Jean-Philippe Hubsch, le 18 octobre 2020, lors de la manifestation Place de la République à Paris en hommage à Samuel Paty

Jean-Philippe Hubsch annonce sa démission du GODF

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 27 octobre 2021
  • 23
    Pierre HOHWEYER
    14 novembre 2021 à 21:06 / Répondre

    Le fait d’imposer à toutes les Loges du GODF de recevoir tout visiteur membre du GODF, donc, de fait, des Sœurs, a été instruit sous le règne de JPhH et validé lors du Convent muet de 2020, durant lequel la parole n’a pas circulé. De fait, ceci conduit à des Tenues mixtes, même si les Sœurs présentes ne sont que visiteuses. Les Loges qui avaient décidé d’être exclusivement masculines ont perdu une part de leur souveraineté, C’est plus que regrettable, cela réduit sérieusement l’offre du GODF et poussera un certain nombre de FF.°. dans les bras de la GLDF, GLNF ou GLAMF. Et tout cela pour sacrifier à la mode qui veut que tout soit accessible à tout le monde… Triple bise à toutes les Sœurs qui me liront et dont j’admire le travail.

  • 19
    Pierre-Philippe Baudel
    28 octobre 2021 à 20:45 / Répondre

    Sans plus de commentaire, souhaitons-lui de retrouver bientôt ce pourquoi il est entré originellement en Maçonnerie. Avec mon Acc Frat.

  • 16
    Yves Huré
    28 octobre 2021 à 18:00 / Répondre

    La maçonnerie au GO n’existe plus depuis longtemps – Lutte d’influence et de pouvoir – Bientôt certains seront nommés a vie et pourront continuer a sévir et a continuer leurs affaires.

  • 13
    YodaH
    28 octobre 2021 à 11:44 / Répondre

    Membre de la GLFS, la décision prise par JPhH me désole et m’attriste. Je ne vais pas commenter ce qui se passe au GODF, mais simplement que la GLFS ne dispose pas de justice maçonnique, a créé un outil qui s’appelle une Commission d’arbitrage.. et que le bleu n’interfère dans le rouge et vis-versa. Enfin, je suis une maçonne libre dans une Loge libre. Au plaisir de revoir JPhH sur d’autres chantiers, car je ne doute pas qu’il trouvera « Loge » à son engagement personnel.

    • 15
      Yonnel Ghernaouti
      28 octobre 2021 à 16:45 / Répondre

      Yodah,
      GLFS ? Est-ce la Grande Loge Féminine de Suisse ?
      Par avance, merci de ta réponse.
      Avec toute ma fraternelle affection.

    • 18
      lazare-lag
      28 octobre 2021 à 19:39 / Répondre

      A propos de GLFS, je me fais la même réflexion que notre frère Yonnel.
      Et c’est très bien que des frères et soeurs suisses interviennent ici.
      Pour ma part, ils seront toujours les bienvenus.

  • 10
    Benjamin Rathery
    28 octobre 2021 à 11:11 / Répondre

    L’an dernier le Conseil de l’Ordre et son Grand-Maître Jean-Philippe Hubsch ont été amenés à cause de la crise liée au Covid à prendre des décisions difficiles mais nécessaires. Ces décisions ont toujours été prises à une grande majorité. Une loge a porté un certain nombre de plaintes contre les décisions du Conseil de l’Ordre. Contre toute attente, ces plaintes qui, en toute logique, auraient dû être déclarées irrecevables par la Chambre de Justice Maçonnique, ont été déclarées recevables par la CSJM. Faisant cela, la CSJM s’est attribuée un rôle qui n’est pas le sien. Elle n’est pas une Cour Constitutionnelle ni l’équivalent de la Cour de Justice de la République.
    A ce jour 22 Conseillers de l’Ordre sont traduits devant la CSJM … C’est du jamais vu dans l’histoire de l’obédience. Dans la procédure qui a justifié la démission du passé Grand-Maître, les frères poursuivis ont été relaxés. Seul le Grand-Maître JPH a été condamné. Cette décision inique est une forfaiture, tant sur le fond que sur la forme. Il est incompréhensible que seul le Grand-Maître ait été condamné.
    Contrairement à l’usage, le passé Grand-Maître et les autres accusés, conseillers de l’Ordre n’ont aucunement bénéficié du soutien de l’actuel Grand-Maître …
    A l’évidence cette condamnation personnelle est la preuve d’une machination. La CSJM a été instrumentalisée.
    La crise larvée qui était mise sous le tapis depuis des mois éclate. Le Conseil de l’Ordre est devenu une pétaudière ou le radeau de la Méduse. Le Grand-Maître actuel va devoir s’expliquer devant le Convent. Gageons que les discussions risquent d’être houleuses et que la réélection du Grand-Maître actuel n’est pas gagnée. Un sursaut de la part des Conseillers de l’Ordre est plus que nécessaire pour qu’il soit mis fin à cette gestion calamiteuse de l’obédience.

  • 9
    Thierry S.
    28 octobre 2021 à 10:05 / Répondre

    Oh !! l’histoire de l’arroseur arrosé 😁

  • 8
    Guibulum
    28 octobre 2021 à 09:42 / Répondre

    Cet événement est triste pour la maçonnerie mais il est révélateur des dérives du Grand Orient. Que je sache Jean-Philippe Hubsch ne s’était pas inquiété des magouilles de la Chambre Suprême de Justice quand elle a rendue le Grand Orient mixte au mépris du respect des textes régissant son fonctionnement. C’est en quelque sorte l’arroseur arrosé et cela devrait faire réfléchir d’autres frères du Grand Orient qui ne sont plus à leur aise dans une institution devenue de plus en plus profane et politique. Je précise que je n’ai rien contre la maçonnerie féminine, seulement la manière dont cela s’est fait au Grand Orient.

    • 12
      lazare-lag
      28 octobre 2021 à 11:42 / Répondre

      @ GUIbulum (8):
      Que je sache, Jean-Philippe Hubsch n’était pas en fonction, même comme simple conseiller de l’Ordre, au moment où le Grand Orient a accepté la mixité dans ses rangs, il y a quasiment douze ans désormais.
      Et sauf à avoir mal compris, ce n’est pas le Grand Orient dans sa globalité qui est devenu mixte, ce sont les loges qui exercent leur droit entier de souveraineté pour décider de le devenir ou pas.
      Les loges qui ne souhaitent pas initier des soeurs n’ont jamais été inquiété à ce sujet, sauf erreur de ma part.
      Le GODF est mixte au sens où des loges peuvent le devenir et où peuvent se créer des loges mixtes, la mixité ne s’impose pas à l’ensemble de l’obédience.
      Et ressasser la méthode employée à l’époque ne fera pas revenir en arrière, n’apporte rien en termes de progression, et surtout que depuis le GM de l’époque, Lambicchi si je ne m’abuse, il en est passé au moins 5 ou 6.
      A mon sens, il est donc intellectuellement spécieux, pour ne pas dire malhonnête, d’imputer la mixité au frère Jean-Philippe Hubsch en qualité de Grand-Maître.

      • 22
        Brumaire
        30 octobre 2021 à 17:23 / Répondre

        8- Lazare-Lag a raison, la décision de la CSJM du GODF de donner la possibilité aux loges du GODF de devenir mixtes date d’ avril 2010, le 10 si mes souvenirs sont exacts.
        JPHubsch, à cette époque, n’était pas membre du Conseil de l’Ordre, il était dans sa loge de Thionville (57)
        Et, si vous me permettez un autre commentaire, les Jurys dits fraternels, Chambres de Justice maçonnique, ou instances semblables, ne devraient même pas exister, les litiges devraient se régler tout à fait autrement, et bien en amont.
        Déjà, les mots de « Jury fraternel », ou « Justice maçonnique », ça va très peu ensemble.
        Pour avoir été plusieurs fois dans le passé, « représentant du ministère public » dans ces instances, en essayant pourtant de ramener lucidité, équité et fraternité dans les débats, je peux attester que ces séances de « justice » font des dégâts considérables au sein des ateliers.

  • 7
    Adèle D.
    28 octobre 2021 à 08:29 / Répondre

    La démission d’un Grand Maître la veille d’un convent est peu conforme à son devoir d’assumer les responsabilités de son mandat.

    • 11
      Benjamin Rathery
      28 octobre 2021 à 11:15 / Répondre

      Le passé Grand-Maître Jean-Philippe Hubsch est descendu de charge en Janvier dernier. Ce commentaire est donc nul et non avenu. Il montre seulement que son auteur ne sait pas de quoi il parle.

    • 14
      lazare-lag
      28 octobre 2021 à 11:54 / Répondre

      @ Adèle D (7):
      Entièrement d’accord avec l’argumentation du frère Benjamin Rathery, il ne s’agit pas du Grand-Maître en fonction.
      J’ajoute que l’on ne peut pas en plus reprocher à Jean-Philippe Hubsch le calendrier des décisions de la Justice Maçonnique surtout quand il y est personnellement mis en cause.
      Car sa décision est d’abord une réaction à une décision de la CSJM, pas à l’organisation d’un convent. Evitons les amalgames.
      Cette décision de la CSJM serait intervenue trois mois avant, ou trois mois après, la décision de démission de J-P H aurait très vraisemblablement collée à la CSJM.

      • 21
        Adèle D.
        28 octobre 2021 à 22:34 / Répondre

        passé G.M. et passé mandat, il va sans dire ! mais les responsabilités des actes n’en restent pas moins à assumer …

  • 5
    Christian Pressouyre
    28 octobre 2021 à 00:15 / Répondre

    J’ai été initié au GODF en 1979 , plutôt spiritualiste je me suis efforcé d’être affilié à des loges pratiquant le REAA , et puis je me suis affilié à la GLFMM en 1991 et démissionner du GODF en 1995 , le constat c’est que cette honorable Obédience est devenu en 30 ans un club politique, sociétal rien à voir avec l’authentique Franc- Maçonnerie et de plus exerçant une hégémonie sur des Obédiences plus spiritualistes, profitant de leurs dissidences quand elle ne les a pas provoqué, créant le Grand Orient Égyptien pour mieux absorber les loges du rite de Memphis Misraim, se déclarant les seuls héritiers de la FM Égyptienne….. un comble quand on connaît l’histoire du GODF qui a fait interdire ces mêmes obédiences égyptiennes au prétexte qu’elles étaient Républicaines

    • 17
      Yves Huré
      28 octobre 2021 à 18:04 / Répondre

      Tout a fait d’accord avec toi, quelle descente pour cette obédience souhaitant faire évoluer la société.

    • 20
      Pierre
      28 octobre 2021 à 21:59 / Répondre

      Voilà un jugement tout en finesse , mesure et bienveillance, qui fait honneur à tout ce qu’on apprend en Maçonnerie , depuis le grade d’Apprenti.

  • 4
    Luciole
    27 octobre 2021 à 23:45 / Répondre

    Ne connaissant rien du débat évoqué et ne me mêlant pas des affaires intérieures du GOdF je regrette cependant que ce communiqué ne soit pas réservé aux seuls membres du Grand Oient et qu’il soit même affiché en site public.

  • 3
    Alain BREANT
    27 octobre 2021 à 23:21 / Répondre

    Je regrette profondément que notre frère en soit réduit à cette extrémité !

    Sauf erreur de ma part , la circulaire en question avait comme Objet : Circulaire modifiant la Circulaire 1087 et fixant à titre exceptionnel une modification du calendrier maçonnique !

    Comme on le voit son importance était hautement symbolique !!!!!

    Il faut aussi se rappeler que l’ancien GM du GODF s’en était pris à la propension du SC à sortir de son rôle !

    Tristesse et désolation !

    • 6
      Mai 68
      28 octobre 2021 à 02:35 / Répondre

      Encore une « influence » des HG ?

  • 2
    Jean-Michel SERVAIS
    27 octobre 2021 à 22:04 / Répondre

    Mon TC Frère, il me plaît de vous appeler ainsi;
    Si le GodF centrait son action et son intérêt sur la démarche initiatique et traditionnelle, se démarquant de sujets profanes, nous n’en serions probablement pas là.
    Lorsqu’une obédience se mue en plateforme citoyenne, et vous-même parlez de laïcité, ce qui ne concerne en rien la franc-maçonnerie, on s’expose – sans doute – à des critiques que je ne connais pas.
    Je ne connais rien des règlements de votre Obédience que vous incriminez…alors de quoi je me mêle ?
    Simplement de franc-maçonnerie universelle et traditionnelle: une obédience est souveraine et il semble mal venu d’évoquer sur la place publique les articles de son règlement pour exposer ses débats internes ( nous ne connaissons rien de ces règlements et statuts) ; sur ce site nous espérons discuter de manière non partisane.
    Puissiez-vous rester « maçon » c’est à dire celui que la franc-maçonnerie recrute comme homme bon et qu’il espère transformer en homme meilleur.
    Je reste fraternellement et indéfectiblement attaché à votre cheminement traditionnel, redoutant la terrible idée du « maçon libre dans une loge libre »
    JM Servais (Belgique)

  • 1
    jean francois verjat
    27 octobre 2021 à 21:29 / Répondre

    Il est dommage que le béotien ne puisse pas savoir quel est l’objet du débat à l’origine de cette prise de parole publique.
    L’indignation parle sans doute aux initiés, du Grand Orient mais pour les autres il reste un exercice de communication paradoxal.
    Il consiste à s’adresser à un public large , et on l’imagine ,au delà des seuls membres du G.O.D.F. ( sinon pourquoi un communiqué?) , pour dénoncer un scandale dont le sens échappe aux destinataires ignorants du contenu de la circulaire litigieuse .
    Astuce bienvenue, pour faire pardonner ce silence ,l’invite à partager l’injure faite aux grands principes , en l’occurrence l’impératif du double degré de juridiction .
    On aurait aimé, avant de fustiger l’arbitraire né de cet appel impossible , pour mieux s’y associer en bonne intelligence, connaitre un peu du fond de l’affaire.
    JF Verjat

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous