve incapable de faire respecter les principes maçonniques, elle ne peut prétendre au titre d’Ordre. Elle ne diffère dès lors en rien de n’importe quelle autre association profane.
    Si la transmission de la méthode Maçonnerie dont l’exemple est donné par la Tradition ne produit pas de transmutation ou produit un plomb plus dense encore que le natif, c’est soit que la transmission est défaillante, soit qu’il y a erreur sur les élus, l’un et l’autre finissant par se cumuler.
    Cette Tradition est connue, c’est celle qui permit la construction de bâtiments sans autre énergie qu’humaine, en somme sans artifice, et dont l’exemple le plus emblématique, toujours sans explication et à ce jour inégalé est le plateau de Gizeh.
    Je crains que pour satisfaire le nombre on sacrifie le principe.
    La liberté de conscience, certes, dans tous les cas la métaphysique ne souffre d’aucun dogme, elle répond en revanche de principes, ce qui est fondamentalement différent ; la liberté libertaire sûrement pas, il n’y a rien de plus anti-maçonnique, anti-métaphysique et anti-traditionnel.
    Il me semble que les deux Franc-maçonneries atteignent leur limite, la prospérité libérale est une illusion.
    L’une s’est fourvoyée dans la religion, elle a cru pouvoir marier la carpe et le lapin ; elle était pourtant prévenue, on ne peut interdire les discussions religieuses tout en faisant de la religion son principe.
    L’autre se fourvoie dans le principe libertaire. Non, toutes les interprétations ne sont pas équivalentes ni recevables et affirmer cela n’est pas faire preuve de dogmatisme, c’est faire preuve d’ordre.

    • 6
      Luciole
      3 mars 2021 à 11:33 / Répondre

      Cher Desap,je ne suis pas éloigné de ton propos,je pense néanmoins que tu forces un peu les termes.
      Il est vrai que la FM depuis l’origine se complait aux grands mots,aux principes à majuscules et rejoint comme vocabulaire les religions.Je n’y suis guère favorable et plaide pour davantage de simplicité.
      Athée non dogmatique je suis,en ce qui me concerne, parfaitement à l’aise dans l’une des Obédiences, (celle de la rue Puteaux),que tu pourfends régulièrement. Nous avons des discussions policées et courtoises sur tous les sujets,le seul frein que chacun s’applique naturellement est de le présenter comme étude et pas comme base de conflit,respectant les convictions des autres, qu’il n’a d’ailleurs pas à connaitre.
      En plus de 50 ans de présence je n’ai jamais observé de dispute religieuse ou politique quand ce type de sujet était évoqué.

  • 3
    Désap .
    28 février 2021 à 19:14 / Répondre

    Sous l’article de Géplu annonçant le désormais abonnement annuel payant à Hiram.be, j’ai écrit qu’il me semblait légitime que les obédiences financent le principal média maçonnique, d’autant plus légitime que son animateur a prouvé l’objectivité, la neutralité et l’égalité de traitement de sa ligne éditoriale.
    Géplu m’a répondu : « je ne veux surtout pas avoir de telles relations avec les obédiences. Cela créerait inévitablement que tu le veuilles ou non un lien de dépendance et tôt ou tard d’inévitables pressions. »
    On constate que les craintes sont les mêmes que dans le monde profane et qu’il s’agit donc de faire preuve de prudence à l’égard de comportements susceptibles d’être absolument contre-maçonniques à l’intérieur même de l’institution.
    En conséquence, rien ne distingue les associations maçonniques des associations profanes.
    La Franc-maçonnerie n’est en rien capable de faire vivre la moindre utopie ; il me semblait pourtant qu’il s’agissait là d’un minimum.
    Ainsi, en loge et atelier on se réclame de grands principes que l’on est rigoureusement incapable de mettre en œuvre.
    Si rien ne vous choque, s’il vous vient à l’idée d’avancer le moindre argument fataliste, c’est de mon point de vue très préoccupant, ceci signifie que l’institution maçonnique n’est plus en mesure de transmettre la maçonnerie.

    • 4
      Luciole
      1 mars 2021 à 21:16 / Répondre

      @Desap Même si je comprends ton propos,je crois qu’aucune institution fut elle maçonnique ne peut transmettre ce qui est du ressort du FM individuel ou de la loge pour un territoire restreint..
      Quant à la Maçonnerie prétendre transmettre autre chose qu’une méthode et une Tradition (à définir) c’est encore plus difficile.

  • 2
    Alain Bernheim
    28 février 2021 à 12:36 / Répondre

    jean-philippe Hubsch nous rappelle, en paraphrasant Aragon qui disait : « l’amour n’existe pas, il n’y en a que des preuves »…
    Je crois que c’est plus exactement Pierre Reverdy qui disait: « Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour ».

  • 1
    Benjamin Rathery
    23 février 2021 à 17:22 / Répondre

    « Ce n’est qu’un début, continuons le combat » scandaient les étudiants de Mai 1968.
    S’agissant de la Fraternité, elle a tendance à devenir à géométrie variable.
    Tout le monde ne doit pas avoir le même dictionnaire …
    Toujours est-il que ce combat est loin d’être gagné dans la société et même en franc-maçonnerie.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous