Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Jerome Fourquet
Jérôme Fourquet

L’archipel français, naissance d’une nation multiple et divisée

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 27 septembre 2019
  • 5
    Alain CELSE
    29 septembre 2019 à 09:02 / Répondre

    L’ expression « Fracture sociale » est trop souvent attribuée à tort à Emmanuel Todd : cette expression a en réalité été forgée par le philosophe français Marcel Gauchet, en 1985, dans son livre  »Le désenchantement du monde » aux Editions Gallimard, un ouvrage qui, très vite, s’est imposé comme un classique contemporain.

  • 3
    Jean_de_Mazargues
    27 septembre 2019 à 13:21 / Répondre

    Pas étonnant : Michel Maffesoli est depuis longtemps un laudateur du communautarisme.

    • 4
      Fabrice
      27 septembre 2019 à 17:15 / Répondre

      Parce que la franc-maçonnerie n’est pas une communauté peut-être ?

    • 6
      MICHEL NICETTE
      29 septembre 2019 à 09:46 / Répondre

      Pourriez-vous préciser votre conception du communautarisme et me préciser en quoi vous l’opposez « au Tribalisme » de Michel MAFFESOLI

  • 2
    yonnel ghernaouti, YG
    27 septembre 2019 à 11:42 / Répondre

    Comme le précise la revue Humanisme, en sa page 58, Jérôme Fourquet a reçu, en mars dernier, le Prix du Livre politique 2019.

  • 1
    Patrice Deriémont
    27 septembre 2019 à 09:59 / Répondre

    Jérôme Fourquet fait un constat que notre Frère Michel Maffesoli a fait dès 1988 dans son livre « Le temps des Tribus ». La différence est que le premier voit cela comme un danger et le second comme une chance.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous