la GLFF

La laïcité, rempart de notre République

Publié par Géplu
Dans Divers

L’émission Divers aspects de la pensée contemporaine, sur France Culture le dimanche matin de 9h42 à 10h est confiée en alternance aux différentes obédiences maçonniques et de libre pensée. Elle était ce dimanche 6 décembre animée par la Grande Loge Féminine de France. Anita Drohe y a reçu Marie Bidaud, présidente de la Commission Nationale de la Laïcité de la GLFF pour traiter de « La laïcité, rempart de notre République ».

L’actualité ne cesse de révéler des drames où les hussards de la République sont la cible d’extrémistes. Une loi imminente veut s’attacher au renforcement des principes républicains. C’est dans ce projet de loi que la Maçonnerie, vigilante contre les extrémismes communautaires, place ses espoirs.
Les dérives séparatistes sont des attaques sournoises contre la laïcité, donc contre la liberté de conscience et la liberté d’expression. Elles prennent le visage de l’islamisme radical, mais aussi de courants extrémistes religieux qui rejettent la science.
Cette loi confortant les principes républicains est fort attendue. Elle garantira la transparence pour les associations de type loi 1901, subsidiées par l’Etat, et les associations cultuelles loi 1905, non subsidiables.
Premier rempart contre les extrémismes : l’école républicaine, qui porte tous les espoirs d’émancipation de l’enfant : éveil à la citoyenneté, développement de l’esprit critique et exigence de la liberté de conscience. La charte de la laïcité est d’ailleurs un outil pédagogique essentiel et incontournable.
Le respect du principe de laïcité est le garant du vivre ensemble. Les femmes et Franc Maçonnes connaissent bien l’incidence de la laïcité dans leur vie, par toutes les libertés conquises.

Marie Bidaud, présidente de la Commission Nationale de la Laïcité de la GLFF, est représentante régionale de l’IME, l’Institut Maçonnique Européen. Elle a participé, avec la grande maîtresse Marie-Claude Kervella-Boux, aux auditions auprès de l’Observatoire de la laïcité, et plus récemment, à celle de Marlène Schiappa, Ministre déléguée chargée de la citoyenneté.

Ecoutez l’émission :

lundi 7 décembre 2020
  • 4
    joab's
    13 décembre 2020 à 13:32 / Répondre

    Je crains que le discours « laïcité » ne devienne completement improductif. Non que je ne partage pas l’intérêt de la laïcité mais parce que nous restons un peu trop enfermés .. et contradictoire, nous Fm, autour de ce concept.

    – Tout d’abord, nous F, luttons contre toute approche dogmatique, donc ne créons pas un dogme de la laïcité. Acceptons la réalité de la contestation de son bienfondé, quelque soit l’attachement que nous y avons.
    – D’autre part, sortons d’une « sacralisation » du concept, ce qui nous expose à la critique que ce serait une forme de « religion » (je sais que c’est idiot, mais l’attaque est réelle).
    – Admettons que l’appellation est restée très française et ne s’impose nulle part ailleurs.
    Une fois débarrassés de ces encombrants diktats, cela nous ouvre à une défense de principes largement partagés dans l’ensemble de l’Europe (a minima).
    Ainsi s’en prendre à une religion, ou imposer des regles d’une religion n’est pas un blasphème à la Sainte Laïcité … c’est tout simplement piétiner le premier article de la constitution francaise.
    L’ecole doit être protégée de toute pression politique, communautaire, religieuse. Au nom de l’egalité tout affirmation de salut en echange de croyance, de peuple élu sont, de predominance mâle est à proscrire du fait de discrimination inegalitaire.
    Il est vrai que sur le dernier point certaines organisations maçonniques continuant à propager le sexisme se trouvent disqualifiées.

  • 2
    Sonje
    13 décembre 2020 à 09:04 / Répondre

    Je suis consternée d’entendre un discours politique et non initiatique…Les propos de notre S:.Marie Bidaud appartiennent au monde de la gouvernance de la cité… Pour rappel, c’est à titre individuel, et non obédientiel, que les Francs Maçons doivent exercer au dehors des valeurs humanistes. Une obédience ne doit pas s’exposer sur la tribune politique, car elle s’approprie, par un procédé totalitaire univoque, la liberté de penser de tous ses membres!
    Encore pour rappel une tradition initiatique transmet, avant toute chose, une influence spirituelle, qui vise à abandonner le pouvoir égotique du MOI au profit de l’humilité du SOI…La crise de la Franc Maçonnerie contemporaine vient du mélange des genres entre societal et spirituel!

    Je pense sincèrement que la GLFF est devenue une officine politique au service d’intérêts CONTRE INITIATIQUES!

    • 3
      Adrien C
      13 décembre 2020 à 09:44 / Répondre

      « La crise de la Franc Maçonnerie contemporaine vient du mélange des genres entre societal et spirituel! »
      Sauf que la maçonnerie qui est en crise aujourd’hui est bien la « spirituelle » dont tu parles Sonje. Importante, voire inquiétante baisse des effectifs partout dans le monde, là où la maçonnerie « sociétale », qui ne cache à personne ses opinions et positions, se développe.
      Un homme ou une femme qui aujourd’hui s’interroge et se cherche, ne le fait pas que sur lui. La dimension de son interaction avec les autres et avec la société est essentielle, et les profanes qui rejoignent la GLFF comme le GODF ou toutes les autres obédiences libérales et adogmatiques (c’est-à-dire qui n’imposent aucune « croyance ») le font en connaissance de cause.

      • 5
        joab's
        14 décembre 2020 à 11:38 / Répondre

        Et ne serait-ce pas cette distinction absurde et sectaire entre « societale » et « spirituelle » qui est le problème ? Distinction contre-maçonnique (pour la FM « un seul peuple, régi par les mêmes règles »), extérieure aux loges (c’est une question de « marché » pour des obédiences qui construisent leurs effectifs en attisant ces divisions.). Pour ma part, j’ai enetendu des loges GLNF et GLUA traiter de questions sociétales et au GODF traiter de l’evangile de Jean. Sans que ca pose quelque problème, sinon aux sectaires qui éparpillent la FM (des dirigeants d’obedience).
        Donc, au delà de cette contestation (pas nouvelle, je sais, Geplu et je sais aussi que ca irrite les amateurs d’obediences), j’invite chaque F et S à se comporter en FM avant d’être des adhérents (quand ce n’est adeptes) d’associations obedentielles.

        • 6
          MarcosTestos
          14 décembre 2020 à 13:46 / Répondre

          @Joab’s
          Des Loges de la GLNF ? Des noms stp. Et si c’était le cas je suppose que les travaux étaient suspendus. A moins que ces échanges aient eu lieu durant les agapes.

  • 1
    MG RENAULT
    8 décembre 2020 à 19:31 / Répondre

    Pour saluer et remercier voici quelques mots :
    LA LOI DE 1905

    Celle qui nous réunit tous dans nos différences
    Belle et unique pour la France

    Pour la séparation des Eglises et de l’Etat
    Je t’aime je t’aime en l’état

    Tu conviens à toutes mes sœurs et frères
    Sur notre planète terre

    Sans renier faire vivre chaque jour la laïcité
    Cette loi bel outil de la FRATERNITE

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif