DH 170518

Journée contre l’homophobie et la transphobie

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 18 mai 2018
  • 8
    guillaume
    19 mai 2018 à 17:53 / Répondre

    A lire sur internet: Jean-Paul et l’homosexualité 1978-2005, « une chronologie de haine ». et d’influences sur les régimes catholiques dans le monde, pour faire des lois contre l’homosexualité.( hippolyte.over-blog.net)
    Le Rev. Donald B. Cozens, auteur de « The Changing Face of the priesthood » a écrit que plus de la moitié des prêtres et séminaristes sont « homo » et que prêtre est devenu une profession « gay » et que l’Eglise est gay depuis des centenaires. A.W Richard Sipe ancien prêtre-psychothérapeute a écrit que si on éliminait tous les prêtres homos se serait comme un bombe atomique et qu’il faudrait éliminer 1/3 des évêques. serait aller à l’encontre de la tradition gay de l’Eglise catholique, de beaucoup de papes et de saints homos. L’Eglise catholique est. une « Institution gay « and that is not a bad thing » il écrit. (hintinghtonpost.com)
    Pour l’ex prélat du Vatican Krzysztof Charamsa, la moitié de la hiérarchie vaticane serait homosexuelle (Christophe Martet on mars 8, 2017 – hornet.com/stories/fr)
    1er décembre 1983 le Vatican a publié un guide officiel consacré à l’éducation sexuelle qui présente l’homosexualité comme un « désordre » et une « inadaptation sociale ». Le document met en garde contre toute pratique homosexuelle, et en offre un certain nombre d’explication : « manque d’affection, immaturité, pulsions obsessionnelles, séduction, isolement social et autres types de frustration, comportements vestimentaires immoraux et spectacles et publications licencieux ».( delphine.et.hippolyte.over-blog.net)
    L’hypocrisie dans l’Eglise catholique est donc bien une « vertu », l
    La Bible, nous dépeint un dieu dont l’immoralité dépasse l’imagination, il est assoiffé de sang, il tue pour les raisons les plus perverses, il est pire que le diable et condamne les homosexuels à mort, les sectes s’en servent et l’Eglise depuis des siècles pour persécuter les homosexuels, c’est d’ailleurs sur cette Bible exécrable (Ancien ou nouveau testament, l’un aussi immoral que l’autre ) que les FM dans la FM « dite régulière » prêtent serment, ce qui est aberrant et contraire à la Déclaration universelle des Droits de l’homme et du Citoyen qui sont ainsi bafoués.

    • 9
      Désap.
      19 mai 2018 à 19:03 / Répondre

      Le maçon se contre fout de La déclaration des droits de l’homme parce qu’il sait parfaitement ce qui doit être respecté en la matière.
      C’est d’ailleurs le problème d’un bon nombre de FM ´dits irréguliers’ qui ont besoin de la loi pour savoir quoi faire et ne pas faire.
      Quant à la Bible en FM dite régulière, avant de raconter des sornettes il faut lire précisément les BPs 1929 qui ne la cité même pas, pas plus qu’ils ne contiennent le terme Dieu !!

    • 10
      ERGIEF
      20 mai 2018 à 23:32 / Répondre

      50% de Prêtres homos,Dieu assoiffé de sans, Bible contraire à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen etc…
      Pauvre Guillaume! Je préfère dormir avec mes rêves qu’avec les tiens.

  • 4
    JMS
    18 mai 2018 à 20:22 / Répondre

    On peut m’expliquer le rapport avec la FM?

    • 5
      NEGRIER
      19 mai 2018 à 00:17 / Répondre

      Le rapport entre cet article et la franc-maçonnerie est le suivant. Les Constitutions de 1723 n’obligeaient les maçons qu’à une seule chose : « être des hommes bons et vrais ou hommes d’honneur et d’honnêteté ». Or il se trouve que ces mêmes Constitutions de 1723 tombaient dans le travers de l’homophobie en refusant l’accès des loges aux « hommes scandaleux », expression entendue qui à l’époque servait à désigner implicitement les homosexuels comme le prouvent d’ailleurs les interprétations de cette expression dans les versions ultérieures des Constitutions d’Anderson. Il se trouve que même si aujourd’hui les portes de la maçonnerie ne sont pas fermées aux homosexuels, il y a encore des homophobes en maçonnerie. J’en ai connu un qui est 33ème degré rue Puteaux. L’homophobie est une entorse à l’éthique qui constitue le point principal de la maçonnerie. Il est donc logique et normal qu’un site maçonnique accorde une place à la journée internationale contre l’homophobie pour rappeler que ce fléau dû à l’ignorance est par nature indigne de la maçonnerie dont le but principal est d’ordre éthique. On ne peut d’un point de vue moral être à la fois franc-maçon et homophobe.

      • 6
        Yasfaloth
        19 mai 2018 à 10:43 / Répondre

        Alors même qu’un passé Grand Maitre de la GLDF lui même 33eme depuis des lustres était réputé avoir un compagnon !
        .
        Que l’on combat les phobies de personnes et les exclusions indues c’est une excellente chose, ce qui est plus surprenant c’est qu’on admette que des maçons se définissent en fonction de leurs pratiques d’alcôves ou de leurs préférences intimes… ce n’était… n’est pas le cas du Frère évoqué plus haut…

        • 7
          Désap.
          19 mai 2018 à 11:41 / Répondre

          Merci Yasfaloth de décrire si justement et si précisément le fléau actuel qui consiste à étaler sur la place publique sa vie privée et ses moeurs.
          D’une part, toute personne normalement constituée se fout royalement de ce qu’il se passe dans le plumard du voisin,
          d’autre part, c’est particulièrement gênant puisque ainsi on se retrouve comme convoqué à être informer de ce dont on n’a pas du tout envie d’être informé !
          Est-ce que les hétéros distingués parlent de leurs histoires de c…?
          Non ! Bon, alors lâchez-nous avec les vôtres, nous sommes dans un pays qui à accepté le mariage pour toutes et tous, que vous faut-il de plus ?
          Qu’on vous dise : ah ouais, c’est supeeeer d’être homo !
          Ben on ne peut pas vous le dire parce qu’on ne le sait pas, on ne veut pas le savoir et surtout on s’en balance !!

          • 11
            luciole
            21 mai 2018 à 13:41 / Répondre

            Il n’empèche qu’une importante Grande Loge des USA vient récemment de chasser les « homos » de ses rangts et que les autres GGLL américaines ne mouftent pas à l’exception de deux ou trois!

  • 3
    NEGRIER
    18 mai 2018 à 18:25 / Répondre

    Une bonne connaissance du texte hébreu de la Bible montre que ce n’est pas la Bible qui est homophobe car la Bible est une bibliothèque recelant plusieurs ouvrages et donc plusieurs courants de pensée parmi lesquels il existe un courant homophobe représenté par le Lévitique et par des Epîtres de Paul, courant précisément dénoncé par les autres courants de pensée bibliques. Exemples de dénonciations de l’homophobie dans la Bible : les condamnations de Sodome (figure de la xénophobie et de l’homophobie violentes) et de Moab (figure du familialisme homophobe) ; ou encore l’enseignement de Jésus de Nazareth en Matthieu 5,22 : « Celui qui dira à son frère : Rakah (mot hébreu signifiant « La douce ») sera passible du sanhédrin (tribunal des Juifs) ».

  • 2
    Daniel Depris
    18 mai 2018 à 13:04 / Répondre

    Il me paraît utile de rappeler que l’homosexualité et la transsexualite sont des « états sexuels spécifiques » et non des « perversions » comme on l’enseigne dans les milieux religieux, qu’ils soient chrétiens, juifs ou musulmans.

  • 1
    Daniel Depris
    18 mai 2018 à 12:56 / Répondre

    L’homophobie et autres transphobies sont essentiellement imputables à l’enseignement dit « religieux », qu’il soit chrétien, juif ou musulman. C’est une aberration générée par un monotheisme outrageusement machiste qui refuse d’admettre les réalités scientifiques, lesquelles attestent pourtant du fait que l’homosexualité et la transsexualite sont des « états sexuels » spécifiques et non des « perversions ». Par contre, les adeptes des dogmes monotheisme « venerent » et « sacralisent » de véritables maladies mentales telles que le mysticisme aberrant (Mahomet, Jeanne d’Arc, Jeanne des Anges, …).

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous