La main de la Loge ?

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 5 décembre 2006
  • 5
    Jakin
    11 décembre 2006 à 13:51 / Répondre

    S.: du D.H. je me sens blessée par tous ces commentaires désobligeants sur la Franc-Maçonnerie.
    Nous travaillons au progrès de l’humanité. Nous sommes des hommes et des femmes honnêtes et libres.
    Ma grande crainte est que les profanes qui ne savent ce qu’est la Franc-Maçonnerie nous collent un étiquette sur le front et pensent que nous sommes tous corrompus.
    Nous sommes des Frères, des Soeurs, nous nous sommes promis entraide, fraternité, mais je suis d’avis que des comportements malsains et malhonnêtes au sein d’une Loge quelle qu’elle soit, doivent être sanctionnés.
    Nous nous devons d’être intègres et droits, c’est notre devoir de Maçon

  • 4
    Jean Labrique
    8 décembre 2006 à 18:03 / Répondre

    Il est vrai que ce n’est pas parce que l’on appartient à une loge que l’on doit « couvrir » les indélicatesses de certains qui pensent que tout leur est dû puisqu’ils sont aussi maçons.
    Nous devrions et devons être probes et libres. Heureusement, la majorité d’entre-nous le sont et seules quelques brebis « égarées » hantent encore nos temples…

  • 3
    STOLKIN
    8 décembre 2006 à 15:45 / Répondre

    …Il faut éviter de faire l’amalgame entre « la Loge » et certains de ses membres…

    D’accord Jiri , mais il me semble grand temps que « la Loge » commence à cesser l’amalgame entre  » les menbres de la Loge » et les  » Vrais Frères ».

  • 2
    Jacques Cécius
    6 décembre 2006 à 19:43 / Répondre

    Bravo, une fois de plus, pour ton commentaire, Jiri. Tes propos t’honorent.

  • 1
    Jean-Luc Gaspard
    5 décembre 2006 à 21:15 / Répondre

    Je ne peux me prononcer sur la rigueur intellectuelle de l’analyse de ce journaliste mais je pense qu’il a raison de denoncer ces réalités si elles existent. La Franc-Maçonnerie n’a pas pour fonction de servir les intérêts de ses membres, mais elle doit ,à travers eux,avoir le désir de construire un monde meilleur pour tous.
    Si les responsables politiques se doivent de mettre fin, une fois pour toutes à ces agissements qui salisent la Démocratie, les responsables des instances maçonniques se doivent impérativement de réagir également et avec vigueur pour rendre à la Franc-Maçonnerie la dignité et l’intégrité qui sont siennes.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous