Joseph de Maistre
Joseph de Maistre. Peinture de Karl Vogel von Vogelstein, ca. 1810, Musée d'Art et d'Histoire de Chambéry.

La Fraternelle des francs-maçons royalistes

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 7 septembre 2018
  • 26
    Gandara
    19 novembre 2021 à 8h08 / Répondre

    Notre prochain déjeuner aura lieu, comme on peut s’y attendre, le 21 janvier après la messe à Saint-Germain l’Auxerrois. Pour ceux qui n’assistent pas à cette messe (nous ne sommes évidemment pas tous catholiques) rendez-vous directement au restaurant. Si vous êtes intéressés , contact ebarrault @free.fr

  • 25
    Gandara
    28 août 2019 à 8h06 / Répondre

    Notre déjeuner reprend force et vigueur… le 17 septembre.
    Si vous êtes maître maçon et royaliste, n’hésitez pas à nous contacter ebarrault@free.fr

  • 24
    Gandara
    1 juillet 2019 à 18h54 / Répondre

    Notre déjeuner continue à s’étoffer tranquillement.
    Au point que nous risquons d’être contraints de changer de restaurant. Dommage celui où nous nous retrouvons est excellent et sympathique. Deux constatations agreables: D’une part nous avons toujours autant de plaisir à nous réunir et a accueillir de nouveaux FF et Ss. D’autre part les maçons royalistes sont de toutes les obédiences et de toutes les croyances. Quand j’ai lancé ce projet je craignais un groupe de type « catho-tradi ». Ce n’est heureusement pas du tout le cas.

  • 20
    Gandara
    15 octobre 2018 à 17h05 / Répondre

    Notre déjeuner ne se veut pas un outil d’action politique mais de convivialité. La Maçonnerie peur s’accommoder de toutes les formes d’organisation politique dès lors qu’elles garantissent la liberté de penser et de chercher. Quand aux opinions des Maçons individuels, c’est leur affaire, ils viennent en Loge pour apprendre à penser par eux-mêmes.

    • 21
      Brumaire
      15 octobre 2018 à 17h31 / Répondre

      Excuse-moi « Gandara » les fraternelles sont rarement des outils de seule convivialité…
      A titre personnel, je n’ai pas coutume de penser à travers les autres, c’est justement grâce à la FM que mes pensées sont les miennes et pas des pensées d’emprunt.

      • 22
        Gandara
        16 octobre 2018 à 8h08 / Répondre

        Cher Brumaire
        Nous ne sommes pas une fraternelle mais un déjeuner informel. La vingtaine de FF et SS que nous sommes à ce jour n’à aucun espoir ni désir de peser sur les équilibres politiques de notre pays. Si certains d’entre nous ont une activité politique c’est à titre personnel et non en tant que maçons. Et nous ne partageons pas forcément les mêmes engagements partisans. Personnellement je n’appartiens à aucune formation politiq
        ue mais mes amitiés sont plutot socialistes.

  • 19
    Homer
    11 septembre 2018 à 19h42 / Répondre

    Contenu très intéressant !

  • 16
    de Keghel Baudouin
    10 septembre 2018 à 14h25 / Répondre

    les FM ont été royaliste avant la révolution et partagés pendant. Ils ont d’ailleurs payé un lourd tribut durant la période révolutionnaire. Il n’y a pas du blanc et du noir : il y a et il eut des hommes et des femmes de coeur et d’honneur dans et hors de la maçonnerie. Ce qui compte : garder la foi dans ses engagements .
    C’est ce courage qui a perdu le Roi Louis XVI.
    Ossature63

  • 12
    nom pany
    8 septembre 2018 à 13h49 / Répondre

    Repentez-vous, les mançons le seigneur Jesus christ ,Revien bientot,Enfer est reél, aquoi sert à un homme de gagner le monde et perd son âme,L’ENFER VOUS ATTAND LES MANÇONS ,Repentez-Vous l’Enfer est bien reél.merci

    • 13
      Kyriakos
      9 septembre 2018 à 16h24 / Répondre

      C’est un grand plaisir de lire un ignorant, essai de te remettre en cause juste une fois et tu connaîtra qui tu es..Merci

  • 7
    Roland STERN
    8 septembre 2018 à 9h12 / Répondre

    à Briand : sans vouloir entrer dans aucune polémique inutile , il n’y a pas que la France sur notre terre et de nombreux pays ont encore des régimes monarchistes reconnus et acceptés. Alors être royaliste ou de toute autre penchant , quelle importance? la question est plus de savoir si l’on peut y associer la maçonnerie.

    • 8
      briand
      8 septembre 2018 à 10h46 / Répondre

      Cher Roland, les royalistes en France veulent la destruction de la République et le retour sur le trône d’un roi de droit divin. Alors je dis : vive la République et à bas la calotte. C’est donc pour moi une aberration totale et même anti-maçonnique. Et même, en allant plus loin, pour moi ils sont des ennemis politiques graves, au même titre que l’extrême-droite. Je les ai combattus dans ma jeunesse, alors l’idée de les retrouver sous cette bannière reste une monstruosité du genre carpe et lapin. Voilà ma polémique !

      • 14
        johaben
        10 septembre 2018 à 7h38 / Répondre

        Bonjour,
        en bon républicain, vous récitez votre leçon..
        Les premiers Résistants à titre d’exemple étaient des royalistes, et lorsque l’on confond royalisme et extrême droite, le chemin est encore long.Vous ignorez encore et c’est grave, ce qu’exprime la formule: »Droit Divin ». Les plus intolérants je les trouve parmi les Maçons surtout, cette intolérance, chez ceux et celles qui fréquentent une certaine Obédience ..un autre exemple la non reconnaissance du génocide vendéen 180.000 morts, toujours chez le mêmes..C’est beau l’endoctrinement républicain

        • 15
          briand
          10 septembre 2018 à 9h45 / Répondre

          Cher Johaben, je rajouterai « et fier de l’être » et oui j’y associe royalisme et extrême-droite et j’aimerais que vous développiez de quels résistants vous parlez (mon père était résistant et déporté et certainement pas royaliste). Et j’aimerais, comme je suis très con, avoir plus de renseignement sur Droit divin (j’ai repris à tel cette expression par des militants de cette mouvance), quant au « génocide vendéen », ils étaient bien conscients d’être anti-républicains, ou alors j’ai loupé un épisode ? Quand à la tolérance ? Appliquez-la vous-même et on pourra discuter.

        • 23
          Gandara
          27 décembre 2018 à 14h51 / Répondre

          Cher Johaben,
          Si vous êtes monarchiste et maçon pourquoi ne pas ajouter votre assiette aux nôtres
          Fraternellement
          Gandara

  • 6
    Patou du GODF/cadet
    7 septembre 2018 à 16h40 / Répondre

    NE PAS CONFONDRE LA POLITIQUE ET L’IDÉOLOGIE ….(?)
    quelle confusion ; liberté de penser …en libre conscience / tout fait social relève de la phénoménologie ; donc fondamentalement maçonnique !
    J’ai Dit / AF

  • 4
    Brumaire
    7 septembre 2018 à 12h22 / Répondre

    Gag: pourquoi le faire le 13 septembre, et pas le 22?

    • 9
      lazare-lag
      8 septembre 2018 à 11h11 / Répondre

      Je perçois l’ironie qui perce sous cette proposition du 22 septembre.
      On a effectivement tendance a oublier que l’An I de la République, et son calendrier républicain, débute à cette date, qui en est la proclamation toute première.
      Et ce à l’instigation de Danton et du ministre Roland qui, je crois me souvenir, disait quelque chose comme: « Proclamez la République et vous proclamerez la Fraternité ».
      On aurait pu également évoquer le 20 septembre, non pas parce qu’il s’agit de ma propre date d’anniversaire, ce qui est finalement un grain de poussière au vu de la grande Histoire, mais parce qu’il s’agit de celui de la bataille de Valmy, également fondatrice de l’Armée de la République.
      Enfin, sans que tu en prennes ombrage, Brumaire, pourquoi avoir choisi un tel pseudo?
      Il ne fait pas penser immédiatement à une allusion clairement républicaine ou démocratique mais à toute autre chose: le premier coup d’état de l’ère moderne.
      Je crois savoir également que le 22 septembre fait partie des dates dites « sans-culottides ».
      Dans le calendrier révolutionnaire, composé de mois tous égaux en 30 jours, il fait donc partie de jours supplémentaires et rattachés à aucun mois de ce calendrier original.
      Avoue que proposer à une association royaliste de se réunir un jour de sans-culottide, ce n’est pas très gentil pour eux…
      Et tu as évité de proposer le 21 janvier, c’est déjà ça…

      • 10
        Brumaire
        8 septembre 2018 à 12h19 / Répondre

        Cher Lazare-Lag,
        Faisons foin et fi des rapprochements entre mon pseudo et le premier coup d’Etat en France! c’est bien plus simple: j’aime beaucoup la poésie très parlante des mois du calendrier républicain (merci Fabre d’Eglantine) et mon anniversaire est en novembre.
        Pourtant, question de choix de dates, la « manif pour tous » s’est bien déroulée un 21 janvier; était-ce un hasard?

  • 2
    Makhno nestor
    7 septembre 2018 à 11h52 / Répondre

    Je croyais que les maçons ne faisaient pas de politique ??

    • 3
      Jean-Paul B
      7 septembre 2018 à 12h16 / Répondre

      Ca dépend lesquels.
      Dans le genre fais comme je te dis mais pas comme je fais, même des soi-disant « réguliers » (mais pas reconnus) fondent des fraternelles politiques. Voir les francs-macrons !…
      Oui, oui, « macrons » et non maçons. Fallait oser…
      Mais le clown qui est derrière cette initiative n’est pas à une c… près.

      • 27
        Luciole
        19 novembre 2021 à 13h20 / Répondre

        Hélas hélas hélas ,mais c’était une initiative personnelle semble t’il.

    • 5
      briand
      7 septembre 2018 à 12h35 / Répondre

      ne pas faire de politique c’est déjà en faire… rien n’interdit d’en faire, celà dit, être royaliste en 2018, c’est assez inquiétant…

      • 17
        johaben91
        10 septembre 2018 à 16h20 / Répondre

        ce qui est inquiétant c’est votre discours et votre idéologie qui justifie tous les massacres au nom de la république, c’est vrai qu’est-ce 180000 morts pour la Gueuse!

        Des Résistants royalistes : Daniel Cordier, Renouvin, Estienne d’Orves, Colonel Remi à titre d’exemples..

        • 18
          briand
          11 septembre 2018 à 9h24 / Répondre

          johaben91 Et les massacres au nom de dieu ? On peut les compter aussi ? Là je pense que le nombre dépassera de beaucoup celui que vous fourrez sous le nez. Entre les croisades, la conversion forcée à coup de sabre en Asie, en Afrique, les conflits religieux entre protestants, catholiques, anglicans, l’Inquisition, le massacre (génocide ?) en Amérique du Sud, le conflit en Irlande… On continue ?

    • 11
      lazare-lag
      8 septembre 2018 à 13h44 / Répondre

      Je croyais que « les maçons » etc, etc.
      Les maçons?
      Qu’est-ce que les maçons? Les Francs-Maçons? S’agit-il d’un groupe homogène? Non.
      D’une communauté équilibrée, comme on le dirait d’un mélange? Non.
      Le manque d’homogénéité ne tenant pas seulement à la variété parmi les obédiences, ou à la différenciation entre les dits « réguliers » et les supposés « irréguliers », mais à la différence entre les membres.
      Du coup, il y a ceux qui font de la politique, et ceux qui n’en font pas.
      Au fait, ça veut dire quoi faire de la politique?
      Et ça veut dire quoi, la politique?
      Sur ces deux dernières questions, est-il certain que nous ayons tous les mêmes définitions?
      Aussi bien d’ailleurs comme profane, ou comme citoyen, et comme franc-maçon…

  • 1
    Désap.
    7 septembre 2018 à 8h56 / Répondre

    Le Beaurepaire, une excellente table, cuisine basque raffinée et authentique, cadre et accueil chaleureux, service attentionné sans être envahissant.
    A retenir ! Même si l’on est républicain.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous