Laurent Kupferman parle de Joséphine Baker

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 1 décembre 2021
  • 8
    Pierre Noël
    4 décembre 2021 à 19:50 / Répondre

    LL, Brumaire et Luciole, j’ai écouté l’interview de Kupferman et je suis bien d’accord avec tout ce qu’il a dit de la femme qu’était Joséphine Baker, de ce qu’elle a fait avant et après la guerre, de l’exemple qu’elle a donné.
    Pourquoi ne pas lui reconnaître le droit de n’avoir pas donné de suite à son admission en fm, sans doute, parce que qu’elle n’y avait pas trouvé ce qu’elle espérait ou cherchait ? La fm regorge de ces grands hommes (femmes) qui n’y ont fait qu’une fugace apparition.

  • 2
    Brumaire
    1 décembre 2021 à 08:46 / Répondre

    Je suis aussi déçue que l’appartenance maçonnique de Joséphine Baker (et pas « Békeur », Joséphine tenait à une prononciation française!) ait été complètement passée partout sous silence! ça aurait permis à certains de voir que les FM sont aussi des gens bien

    • 3
      lazare-lag
      1 décembre 2021 à 20:49 / Répondre

      Je suis assez d’accord avec toi Brumaire, d’autant que ce mois de novembre aura vu 2 personnalités, Hubert Germain et Joséphine Baker, être à la fois franc-maçonnes et honorées par la République, l’un au Mont Valérien, l’autre au Panthéon.
      Je ne suis pas certain que la communication de nos obédiences aient été très …., communicative justement sur un aussi intéressant voisinage. Et opportunité.

      Maintenant, Brumaire, pour te taquiner un peu, si tu tiens vraiment à une prononciation la plus française possible pour Baker la meilleure prononciation française pour Baker ne serait-ce pas Boulanger?
      Sauf que Joséphine Boulanger, on aurait pu la croire apparenté à un certain général, surtout avec une photo en uniforme.
      Bon, j’arrête là…

      • 4
        lazare-lag
        2 décembre 2021 à 08:25 / Répondre

        Horreur, damnation et mille excuses pour n’avoir pas écrit:
        – que la communication de nos obédiences ait été très …. communicative justement sur un aussi intéressant voisinage.
        (Ici le sujet étant bien entendu la communication, pas les obédiences),
        – on aurait pu la croire apparentée à un certain général,
        (apparentée, Joséphine étant féminin).

        • 5
          Luciole
          2 décembre 2021 à 14:21 / Répondre

          Cela montre que tu es aussi humain Lazare.Je t’apprécie pour ce que tu écris pas pour l’orthographe.
          (J’écris JE mais je pense NOUS)

          • 6
            lazare-lag
            3 décembre 2021 à 23:43 / Répondre

            Sauf que pour écrire, il faut des outils, dont l’orthographe.
            Et si le franc-maçon ne respecte pas ses propres outils, comment peut-il être respectueux des autres et de soi-même?
            Donc, lorsque je découvre l’erreur, je tiens à me corriger.
            Déjà que, grâce au clavier, je vous épargne mon écriture manuscrite…

      • 7
        Brumaire
        4 décembre 2021 à 10:37 / Répondre

        J’aime tes taquineries, Lazare, ça prouve au moins qu’en FM, il y a encore des maçons sachant manier l’humour avec bonheur!
        J’aime aussi les mots, Lazare, j’avais écrit « prononciation » et pas « traduction », mais j’aime bien ce que le Canard appelle « apparentements terribles », et tu fais ça très bien, continue!

  • 1
    Luciole
    1 décembre 2021 à 00:23 / Répondre

    Il est dommage que l’on ait aussi complétement omis de faire savoir que Joséphine Baker a aussi été reçue Franc-Maçonne en 1960 dans la Grande Loge Féminine de France.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous