La suite des aventures judiciaires de François Stifani

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 13 mars 2013
  • 9
    Pandiris André
    15 mars 2013 à 16:56 / Répondre

    Pour se construire une opinion personnelle; il est ‘important d’être informé

  • 8
    drXu
    15 mars 2013 à 10:20 / Répondre

    @Vincent
    Je n’ai pas transmis moi-même d’informations à F. Koch, mais lorsque les abus sont scandaleux et l’information verrouillée, on se doit d’informer les Frères, quitte à partir ensuite de l’obédience.
    Communiquer de cette façon est-il un moindre mal? En tout cas, cela m’étonnerait que les profanes qui lisent ces informations soient en mesure d’en comprendre les tenants et aboutissants…
    Hiram, ne l’oublions pas, a été tué par des compagnons, avec les outils du métier. A la GLNF, les trois mauvais compagnons s’appellent CC, JCF et FS!

  • 7
    Vincent
    14 mars 2013 à 02:34 / Répondre

    Je m’interroge depuis longtemps sur les motivations qui poussent certains Frères à transmettre des informations de la sorte à des journalistes profanes.

    De toute évidence Kosh a un réseau de délateur parmi les Frères de différentes obédiences. Les mauvais compagnons n’ont plus besoin de tuer Hiram, ils n’ont qu’a informer Kosh….

  • 6
    drXu
    13 mars 2013 à 16:51 / Répondre

    Le bouc émissaire n’est pas consentant du tout
    voir
    http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2013/03/01/glnf-stifani-et-servel-vont-saffronter-en-justice/
    Ce qui risque d’être rigolo, c’est que les tribunaux lui donnent raison; il continuera à siéger au CA comme JCF!
    Il peut encore continuer à nuire longtemps à la GLNF, par sa seule présence.

  • 5
    Iphraim
    13 mars 2013 à 16:25 / Répondre

    Il est bien évident que seuls les naïfs peuvent croire que Stifani a agi seul, et que maintenant la GLNF est propre et nette. C’est bien sûr une vue de l’esprit, ou plutôt une technique de propagande bien connue que de prendre un bouc émissaire (consentant ? ou pas?) et de lui faire porter le poids de toutes les turpitudes d’un groupe de complices, qui ainsi peuvent continuer à bricoler dans la joie et la bonne humeur.
    Que ce soit Servel, qui louait le lien entre Dieu et les hommes (Stifani) et Tardivat qui suspendait les rebelles sans état d’âme,, plus tous les sbires de l’ancienne gouvernance qui sont aux postes clé, on voit bien que quand c’est fini, ça recommence.
    Mais même les Anglais ne sont pas dupes, qui disent que Stifani n’était pas seul pour perpétrer ses actes de démolition de la Maçonnerie..
    Une refondation est-elle possible? nous sommes nombreux à l’espérer.

  • 4
    keke evariste
    13 mars 2013 à 12:51 / Répondre

    je voudrais être un membre de frac maçon

  • 3
    Cicéron
    13 mars 2013 à 10:59 / Répondre

    Oui (…). En tant qu’ancien de la GLNF, je confirme. Les maux les plus importants qui ne devraient concerner que le monde profane comme la cordonnier et le fait de confondre le sacré et une bonne partie de rigolade entre copains. Les luttes de couloirs et d’influence pour le  » poste  » de Vene. 90 °|° oubliant que c’était une charge et non un honneur à la personne. Et j’en passe. J’ai vu des Vénérables incapables de connaître le rituel par un manque de travail perso. Le PMI être obligé de souffler du premier au dernier mot. Le principal étant de devenir « Vénérable ». Et je passe sur l’état de certains ayant abusé de la dive amphore avant la tenue. J’arrête la …
    Résultat, j’ai quitté la GLNF en 2001 et depuis je suis resté Maçon dans mon cœur, forcément déçu. Tout cela donne une vision honteuse de la Maçonnerie auprès du monde profane…

  • 2
    drXu
    13 mars 2013 à 10:35 / Répondre

    C’est son prédécesseur, JCF, qui avait mis au point le système de procès en diffamation pour faire taire les opposants qui s’exprimaient publiquement (ils n’avaient déjà pas la possibilité de s’exprimer à l’intérieur de l’obédience)
    Il est, à ce propos intéressant de comparer son discours AVANT et APRES avoir été élu GM.
    Il y a eu plus de cinquante procès contre les blogs engagés conjointement par JCF et François Stifani. Ce dernier avait même chargé un cabinet d’avocats de surveiller les blogs (aux frais de la GLNF, bien sûr!)

    Arcizet, ancien GM du GODF aimerait également faire taire les blogs. Va-t-il, lui aussi, leur faire des procès?

  • 1
    Christophe
    13 mars 2013 à 10:19 / Répondre

    A l’évidence, ces procès systématiques n’étaient pas faits pour être gagnés mais pour effrayer le plus longtemps possible les contestataires.

    Ce qu’on a tendance a oublier aujourd’hui, c’est que tout ce fonctionnement, parfaitement contraire à toutes les valeurs maçonniques, n’avait pas été mis en place par Stifani tout seul. Il a pendant des années été activement avalisé par le vote de la quasi-totalité des dignitaires de la GLNF et toléré par le silence de l’immense majorité des membres. Tous ces gens qui ont ainsi causé un tort considérable non seulement à la GLNF mais à l’ensemble de la franc-maçonnerie française, où sont-ils maintenant?

    Et quand une poignée de courageux a enfin osé dire « non » aux dérives, combien se sont levés derrière eux? Et où sont-il maintenant?

    Je ne pose pas ces questions pour provoquer de nouvelles et inutiles controverses de forum internet. Nous ne parviendrons évidemment pas à nous accorder sur une réponse. Je les pose uniquement parce que je crois indispensable que chacun d’entre nous se les pose et y réponde, en conscience, en son for intérieur.

    En ce qui me concerne, ma conviction est faite et ma vision de la franc-maçonnerie, après ce scandale, ne sera plus jamais la même qu’avant.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous