L’Académie de Florence aux origines de la franc-maçonnerie ?

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 27 février 2020
  • 11
    yonnel ghernaouti, YG
    5 mars 2020 à 04:41 / Répondre

    Mesdames, Messieurs,
    Cher amis(ies),
    Très chères Sœurs,
    Très chers Frères,

    Dans le contexte de propagation du coronavirus Covid-19 et de menace sanitaire liée au risque épidémique en cours, nous vous informons que nous avons décidé, en accord avec nos instances, de reporter à une date ultérieure la conférence publique initialement prévue ce jeudi 5 mars.

    Nous ne manquerons pas de vous communiquer la nouvelle date retenue.

    Nous vous remercions de votre aimable compréhension et nous vous prions de recevoir nos plus cordiales salutations.

    Paris, le mercredi 4 mars 2020

    Yonnel Ghernaouti

  • 10
    Désap.
    4 mars 2020 à 18:15 / Répondre

    Reporté sine die, coronamachin.

  • 9
    BENOIST VIALE BARTOLOMEO
    1 mars 2020 à 10:27 / Répondre

    Merci Desap, je lirais ton CR avec attention, ne pouvant être sur Paris. Grand merci fraternel

  • 7
    Désap.
    28 février 2020 à 09:37 / Répondre

    1 – Tu dis « toutes les initiations maçonniques qui utilisent actuellement les 4 éléments pour leurs cérémonies sont en réalité des initiations hermétiques bien plus que maçonnique. »
    Je pense que la maçonnerie n’est pas différente de l’hermétisme, ni de l’alchimie et de tout ce qui s’y rapporte, parce que l’initiation est unitaire, seule sa pratique prend des formes différentes ce qui n’a aucune importance.
    C’est, de l’Egypte antique à la maçonnerie en passant de manière déterminante par l’Hellénisme, un système de pensée qui n’est pas l’objet d’un contenu, mais d’une mécanique permettant une totale liberté pour comprendre le monde et ses principes, non pas disciplinée par des figures tutélaires exprimant une vérité à laquelle il faut se soumettre à l’image du système religieux, mais par l’inutilité de s’égarer dans des conceptions surréalistes sans que cela n’empêche l’imagination et même l’encourage puisqu’il s’agit là de son moteur.
    Toute la pensée antique est basée sur ce principe, c’est précisément ce que découvrent les humanistes de la Renaissance avec les néoplatoniciens, ils comprennent que la réflexion ne doit jamais être l’objet de ce que l’on recherche, mais la représentation la plus fidèle de la réalité en dépit de tous les intérêts particuliers, notamment ceux de l’Homme.
    C’est l’Homme qui doit comprendre la Nature parce que c’est le seul moyen pour lui de se comprendre puisqu’il n’est constitué qu’uniquement de celle-ci.
    Imaginer que la Nature s’adaptera à l’Homme parce qu’un dieu en aurait décidé ainsi en le faisant roi est une monstruosité au sens propre et premier du terme.
    L’Homme n’est pas soumis à des hommes ou à un dieu créé par ces hommes, l’Homme est soumis à lui-même, son avenir ne dépend que de lui, il est condamner à se comprendre pour survivre, c’est à dire comprendre ce qui le constitue.

    • 8
      lanterne
      28 février 2020 à 17:39 / Répondre

      Bonjour Desap,
      dans cette affirmation, je me place uniquement sur un plan culturel, non sur celui des principes de l’initiation. Le système symbolique des quatre éléments appartient à l’alchimie, elle-même faisant partie du trivium hermeticum. Le premier ayant adopté ce concept étant si ma mémoire est bonne Empédocle.
      A+

  • 6
    Désap.
    28 février 2020 à 00:52 / Répondre

    Je partage l’analyse de Lanterne.
    J’assisterai à la conférence, je ferai un compte rendu à l’issue.

  • 5
    Bernard
    27 février 2020 à 21:20 / Répondre

    Et si la maçonnerie s’occuper un peu moins du passé et un peu plus de l’avenir mes FF:.
    N’est ce pas son ambition que de travailler pour un demain meilleur pour l’ensemble de l’humanité ?

  • 4
    Amal
    27 février 2020 à 20:36 / Répondre

    Je souhaite vraiment savoir le contenu de la conférence puisque je ne peux pas me déplacer malheureusement. car les modestes recherches que j’ai pu faire m’ont ramené presque à la même conclusion. Merci

  • 3
    Francis garnon
    27 février 2020 à 19:37 / Répondre

    À quand votre venu à romorantin

  • 1
    lanterne
    27 février 2020 à 12:17 / Répondre

    Le postulat est intéressant et personnellement cela fait 20 ans que je prétend que la maçonnerie est bien plus une tentative de continuité de l’hermétisme de la Renaissance que de tout autre chose. Elle démarre justement avec la traduction du Corpus Hermeticum par Marsille Ficin qui créa l’académie platonicienne e Florence.

    L’hermétisme correspond à une période où l’homme était jusque là contraint de passer par une seule institution pour s’dresser à Dieu : l’église. Une religion exclusive et oppressante qui devait donc générer son contraire inévitablement par l’expression d’un besoin de liberté. C’est justement ce que l’hermétisme à permis.
    En fait il faut se mettre dans la tête des chercheurs de l’époque, ces textes offre une approche directe, on s’adresse directement à Dieu par la magie te les rituels anciens, on cherche l’âme du monde dans la matière grâce à l’alchimie et ses secrets, on essaie de lire la parole de Dieu lui-même dans les étoiles.
    En bref, on s’adresse à Dieu directement sans intermédiaire, voilà pourquoi l’ésotérisme hermétique est en réalité un humanisme, l’homme est au centre et n’a besoin d’aucune institution pour accéder à la transcendance.
    .
    Et donc ce fut un véritable point de départ, toutes les sociétés initiatiques ont, sans exception, puisé dans ce courant : une Égypte mythique dont les textes étaient censés être l’héritage. Et à cet égard, remarquons que c’est ce courant que la maçonnerie égyptienne a toujours voulu véhiculer, malheureusement c’est le REAA et son système qui a très vite pris le dessus en se limitant à quelques éléments d’hermétisme dans ses rituels, les rites égyptiens étant dès lors condamnés à rester marginaux.
    .
    En fait, toutes les initiations maçonniques qui utilisent actuellement les 4 éléments pour leurs cérémonies sont en réalité des initiations hermétiques bien plus que maçonnique. l’alchimie est une tradition dont les symboles viennent directement du trivium hermeticum. Ainsi au REAA on ferait de la maçonnerie égyptienne sans le savoir (rires), à l’insu de notre plein gré ?
    .
    Lorsque la maçonnerie se développe dans le sud au 18e, en Italie, elle est essentiellement tourné vers ce type de recherches, ce qui se remarque notamment grâce à la loge « la parfaite Union » à Naples de laquelle sont sortis des Tschoudy (rite de l’étoile flamboyante que le REAA reprend à son 28e degré), Cagliostro (Rite de la haute maçonnerie égyptienne), rite de Misraim (les arcana arcanorum viennent de Naples). Mais il y eu d’autres systèmes hermétiques dans les RC de Kilwinning, les RC d’Or et les Frères initiés d’Asie (plus kabbalistiques), le rite écossais philosophique (au sens de philosophie chymique), les Illuminés d’Avignon et bien d’autres… mais à chaque fois ces rites eurent une vie éphémère ou restreinte, sans doute parceque c’est trop spécifique pour pouvoir se diffuser largement.
    .
    J’espère que parmi vous certains pourront rapporter leur retour sur cette conférence à laquelle je ne pourrais malheureusement pas participer…
    .
    A+

    • 2
      Christian Nadal
      27 février 2020 à 19:26 / Répondre

      Je serai très intéressé après 34 ans de M. par des retours sur cette conférence, car habitant Millau je ne pourrai pas être présent.
      A bientôt j’espère.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous