Two freemasons

La photo maçonnique du dimanche 15 décembre 2019

Publié par Géplu
Dans Photos

C’est Patrick qui nous a envoyé cette photo :

Un biscuit du 18e siècle qui figure au musée « Palace of the Legion of Honor » à San Francisco.

Si vous aussi près de chez vous ou en voyage vous remarquez un bâtiment un objet ou une décoration maçonnique ou évoquant la franc-maçonnerie, n’hésitez pas à nous en envoyer des photos avec quelques explications.
Ces « témoignages » plaisent beaucoup aux lecteurs du Blog.

dimanche 15 décembre 2019
  • 5
    Dominique Pérignon
    22 décembre 2019 à 11:20 / Répondre

    Un musée de la Légion d’Honneur à San Francisco ? Dire que j’ai visité cette grande ville sans en avoir entendu parler !
    Wikipedia – https://fr.wikipedia.org/wiki/California_Palace_of_the_Legion_of_Honor – attise mes regrets, car voir 30 Rodin (dont Le Baiser) ou le Grand Canal de Monet, ça aurait valu le détour. Ce sera pour ma prochaine visite.

  • 4
    Désap.
    15 décembre 2019 à 17:12 / Répondre

    3 – 😊😊 D’autant plus vrai qu’il s’agissait, dans mon propos, d’une boutade.
    Car en effet, y a-t-il un secret en maçonnerie ? Si tu en connais la plus petite parcelle, je suis preneur.
    Joab’s a très justement précisé il y a peu : la transmission consiste en une méthode et non un contenu.
    Il n’y a aucun secret maçonnique, ni grand, ni moyen, ni petit, parce qu’il n’y a aucun contenu, aucune « révélation », comme il n’y a jamais eu ni contenu, ni « révélation » dans l’initiation antique, idem : une méthode.

  • 3
    Alixia Lapiere
    15 décembre 2019 à 15:23 / Répondre

    Savoir être soit même c’est osé affronter les épreuves lié à nos propres faiblesse/forces,
    Le cheminement est tellement long que le grand secret ne saurait être limité à soit même ni détenu par quiconque.

  • 2
    Lacombe Luchien
    15 décembre 2019 à 11:38 / Répondre

    Ces porcelaines de Meissen se rattachent à l’ordre des « Mopse ». Société « para-maçonnique » mixte qui ironisait sur la franc-maçonnerie « officielle ». Le mopse est un petit chien (carlin en Français). Tout les rituels étaient basés sur le canin. Par exemple, il fallait aboyer 3 fois à la porte du temple pour entrer…

  • 1
    Désap.
    15 décembre 2019 à 09:14 / Répondre

    Au 18ème siècle, ce qui distinguait le Tablier du C:. de celui du M:. était une simple bordure bleue.
    Ce serait très pédagogique de revenir à cette simplicité, même si certains érudits distraits ne voient de vertus dans la seule sophistication (par définition de bazar).
    Rappelons que les rites initiatiques égyptiens étaient d’une simplicité enfantine.
    Les Ecoles grecques traitaient de sujets fondamentaux avec une audace qui n’appartenait qu’à elles, le Maitre face à ses élèves, rien de plus.
    L’Alchime annonce de maniére proverbiale : il ne savait pas que c’était impossible et il l’a fait.
    La Maçonnerie l’annonce dès sa première cérémonie : soyez vrais, nous lisons dans votre coeur.
    A l’attention des profanes et des Apprentis : voilà le grand secret maçonnique (enfin !) dévoilé. Pas sensationnel, n’est-ce pas ? 🙂

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif