Journal d’un Franc-Maçon

Publié par Jiri Pragman

… et même d’un Apprenti Franc-Maçon! Suivant cette tendance des Apprentis à s’exprimer (certains diront se répandre) sur le Net, l’Apprenti en question a mis en ligne le Journal d’un franc-maçon (www.journaldunfrancmacon.com). Il s’agit donc du fruit de (son) travail d’apprenti. Ciril explique: Il est constitué de textes et de dessins, réalisés au cours de cette année si particulière de silence. Ils ont été réalisés au gré de mes lectures, des tenues, de mes centres d’intérêt, sans lien particulier.

Son travail est intéressant mais n’en déplaise aux grands tenants de la liberté d’expression, on peut continuer à se demander si ces impressions d’Apprenti ne sont pas d’abord personnelles avant d’être partagées avec sa Loge plutôt que d’être diffusées sur le web.

mercredi 14 novembre 2012
Étiquettes :
  • 44
    Jiri Pragman
    27 décembre 2012 à 18:39 / Répondre

    Devenir Franc-Maçon a bien sûr déjà été traité dans le Blog Maçonnique.

  • 43
  • 42
    aouelie marius serge emmanuel
    27 décembre 2012 à 18:24 / Répondre

    je souhaiterais adherer à la franc_maçonnerie.comment faire?

  • 41
    Gilbert GROSS
    9 décembre 2012 à 15:21 / Répondre

    Bien sur qu’il n’est pas question d’interdire aux apprentis de se manifester. Il y a toutefois un risque, par manque d’expérience… il faut du temps pour bien comprendre l’idéal maçonnique. S’il ne s’agit que d’un questionnement, cela peu être bénéfique, mais qu’un jeune initié apporte de suite des opinions tranchées… n’est pas tout à fait conforme, ni à l’esprit, ni a la lettre –
    Il s’agit donc d’un maniement très sensible, a utiliser avec beaucoup de circonspection… me semble-t-il… mais je suis un vieux, et peut être n’ai-je pas compris l’humanisme maçonnique ?

  • 40
    André Lacavire
    20 novembre 2012 à 19:40 / Répondre

    Le travail est bon. Depuis la maçonnerie – « La Maçonnerie disséquée » de Prichard 1730 il n’y a plus rien à révéler qui ne soit dans le domaine public. De plus un artiste a le droit – pour ne pas dire le devoir – de s’inspirer de ses travaux en loge. Je ne compte plus les artistes qui ont fait leur miel de la maçonnerie. Quand Richard Texier expose à la grande loge de France personne ne s’en émeut ce qui est normal. De plus son travail est de bonne facture graphique ce qui est rare. De plus même si ce frère avait signé de sa main et sous son nom je n’en aurait pas été choqué car il ne révèle rien que quiconque ne puisse savoir au travers de la littérature librement accessible.
    (…)

  • 39
    ciril.K
    19 novembre 2012 à 23:29 / Répondre

    Hello Serer Oanan . Alors sans rancune.
    On nest pas forcément artiste et webmaster.
    Je ne sais même pas ce qu’est un Whois, alors son anonymat…!?
    Je vais procéder ou faire procéder plus exactement aux modifications nécessaires.
    (…)

  • 38
    Serer Oanan
    19 novembre 2012 à 21:46 / Répondre

    @ CK (!) :
    Bonjour Ciril,
    Ne renverseriez-vous pas les rôles ?
    L’évidence est telle que je ne peux supposer qu’elle soit purement fortuite.
    Il suffisait de signer d’un autre pseudo que Ciril K ou d’anonymiser le whois (ce qu’il est toujours tant de faire), voire les deux. Donc si aucune des deux voies n’avait été choisie, compte tenu d’une culture maçonnique certaine, j’en avais conclu qu’à moins d’un acte manqué, la démarche était volontaire et que vous souhaitiez donc nous entraîner  » ailleurs « .
    C’était le sens de ma question sur votre pseudo-anonymat. Je me suis manifestement trompé et je vous prie de m’en excuser car je ne souhaitais naturellement pas vous porter un tort quelconque. En effet, au-delà du débat  » fallait-il ou non créer ce site « , j’ai apprécié ce que j’ai lu et vu ici et  » ailleurs « .
    Salut l’artiste !

  • 37
    Yasfaloth
    19 novembre 2012 à 02:15 / Répondre

    @Ciril.K

    Bonjour

    Puis que tu l’invoques mon frère voilà l’article 2 (en copié collé) :

    ARTICLE II

    Elle recommande à ses adeptes la propagande par l’exemple, la parole et les écrits, sous réserve de l’observation du secret maçonnique (3).

    Et un extrait de la note (3) auquel il renvoi :


    Le secret maçonnique doit être scrupuleusement observé par tous les Frères.

    Les communications à la presse profane, relativement à des faits maçonniques, doivent être interdites, et les Frères qui appartiennent au Journalisme sont priés de s’inspirer avant tout des intérêts de l’Ordre et de s’abstenir de publier, soit ce qui se fait et ce qui se dit en Loge, soit des commentaires sur les actes ou dires des Francs-Maçons en tant que Francs-Maçons. – (C. n° 25 du 2 avril 1889).

    En principe, il y a dans la divulgation à un profane de ce qui s’est passé en Tenue un manquement à la loi maçonnique. C’est un des engagements que tout Maçon prend lors de son Initiation. – (C. du 1er février 1892).

    Je reste sur ma position : produire sur un blog d’accès public une planche lue en loge en la déclarant comme telle viole cet engagement…

    Mais évidemment il y a plus grave… surtout quand on voit ce que nos « élites » font de la première partie de cette note (relative à la presse) !

    Ceci dit, si ton Vene et ton Second t’ont donné le feu vert…

    Ça me rappelle ce parrain d’un apprenti considéré comme brillant qui plaidait régulièrement pour qu’on donne la parole à son filleul sur des planches « sociétales » concernant son activité profane…

    Cordialement

  • 36
    ciril.K
    18 novembre 2012 à 22:33 / Répondre

    Bonjour, je suis l’auteur du Journal d’unFranc-Maçon.
    Je tiens à lever quelques ambiguïtés:
    Ce travail a été mis en ligne avec l’aval de mon vénérable et de mon second surveillant.
    Néanmoins, afin de ne pas associer ma loge à mes prises de position le nom de celle-ci n’a pas été mentionné.
    L’article 2 de la constitution du GODF encourage ses membres à publier leurs écrits sous couvert du secret maçonnique.
    Quel secret ai-je révélé qui ne soit déjà mille fois dans les livres et les blogs?
    La planche de compagnon a été soumise depuis bien longtemps en loge.
    J’adresse un salut fraternel à tout ceux qui ont apprécié ce travail et me l’ont témoigné.
    Une pensée toute particulière à serer oanan, pour son manque de discrétion.
    Peut-être n’est-il pas maçon?

    (…) . Ciril.K

    • 45
      Jeanne Pilon
      14 mars 2018 à 03:49 / Répondre

      Bonjour Ciril.K, j’adorais le journal qui a été retiré depuis. Je suis artiste et sincèrement, il m’a aidé dans ma réflexion d’apprenti. Je le cherche à nouveau et je ne le trouve plus. Pouvez-vous le remettre en ligne? Fraternellement, JP

  • 35
    camilleda
    18 novembre 2012 à 09:44 / Répondre

    Qu’ a voulu démontrer Serer Oanan en dévoilant l’identité du frère…? Qu’il était fin limier… ?Espérons puisque ce site est ouvert à tous qu’il ne soit pas un de nos frères….!

  • 34
    Yack
    17 novembre 2012 à 22:40 / Répondre

    @Serer Oanan,

    Ca, c’est son problème……

    Amitiés,

    Yack

  • 33
    Serer Oanan
    17 novembre 2012 à 16:35 / Répondre

    Quid du pseudo-anonymat de l’auteur ?
    Le whois du site donne le nom de propriétaire … qui correspond parfaitement à l’adresse mail de la page contact.html (anagramme). Une recherche sur Google renvoie immédiatement au site de l’artiste.

  • 32
    DELF357
    17 novembre 2012 à 15:36 / Répondre

    @Flupke, ton point de vue est juste.
    De nombreux auteurs dont on trouve les livres en librairie passent outre leurs serments et ils sont considérés, à juste titre d’ailleurs, comme des experts. On conseille même aux apprentis de lire certains de leurs ouvrages (on les pousse dans ce paradoxe). Puisque le serment perd de son sens (et puisqu’il ne le doit pas), faut-il proposer de ne plus rien écrire (livres ou blogs)? Le problème est peut être que cette question nous amène à une autre… plus profonde. Celle d’affronter ou pas le regard profane? et on sait que cette question divise. A juste titre car, comment ouvrir les portes sur un travail initiatique qui n’a d’intérêt que parce qu’il est vécu progressivement? Le juste équilibre est difficile à atteindre… et je trouve que le journal de ce frère à cela de très intéressant qu’il ouvre une piste de réponse en utilisant l’art comme vecteur de partage (personnellement, je trouve son travail brillant et touchant et j’aimerai pouvoir acheter l’ouvrage si il est publié un jour). Reste qu’il ne devrait être accessible qu’aux initiés même si c’est très frustrant de ne pouvoir partager plus largement de telles oeuvres. L’Art maçonnique (moins explicite j’entends et si cela est possible?) est peut-être une voie à travailler pour s’ouvrir au monde profane et amener une autre vision de la franc maçonnerie en réponse aux trop nombreuses critiques (frôlant parfois la paranoïa et parfois bien normales) se nourrissant de préjugés basé justement sur un manque de connaissance que l’on entretien par nature… le gant est jeté aux artistes pour tenter de trouver une solution!

  • 31
    Flupke
    16 novembre 2012 à 17:44 / Répondre

    complément à mon post N°27
    Je ne comprends pas les critiques faites à l’apprenti objet de ce fil alors que les mêmes ne font aucune critique en ce qui concerne les bouquins publiés par des FF dits écrivains maçonniques.
    Je me souviens d’avoir lu des ouvrages au titre … par exemple … lettres à un apprenti etc. sans compter maintenant les épanchements sur vidéos …
    Au début du 19 ème, parfois, mais déjà assez rarement, sur les premières pages, on notait que l’autorisation avait été requise par l’auteur auprès de sa loge et de son obédience …………

  • 30
    camilleda
    16 novembre 2012 à 14:01 / Répondre

    Internet va forcément démystifier la FM et modifier les raisons qui poussent les individus à y entrer.
    Davantage de transparence, donc moins de mystère. Le Public pourra se faire une idée un peu plus précise de ce qu’est la maçonnerie. Exit, les fantasmes les plus rocambolesques ? Et si certains maçons adoraient sans l’avouer cette odeur de soufre associée à l’idée enivrante d’être dépositaires d’un secret et de faire partie d’une élite ?
    Et si, libérés de ces fantasmes, on entrait en FM avec des motivations plus ancrées dans la réalité ? Il faudrait alors découvrir, le mystère, le secret, là où il se trouve depuis toujours là où il perdurera: à l’intérieur de…..?
    A condition que nous ayons la volonté, l’envie de transmettre des valeurs auxquelles nous croyons de façon inébranlable.
    Il faudra veiller,( je le dis de façon profane), à ce que extérieur et intérieur soit bien séparés….le rituel est le garant de cela…je crois qu’il faudra faire encore plus d’efforts, transmettre avec beaucoup de rigueur…sinon, autant aller s’inscrire de suite au café philosophique du coin…
    Je n’ai pas peur de cette avancée du multi média, j’ai juste peur que la lassitude, le laxisme ou la routine ne se fraye un chemin au centre de nos loges…?

  • 29
    Yasfaloth
    16 novembre 2012 à 12:48 / Répondre

    Bonjour

    Je trouve étrange de qualifier un apprenti de « minuscule » ou de le faire ainsi qualifier par d’autres à l’aide des guillemets.

    Dans les loges que je connais bien, l’apprenti n’est en rien considéré différemment des autres frères, au contraire son statut de « débutant » en fait quelqu’un de particulièrement choyé, et j’ai souvent entendu qu’ils étaient l’avenir de nos loges.

    Cette période de la vie maçonnique reste pour moi une des meilleure, et je n’ai jamais vécu le silence comme une brimade, je peux même dire, au contraire !

    Quand au « service » des agapes, cela me semblait le minimum que je puisse faire pour ceux qui m’avaient offerts le cadeau de leur initiation. Il m’arrive toujours d’ailleurs de m’y remettre quand les apprentis d’aujourd’hui veulent bien m’en laisser l’occasion, par une absence par exemple

    Ensuite, il est clair que le monde maçonnique est plus complexe qu’il n’y parait, je suis d’accord avec Jean-Verdun quand il écrit qu’il est encore plus compliqué pour un intellectuel (petit ou grand) de s’y mettre.

    (Voir le formidable sixième chapitre de « La Réalité Maçonnique »)

    Les évidences premières seront normalement chamboulées, c’est pour cela qu’il est certainement plus recommandable de lire des textes de maçons ayant un peu de « bouteille », et qu’il est faut expliquer la prudence à un débutant. Car sa vision n’est que partielle, nécessairement influencé par son expérience profane (comme, par exemple cette idée de hiérarchie entre les grades), et qu’elle évoluera forcément avec le temps, le travail, l’engagement et l’expérience.

    Certaines choses qui me paraissaient évidentes il y a dix ans, le sont beaucoup moins aujourd’hui… et réciproquement, bien entendu…

    Cordialement

  • 28
    sps
    15 novembre 2012 à 22:52 / Répondre

    Je suis tout a fait en accord avec le fait qu’il faille rappeler aux maîtres notre serment d’apprenti, justement trop s’estiment au dessus alors qu’il me semble clair que ce serment n’est pas dû au hasard. Il ferait un tres bon sujet de planche, car,de mon point de vu, il n’est nullement dit qu’un apprenti soit obligé de garder le silence hors tenue, mais qu’il ne divulgue rien de ce qu’il a vu ou entendu à une autre personne qu’un maçon reconnu. Effectivement l’importance d’une vrai formation reste cruciale. Bien sur ce n’est que mon avis et celui qui dit détenir La vérité ou qui ferait « claquer » ses galons n’a pour moi pas sa place. Peut etre suis je donneur de leçons mais j’estime qu’un engagement doit se respecter, et que raconter un vécu hors contexte le dénature tres souvent

  • 27
    Flupke
    15 novembre 2012 à 18:37 / Répondre

    Je veux bien que l’on rappelle les serments prêtés …. à un « minuscule » apprenti.
    Mais alors il faudrait associer dans ce rappel/critique tous les frangins universitaires ou lettrés qui parlent dans leurs nombreux livres de ce qui est vécu en loge.
    C’est assez asymétrique tout cela …….. selon que tu es puissant/important etc. la suite voir Jean de la Fontaine.

  • 26
    Luciole
    15 novembre 2012 à 17:40 / Répondre

    Bonsoir,
    Je ne peux qu’apporter mon approbation à Yack et Asfaloth dont je partage absolument les propos.
    Que cela nous plaise ou non la FM sera complètement modifiée par l’informatique et internet.Il vaut mieux penser à ce que peut être une adaptation intelligente qui garde l’essentiel de notre Ordre plutôt que de commencer un combat perdu d’avance!.

  • 25
    Yasfaloth
    15 novembre 2012 à 16:49 / Répondre

    Bonjour

    Le fait est, que nous avons ici un exemple de plus d’un état de fait que je pressens pas toujours bon à dire : il existe en maçonnerie deux logiques de plus en plus antagonistes et peut être à terme, hélas incompatibles.

    Une logique dite « sociétale » qui prétend à l’action directe des organes maçonniques dans le champ de la conscience politique et qui implique, pour être crédible, une ouverture et une « publicité » maximale.

    Elle implique aussi de se « débarrasser » de certaines « vieilleries » anachroniques, comme la non mixité, quasi incompréhensible par « l’opinion publique » à laquelle elle s’adresse (et de sa traduction démocratique, la gens politique) ….

    Dans ce contexte, l’initiative de ce jeune, l’interview du nouvel initié, etc… se comprennent très bien, on peut même imaginer qu’elles soient encouragées par les « progressistes » de leur atelier.

    Il est clair que l’internet est pour les adeptes de « l’extériorisation » un outil fabuleux, qui, de leur point de vue, la rend peut être même pleinement possible !

    Ceci s’oppose à une logique « traditionnelle », qui propose de conduire d’abord l’individu à se transformer lui-même, afin, in-fine, d’améliorer la société par la somme des progrès individuels et du rayonnement qui en découle.

    Les règles de la méthode qui permet d’y parvenir nous ont été données depuis presque trois siècles, elles impliquent une retenu, une discrétion, une certaine forme d’ascétisme qui est à l’opposé des méthodes permettant la supposée « efficacité » de l’approche sociétale.

    Internet 2.0 intervient la dedans comme un formidable révélateur du clivage grandissant entre les deux conceptions.

    Dès lors il me semble difficile de critiquer trop sévèrement, en tant qu’émanation d’un frère du Godf, un cas comme celui qui est présenté ici.

    Tout juste peut on dire que si, comme je l’ai compris, il nous présente le « premier jet » d’une planche symbolique de compagnon non encore lu en loge, il réalise là, du point de vue de la méthode traditionnelle, deux erreurs majeures : la première, évidemment étant de ne pas en réserver la primeur à son atelier; la seconde d’en permettre la lecture à des apprentis visiteurs de son blog, et donc d’ignorer voire de mépriser l’idée de progressivité initiatique.

    Autant dans ma loge mère du Godf une l’initiative d’un tel site aurait été tolérée, peut être encouragée, autant dans mon nouvel atelier elle ferait probablement l’objet de très graves critiques… et me parait en fait impensable…

    Cette polarisation de la vie maçonnique ne date pas d’hier, la différence c’est qu’aujourd’hui « l’outil » Internet, de plus en plus utilisé, et de façon souvent irréfléchie, par beaucoup de frères, la met en évidence comme jamais…

    Cordialement

  • 24
    Gavroche17
    15 novembre 2012 à 16:48 / Répondre

    L’homme qui marche a écrit : Ça fait sans doute partie de son chemin

    Incontestablement.

    Et, si les voies sont bien tracées, leur nombre et leur parcours sont à la discrétion de l’adepte. Le plus important est qu’il « marche » sans s’arrêter.

  • 23
    Yack
    15 novembre 2012 à 16:24 / Répondre

    @L »homme qui marche,

    Pour les « petites choses qui indiquent sur quelle page l’on est » sur le blog dont il es question.

    J’ai pour ma part assisté à une Tenue Funéraire il y a quelques mois, je les ai donc vues….si tu vois ce que je veux dire….

    Amitiés,

    Yack

  • 22
    L''homme qui marche
    15 novembre 2012 à 16:04 / Répondre

    Deux choses me sautent aux yeux en lisant ce blog :
    – il a conscience de sa valeur artistique, et il a envie d’être vu (peut-être davantage que lu) et oui, je ne peux pas m’empêcher d’y voir un aspect très métallique… Jung, de son côté, à fait son Liber Novus tout seul dans son coin et a clairement souhaité qu’il ne soit pas publié (au moins de son vivant).
    – vu la déco, il n’est plus App, et s’il est seulement C, il a sans doute vu des choses qu’il n’aurait pas dû… (je fais référence aux petites choses rouges qui indiquent sur quelle page on se trouve).

    Ça fait sans doute partie de son chemin.

  • 21
    Gavroche17
    15 novembre 2012 à 16:02 / Répondre

    Heu…Il y a aussi les livres…alors que rien ne doit être tracé, buriné, gravé, etc. Ces livres sont incessamment nombreux et leurs auteurs sont, le plus souvent, des Maîtres ; et même bien haut sur l’échelle des degrés…
    Alors que reprocher et à qui en premier ?
    Toutefois, la montagne des publications n’a jamais initié quiconque…

    N’oublions pas également les films et vidéos mis à disposition par Daily Motion, Youtube, qui montrent les initiations (au moins au 1D)

  • 20
    Yack
    15 novembre 2012 à 15:20 / Répondre

    Hello,

    Ah, le point soulevé par Camilleda est vraiment capital!!!!

    Je crois que l’Instruction reçue en Loge est importante! Finalement, ne sont-ce pas les Maîtres qui doivent donner l’exemple aux Apprentis? Je regrette, mais de nombre de Maîtres ne sont pas ce que j’appellerai des « trésors de discrétion »!

    Pour vous donner un exemple, je connais un Frère, certes, je l’apprécie beaucoup, mais disons qu’il est tout sauf discret, il est 30ème, chez lui, il y a des symboles Maçonniques partout, des diplômes Maçonniques au mur, il dévoile son appartenance à tout bout de champ (Hauts Grades y compris), c’est à peine s’il ne se ballade pas en rue avec un gyrophare sur son chapeau et avec un mégaphone en criant « je suis Franc-Maçon »…et un jour, il s’est permis de me faire un sermon sur la discrétion. Je ne vous cache pas que ses propos n’avaient aucune crédibilité à mes yeux.

    C’est aussi sans vous parler certaines Maison de la Laïcité que j’ai pu visiter et où j’avais l’impression d’être quasiment en Tenue Blanche Ouverte (une formule Maçonnique par ci, une autre par là, tu l’as vu mon beau pin’s en épinglette? Et ma chevalière, elle est classe, non?).

    Et moi, ce qui m’avait choqué » dans une autre discussion sur ce blog, c’est que quelqu’un avait sous entendu qu’un Maître « savait de quoi il parlait », et cela sous entendait également qu’il était donc moins tenu à la discrétion qu’un Apprenti…je regrette, mais j’ai du mal à trouver du sens là dedans!
    Imaginons que nous soyons sur un Chantier Opératif, ce sont les Maîtres qui apprennent le Métier aux Apprentis, et si les Maîtres ont le droit d’être moins « regardants »….et bien, cela des édifices construits « à la va comme je te pousse » et qui s’écrouleront après quelques années!

    Avec notre Tradition, c’est la même chose, vous savez, il m’est personnellement arrivé de voir un Maître venir me taper fraternellement sur l’épaule en me disant « arrête avec le symbolisme, tu perds ton temps »…
    Ou encore avec notre Histoire, c’est comme ça qu’aujourd’hui, j’ai déjà croisé de Vieux Maîtres, avec 20 ou 30 ans de Maçonnerie, qui ne savent même pas pourquoi on inverse les Colonnes entre le Rite Français et le Rite Ecossais Ancien et Accepté.

    Enfin, je m’arrêt là, parce que….

    Bref, en tout cas, moi, je suis bien heureux d’être un Loge où les Surveillants font un boulot réellement admirable!

    Amitiés,

    Yack

  • 19
    Tea
    15 novembre 2012 à 15:04 / Répondre

    Tres beau, ce frere a vraiment du talent.

    Mais je rejoins Jiri, il y a des regles, un serment… et on le respecte un point c’est tout. Et au dela des regles, qu’on ne me dise pas qu’il n’y a pas de l’ego en jeux dans ce blog, car il y en a et je crains que l’auteur lui-meme ne s’en soit pas rendu compte…

    Si il me lit je lui conseille de conserver les illustrations, mais d’enlever les textes dont l’exhibition ne lui sera d’aucun benefice. Mais je suis certain qu’il s’en rendra compte par lui-meme au bout de quelques temps.

  • 18
    camilleda
    15 novembre 2012 à 13:11 / Répondre

    j’aimerais apporter un témoignage.
    Je suis à la glff, et j’ai eu l’immense chance quand j’étais apprentie, d’avoir une surv. qui nous faisait travailler et qui était à notre écoute. Nous avons travaillé sur le secret, sur le silence. Elle rendait compte à la loge de nos travaux. Quand je suis allée visiter certaines loges et parlé avec des maçons, j’ai été étonnée de constater qu’il n’en était pas de même partout.
    Certaines loges laissaient les apprentis, voir les compagnons livrés à eux même, sans aucune instruction ! oui !!! et ceux là éprouvaient un immense sentiment de solitude !
    Est ce une attitude responsable de la part de ces loges et des surveillants?
    Ne sont ils pas censés guider, regarder, encadrer, faire bosser les jeunes FM ,
    attirer leur attention sur les nombreux paradoxes de la FM : serment du secret alors que la fnac regorge de livres sur la FM ? en autres….
    Alors certains apprentis ont besoin de partager, surtout s’ils sont bosseurs et je n’aime pas le terme d’exhibition !
    S’il y a responsabilités que chacun assume les siennes !

  • 17
    Ethereum
    15 novembre 2012 à 11:26 / Répondre

    De la même manière que tant d’autres jeunes postent sur Facebook, twitter et autres, comme évoqué plus haut, je pense qu’il est malheureusement à considérer que cela deviendra de plus en plus courant.

    Nous sommes parfois deshinibés derrière le pseudo anonymat du net.

    En recherche d’une certaine forme d’amour et d’approbation, certaines personnes vont absolument tout étaler sur leurs murs virtuels, alors qu’ils ne le feraient pas dans la vie courante.

    J’imagine que pour ce jeune homme, son initiation est une expérience magnifique et fabuleuse et que son envie est se la rayonner et de la crier sur tout les toits pour partager son bonheur et chercher en ses lecteurs une certaine information.
    Mais je pense que malheureusement ainsi perdre en discrétion est aussi perdre un des aspects de sa démarche.
    Aurait-elle eu autant d’impact sur lui si à la base elle n’ était pas auréolée de mystère ?

  • 16
    Yack
    15 novembre 2012 à 11:11 / Répondre

    @Jiri,

    Vois-tu le problème, c’est que beaucoup ont l’art de rajouter des choses qui ne font pas partie du Serment, comme, par exemple, le silence absolu pour les Apprentis en dehors des Travaux ou ce genre de choses…

    Tu sais, dans le cas qui nous incombe ici, je suis un tantinet triste pour le Frère en question, qui, à mon sens, passe à côté de ce qui rend ce vécu si spécial, si particulier, mais c’est son affaire après tout….si mise au point, voire recadrage il doit y avoir, c’est à sa Loge de le faire.

    Pour ma part, le jour où de telles choses seront tolérées dans ma propre Loge, ou, le jour où nous ouvrirons nos portes à une équipe de télévision, là, « je donnerai des leçons »….

    Mais en dehors de cela, en tant que Franc-Maçon, que puis-je faire d’un point de vue éthique? Je sais ce que contient notre Serment, après, je renvoie chacune et chacun à sa propre Conscience.

    Amitiés,

    Yack

  • 15
    STOLKIN
    15 novembre 2012 à 10:41 / Répondre

    Pour autant que l’essence même de la FM est “le travail sur soi”, je crois que mettre cet oeuvre-pour-la vie en vitrine risque d’être un mauvais choix. Dans un monde virtuel , qu’est “le net “, “Les Grands Pilliers” , fondements du parcours initiatique ,brillent par leur absence. L’apprenti ne se reduit-il pas soi-même de cette manière à un avatar ? Et son miroir ne sera-il pas sans tain ?

  • 14
    Jiri Pragman
    15 novembre 2012 à 09:24 / Répondre

    De toute façon, lorsqu’on rappelle les serments, les règles, les usages.. on se fait aujourd’hui traiter de donneur de leçon ou de liberticide.

  • 13
    Gavroche17
    15 novembre 2012 à 09:20 / Répondre

    Bonjour,
    Rien de ce qui initie véritablement chacun ne peut être dévoilé puisque c’est absolument intransmissible.
    Un exemple : décrire le parfum d’une rose pour la faire sentir…
    Salutations

  • 12
    sps
    15 novembre 2012 à 08:37 / Répondre

    Juste une simple question: lors de notre passage sous le bandeau, il nous fût demandé de jurer de ne rien révéler, lors du début de l’initiation également, puis dans notre serment d’apprentis, ne parle t on pas de « tracer ni même buriner »?

  • 11
    Yack
    14 novembre 2012 à 23:21 / Répondre

    Hello,

    Et bien là, si je me souviens m’être « pris le bec » avec Yasfaloth à propos d’un Apprenti qui avait donné une interview, ici, je suis d’accord à 100% avec lui…..

    Si je trouve le Blog dont il est question très bien fait, très innovant dans la présentation et tout ce qu’on veut, il me semble tout de tout de même que les Travaux effectués pour la Loge en tant qu’Apprenti et Compagnon ne devraient pas être « étalés sur la place publique ».

    Bon, je m’auto-corrige, je n’aime pas les donneurs de leçons, alors, je vais cesser d’en être un; je vais parler de mon cas; tout ça, ça relève d’un vécu unique, indescriptible entre mes Frères et Soeurs et moi-même, c’est quelque chose qui m’est cher, qui est dans mon coeur, si je l’étalais de la sorte aux yeux de toutes et de tous, il perdrait pratiquement toute sa valeur, vous comprenez?

    Amitiés,

    Yack

  • 10
    camilleda
    14 novembre 2012 à 22:33 / Répondre

    Vieux Julien, bonjour
    Pour qu’il y ait exhibition, il faut des » voyeurs » non? Rien n’oblige les gens responsables et libres à visionner des textes, ou planches médiocres. A tout moment, nous pouvons zaper ou au contraire nous attarder. Le temps que l’on passe sur un site est très révélateur de la qualité qu’on lui accorde.
    Combien de profanes ont osé frapper à la porte des temples en découvrant la franc maçonnerie grâce au net ? C’est mon cas !
    Enfin, un artiste est sans cesse mu par le besoin de créer sinon il n’existe pas !
    Alors si cet artiste est talentueux et en plus franc maçon, où est le soucis ? L’emballage serait plutôt de celui que l’on ramasse et que l’on emporte chez soi!

  • 9
    Tao
    14 novembre 2012 à 20:18 / Répondre

    Autant je ne vois pas le problème qu’un Apprenti « étale » (pour reprendre un mot péjoratif qu’on entend parfois ici mais que je ne partage pas…) ses réflexions SUR la Franc-Maçonnerie en tant qu’institution, autant je reste également hostile à la publication de planches et de toutes réflexions intrinsèquement maçonniques dans leur contenu…

    Il faut faire la part des choses et ne pas rejeter toute expression de tout Apprenti qui utiliserait internet…

    Amitiés,

  • 8
    Flupke
    14 novembre 2012 à 18:37 / Répondre

    « Ah, où est donc passé le bon vieux temps – s’il a jamais existé – où l’on faisait rendre gorge au parjure qui divulguait le moindre de nos secrets. 😉 « 

    probablement jamais ………

    On dit ! Que ne dit-on pas ! que « le manuscrit d’Edimbourg » fin 17ème aurait été déjà une divulgation pas forcèment autorisée !

  • 7
    Vieux Julien
    14 novembre 2012 à 18:18 / Répondre

    Idem, je ne m’y ferai jamais à cette exhibition…
    Certes tout est déjà présent à la Fnac, mais est-ce une raison pour en rajouter? C’est l’argument de celui qui jette son emballage sur le bord de la route.
    Il me semble que la multiplication des planches et révélations sur internet ne peut que nuire à la spontanéité des profanes lors des initiations.

  • 6
    Yasfaloth
    14 novembre 2012 à 15:04 / Répondre

    @Camillada

    Oui, je suis d’accord, ce « carnet de voyage » est plutôt émouvant. Les textes quoi que plutôt bien écrits relèvent effectivement d’un « apprenti », et on aimerait que tous les apprentis croisés au Godf (et ailleurs) aient une tel enthousiasme et une telle qualité générale d’expression.

    Apparemment ce frère n’est d’ailleurs plus apprenti, puisque qu’il nous propose, en avant-première, une planche de compagnon… ce qui est d’ailleurs, à mon avis quand même une grosse « maladresse » si effectivement cette planche n’a pas encore été produite. Je suis d’ailleurs toujours franchement hostile à la publication de planches sur Internet, mais on en a déjà parlé.

    Par contre, au fur et à mesure que parviendront à l’initiation des jeunes, habitués à la mise en spectacle de leur vie à travers Facebook, Tweeter ou les blogs, il est clair qu’il faut attendre à voir ce genre d’initiatives se multiplier, parfois pour le meilleur, mais parfois aussi, malheureusement, pour le pire.

    Car si comme l’écrit Mathieu le grand public a parfois, notamment à travers l’affaire Glnf une vision « délétère » de la maçonnerie, c’est en très grande partie « à cause » des blogs.

    L’affaire Glnf n’aurait jamais eu une telle publicité ni prise une telle tournure sans la multiplication des invectives, des infos plus ou moins biaisées, des accusations plus ou moins anonymes qui n’auraient certainement pas eu une telle ampleur si les gens en étaient resté à se parler face à face.

    Contrairement à « l’affaire » de ce jeune apprenti donnant une « interview » dans la presse locale le lendemain de son initiation, je ne jette pas la pierre à ce blog, qui ne fait que reproduire ce qui est fait à bien plus large échelle et souvent moins sobrement par ses ainés, et qui peut au moins avoir valeur d’exemple pour certains a adeptes du « minimalisme initiatique ».

    N’empêche, sans l’encadrer autoritairement, (est ce d’ailleurs possible ?), je répète qu’il va falloir se poser très sérieusement la question de ce qu’il est légitime de diffuser publiquement de l’expérience unique et personnelle de chaque parcours maçonnique… et ce qui ne l’est pas !

  • 5
    camilleda
    14 novembre 2012 à 14:03 / Répondre

    Je pense qu’il s’agit là de propos d’un artiste qui a trouvé l’inspiration et l’émulation au sein de sa loge. N’est ce pas là ce que pourrait espérer produire toute loge chez ces apprentis? Il s’agit effectivement d’un travail personnel et je voudrais rappeler que l’outil de l’apprenti franc maçon est le fil à plomb et que sous prétexte » d’universalité  » la franc maçonnerie doit éviter le nivellement des idées, des formes d’expressions, qui sont autant de poisons sclérosants.
    Il faudrait peut être se poser cette question? Ce blog nuit il à l’image que le public pourrait se faire de la franc maçonnerie? Je pense que non, car on y retrouve beaucoup d’enthousiasme, de travail, d’originalité et de talent artistique.

  • 4
    Yasfaloth
    14 novembre 2012 à 11:27 / Répondre

    Encourager ??

    Bah, je pense qu’il va falloir se faire une raison : maçonnerie spectacle, maçonnerie de loisir, maçonnerie médiatisée… tout cela est en germe depuis longtemps et on sait d’où cela part.

    Plus l’Internet se « démocratise » et plus nous verrons ce genre d’initiatives, dans ce cas, il n’est pas clair s’il s’agit d’un ex-apprenti qui mets en ligne son « journal » de l’époque, ou d’un toujours apprenti qui affiche ses états d’âmes.

    De toute façon, il est évident que certains se disent et se diront qu’avec Google-Add y’a peut être moyen de rentabiliser un peu sa capitation… tout cela se noiera forcément dans la médiocrité…

    Cela me ramène à cette évidence : il va tôt ou tard appartenir à chaque obédiences et à chaque loges de définir précisément l’usage de ce nouvel « outil », et de rappeler les règles : nous n’y échapperons pas…

    Les voies de l’initiation se font décidément de plus en plus hasardeuses, abruptes et tortueuses.

  • 3
    Matthieu
    14 novembre 2012 à 09:55 / Répondre

    L’initiative est à soutenir, à encourager, car elle participe de la liberté du Maçon qui reste et demeure un homme libre. Le public, de plus, de possède parfois qu’une approche délétère de la franc-maçonnerie : la crise de la GLNF n’en est qu’un exemple parmi d’autres. (modéré – lien sans rapport avec l’article)

  • 2
    Gavroche17
    14 novembre 2012 à 09:53 / Répondre

    Bonjour,
    La forme est recherchée et heureusement innovante pour un tel site.
    La lecture des contenus, me reste à faire…

    L’expression publique nuit-elle à celle, intime, en Loge ?
    La question ne se pose que pour celui qui s’exprime.
    Et sa réponse portera, sans doute, l’empreinte de son Rite et de la pratique spécifique de celui-ci.

    Tous les chemins…

  • 1
    chouilla
    14 novembre 2012 à 07:04 / Répondre

    Non, je ne suis pas choqué et je ne suis pas partisan du « un apprenti, ça ferme sa gueule en toute circonstance, même en dehors du temple ». Il est fier et enthousiaste, bon point pour lui.

    Durant mon apprentissage, j’ai moi-même tenu un blog – et je le tiens toujours – comme outil de travail pour conserver mes notes. Mon blog n’était pas référencé (5 visiteurs égarés en 2 ans) et c’était à usage personnel. Ici, le but est différent car l’esthétique soignée montre clairement qu’il désire être lu. Il va être servi! Mais si son ressenti personnel passe par un besoin de se raconter, anonymement mais publiquement, pour se servir de son blog comme un miroir, ça peut-être un excellent outil d’introspection. S’il lui sert à flatter son ego, il apprendra aussi par ses erreurs et plutôt qu’il ne le pense.

    La seule chose qui me dérange dans ce genre de blogs c’est que, accessible à tous, ils risque fort de déflorer la surprise de l’initiation pour de futurs impétrants. D’un autre coté, cet hymen du secret initiatique est depuis longtemps pulvérisé par d’innombrables bouquins que l’on trouve dans n’importe quelle (bonne) librairie.

    Ah, où est donc passé le bon vieux temps – s’il a jamais existé – où l’on faisait rendre gorge au parjure qui divulguait le moindre de nos secrets. 😉

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif