La photo maçonnique du dimanche 28 mars 2021

Publié par Géplu
Dans Photos

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 28 mars 2021
  • 2
    Jacques Huyghebaert
    31 mars 2021 à 13:02 / Répondre

    l’auteur, Walter Jacobi, né en 1909 à Munich, devint membre du parti nazi en 1929 et fut en poste à Prague a partir de 1938 où devint le chef local de la SiPo (Reichssicherheitshauptamt) et promu au rang de SS-Obersturmbannführer. « Golem – Geissel der Tschechen » est un ouvrage antisémite mais surtout anti-maçonnique d’une soixantaine de pages, ayant pour but de dévoiler la conspiration judéo-maçonnique qui d’après les Nazis avait manipulé secrètement les ficelles du pouvoir de la République tchèque . entre 1919 et 1938. Capturé en 1945 Jacobi fut traduit en justice, condamné à mort comme criminel de guerre et exécuté par pendaison a la prison de Pancrac (Prague) en 1947. Le livre fut écrit conjointement avec Jiří Arvéd Smíchovský, un tchèque au service de la police secrète nazie. A la libération en 1945, Smíchovský fut arrêté, traduit en justice, condamné a la prison à vie pour collaboration avec l’ennemi et battu à mort en prison par ses co-détenus en 1949, sur ordre parait-il de la StB (Services secrets communistes)

  • 1
    Yonnel Ghernaouti
    28 mars 2021 à 03:34 / Répondre

    Nous recommandons la lecture du catalogue officiel de l’exposition « Golem – Avatars d’une légende d’argile » rédigé par un collectif (Édition Hazan, 2017, 184 pages, 32 €). Exposition qui s’est tenue, rappelons-le, du mercredi 8 mars 2017 au dimanche 16 juillet 2017. Une exposition temporaire du Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (mahJ) qui a exploré le riche devenir de la figure du Golem dans les arts visuels, à travers un parcours mêlant peinture, dessin, photographie, théâtre, cinéma, littérature, bande dessinée et jeu vidéo.
    Voici la 4e de couverture :
    Catalogue officiel de l’exposition Golem. Avatars d’une légende d’argile du 8 mars 2017 au 16 juillet 2017 musée d’art et d’histoire du judaïsme. Le Golem, cet être artificiel qui dans la culture juive est magiquement animé par un homme pieux et sage à l’aide de dénominations sacrées, n’a cessé de fasciner les artistes et constitue un personnage phare de l’imaginaire fantastique.
    Golems. Avatars d’une légende d’argile explore, pour la première fois en français, le riche devenir de la figure du Golem dans les arts, à travers un parcours mêlant peinture, dessin, photographie, théâtre, cinéma, littérature, bande dessinée et jeu vidéo. De nombreuses productions culturelles actuelles constituent des réminiscences et survivances de la figure mythique du Golem, qui se retrouve dès lors investie de préoccupations scientifiques, technologiques, sociales et environnementales contemporaines. L’ouvrage s’attache à tisser des liens entre le légendaire Golem d’argile et les nouvelles créatures fantastiques et technologiques conçues et rêvées par notre époque, doubles intrigants et parfois inquiétants d’humains, qu’il s’agisse de robots, d’humanoïdes ou d’êtres hybrides. Il démontre comment une légende juive populaire reste à l’œuvre aujourd’hui, tout en se disséminant dans un imaginaire mondial qui la réélabore et la diffuse.

    Attention, il s’agit, a priori, de la couverture d’un livre antisémite de Walter Jacobi (1909-1947).

    À ne pas confondre avec le Walter Jacobi (1918-2009), spécialiste des fusées et membre du « groupe de fusées von Braun », à Peenemünde (1939–1945) travaillant sur les fusées V-2 pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Le livre retrace l’origine de la République tchécoslovaque – du point de vue des complots de l’auteur.
    Cet ouvrage appartient au genre littérature éducative et a été publié en 1942 chez Orbis (98 pages en tchèque). Son titre exact est « Golem – Geissel der Tschechen ».

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous