La justice des Dalton ou des Pieds Nickelés ?

Publié par Emerek le Fol

Il est des jours où on est en droit de se demander si certains dignitaires, au fur et à mesure qu’ils grimpent dans les instances de la franc-maçonnerie, n’en oublient pas les leçons qu’il y a à retenir des légendes qui ponctuent le cheminement initiatique maçonnique, si tant est qu’ils les aient prises au sérieux un jour. Deux affaires récentes de justice maçonnique viennent illustrer ce questionnement philosophique.

Lors de cette année maçonnique 2020, exceptionnelle à plus d’un titre, un désaccord important entre le Grand-Maître du Grand Orient de France et un des membres de son bureau amena le Grand-Maître à demander à ce frère de démissionner de son poste, la confiance étant rompue. Devant son refus, le Grand-Maître

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.

mercredi 24 février 2021
  • 3
    Benjamin Rathery
    25 février 2021 à 17:36 / Répondre

    L’auteur de cet article se trompe sur un point. Le roi Salomon n’a pas piscine.
    Hiram.be et le journal « le Parisien  » nous apprennent aujourd’hui qu’il fait de la balnéothérapie équine.
    Merci ce cette précision importante.

  • 2
    Brumaire
    24 février 2021 à 19:56 / Répondre

    le « pas de vagues » est hélas maintenant entré dans les moeurs maçonniques, et pas que dans une obédience, hélas…

  • 1
    Pitou Grandjean
    24 février 2021 à 08:49 / Répondre

    Chassons le naturel….il reviendra au galop …

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous