La Physique Quantique est-elle un nouveau langage pour l’Alchimie ?

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 23 novembre 2019
  • 3
    MG RENAULT
    24 novembre 2019 à 09:39 / Répondre

    Pour dire bonjour par solidarité et fraternité :

    NOS DEMEURES ALCHIMIQUES

    A connaître
    A reconnaître

    A sentir
    A ressentir

    A comprendre
    Sans attendre

    A aimer
    Sans jamais renier

    A protéger
    Bien regarder

    Dans le labyrinthe
    Jamais je ne m’éreinte

    Le long chemin de la vérité
    Pour la réussite de l’initié

    Communiquer sans tout dévoilé
    Tel est notre bienfait

    FRATERNITE ALCHIMIQUE

  • 2
    joab's
    23 novembre 2019 à 13:15 / Répondre

    En effet, c’est une idée intéressante de réfléchir maçonniquement sur nos avancées scientifiques, comme l’ont fait des alchimistes en leur temps.
    Cependant, de part ma connaissance de la thermodynamique, de la mecanique quantique et plus superficiellement de l’alchimie, je ne vois pas très bien le rapport et en quoi la mcanique quantique pourraitdonner quelque crédibilité supplémentaire à l’alchimie. Mais probablement quelque chose m’échappe et j’apprecierai de connaître un tel exposé.
    Il me semble à l’inverse qu’une approche quantique de questions maçonniques comme l’eternité, l’universalité, voire la fraternité peuvent être constructives et créatrices.

  • 1
    Désap.
    23 novembre 2019 à 12:10 / Répondre

    Burensteinas, excellent adepte qui, malheureusement, se transforme de plus en plus en bateleur de foire, a dit un jour que les principes de la physique quantique rejoignent ceux de l’Alchimie.
    Dubitatif, j’ai parcouru nombre de vulgarisations de cette physique et je reconnais que les convergences sont assez troublantes.
    Notamment ce qui concerne les principes d’Etre et de non-Etre décrits par Parménide et que l’on peut considérer comme la description de l’essence de l’Alchimie, le temps quantique, le vide quantique et le concept de réalité décrit par cette physique.
    Certains adeptes prétendent également que la matière est vide.
    Je dirais plutôt que celle-ci est pleine de ce qu’elle n’est pas en même temps que ce qu’elle n’est pas est nécessaire à sa manifestation.
    L’opération alchimique consiste à vider la matière de ses scories de manière à n’en conserver que l’essence parce que seule celle-ci nous permettra d’en comprendre le principe.
    Ceci me semble décrire assez bien le caractère opératif du rituel maçonnique ; on comprendra également que la notion de transmutation du plomb en or n’est qu’allégorique et ne peut recouvrir aucune réalité physique sauf pour les « sots et les ambitieux » qui imaginent être en mesure d’agir dans la dimension du non-Etre, domaine des principes, lors même que cette éventualité aurait immédiatement pour conséquence de les faire dis-paraitre.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous