La Chaîne d’Union n°56

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 22 juillet 2011
  • 11
    James
    23 juillet 2011 à 12:18 / Répondre

    §1 : ‘[…] Antoine et Auguste Lumière […] »… euh… Auguste et Louis ?

  • 10
    Jiri Pragman
    22 juillet 2011 à 19:48 / Répondre

    Jiri (royal) : il en sera ainsi…

  • 9
    JB31
    22 juillet 2011 à 19:46 / Répondre

    J’ai anticipé … que Jiri veuille bien m’excuser.

  • 8
    Fox7ans
    22 juillet 2011 à 15:03 / Répondre

    @Kalilooela
    Je ne suis pas d’accord. Le message de notre aimable confrère est un modèle du genre : tout y est !
    (avec une nouveauté, la référence à A Smith, sans doute promise à un bel avenir sur d’autres fils)

    Et sinon, j’attends toujours mon argument sérieux sur le machin en 3D (autre que « c’est évident » s’entend )

    Désolé Jiri, j’ai pas résisté…

  • 7
    spahi
    22 juillet 2011 à 14:33 / Répondre

    Jiri,
    « on peut voir tout dans tout », bien… vu JL Coy (et le contraire est vrai) …(humour)
    « Et il est bien vrai que si tout est symbole, rien n’est vraiment symbolique » ….mais le contraire est il vrai?. (Humour)

    J’arrête, j’ai assez ratio ciné (humour)
    Bon week end

  • 6
    hrms
    22 juillet 2011 à 12:17 / Répondre

    Je rappelle dans le même ordre d’idée l’ouvrage intitulé Franc-maçonnerie et 7e art de Harry Swerts publié chez Dervy en 2005 je crois. Là aussi certaines approches maçonniques au cinéma sont tirées par les cheveux…

    @hrms

  • 5
    Jiri Pragman
    22 juillet 2011 à 10:34 / Répondre

    Effectivement, à moins de vouloir ratiocioner (voir article), le sujet est bien celui de la relation entre la Franc-Maçonnerie et le cinéma. Restons en donc à ce sujet comme le veulent les règles en application sur le web.

  • 4
    Kalilooela
    22 juillet 2011 à 10:32 / Répondre

    Le sujet, JB31, le sujet…

  • 3
    Jiri Pragman
    22 juillet 2011 à 08:52 / Répondre

    Chaque chose en son temps, comme en Maçonnerie, je ne suis pas pressé et j’ai encore une bonne vingtaine de livres et revues à traiter (et comme je me refuse à copier les quatrièmes de couverture).

  • 2
    JB31
    22 juillet 2011 à 08:40 / Répondre

    Il serait intéressant, Jiri, de commenter aussi le N° 57 celui de Juillet 2011 dont le dossier est : »l’initiation des femmes fait débat ».

    En gros : laissons faire, laissons aller, les loges sont souveraines. C’est le sens de l’histoire.
    Les choses s’arrangeront, attendons, nous verrons bien à temps comment elles s’arrangeront, faisons confiance au temps.

    En fait c’est le libéralisme d’Adam Smith parlant du marché. « La main de dieu y pourvoira ».
    Pourquoi pas ?
    Mais alors que l’on ne nous vienne plus nous parler d’Obédience et encore moins d’inscrire le GODF dans une démarche politique comme le fait Arcizet.
    Ce qui serait bien c’est que l’on voit une cohérence. « Un corps intermédiaire de la République » ne peut être que cohérent s’il veut avoir une certaine crédibilité.
    Comment peut il l’être, cohérent, s’il est constitué de quelques 1150 loges dont chacune, parce qu’elle est souveraine, fait se quelle veut ?

    Je ne parle pas de l’influence de cette pagaille sur les ateliers symboliques au delà du grade de maitre. Qu’il s’agisse du Grand Chapitre Général ou du Grand Collège du REAA pour ne citer que ces deux là.

    Ce refus obstiné d’examiner, de réfléchir, de débattre d’une ou des solutions possibles à la situation et au problème posés est proprement consternant pour des hommes qui se disent appartenir à un courant qui se veut « progressif », issu des lumières !

    Ce qui est encore plus consternant c’est, au nom de la souveraineté des loges, prétendre que l’Obédience GODF est une fédération alors que ce terme n’apparait nulle part dans ses statuts.
    Je ne parle pas des statuts du Grand Chapitre Général ni de ceux du Grand Collège du REAA … il serait intéressant à ce propos que leurs Responsables s’y réfèrent. Aucune trace dans leurs interventions sur le régime sous lequel ces associations ont été déclarées. Fédération d’associations ou association de membres ?

  • 1
    fluo
    22 juillet 2011 à 06:58 / Répondre

    Merci Jiri, en voyant sur la couverture la photo du film « l’homme qui voulut être roi », je m’aperçois que je ne l’avait encore jamais vu, lacune qu’en tant que fan de Sean Connery je me dépêcherai vite de combler (en plus de commander cette édition de la chaîne d’Union qui me paraît plus qu’alléchante). Je lis d’ailleurs que sur la distribution des personnages du film, il est question du Frère Rudyard Kipling…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous