L’Aventure humaine

Publié par Géplu
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 17 novembre 2020
  • 2
    RENDA, Jean-Claude
    17 novembre 2020 à 19:06 / Répondre

    Voilà qui semble annoncer un singulier (mais pas vraiment nouveau) mélange entre approches matérialiste et spiritualiste. Enfin la découverte de la conciliation de la division séculaire de la philosophie ? Les noces (plus ou moins mystiques) de la génétique et de l’astrologie ? Plus d’un s’y est épuisé, et plusieurs s’y sont engloutis. Mon ami Georges Metzanagora notamment à l’ULB dans les années ’70. Certains très distingués contributeurs de la laïcité en Wallonie et à Bruxelles nourriraient-ils une nostalgie du temps où la philosophie théologico-progressiste d’un Krauss (1781-1832) séduisait les plus éminents professeurs de l’Université libre ? Il y a dans le recension de ce bel ouvrage quelques indications qui pourrait y faire croire. Espérons que nous éviterons Guénon ! Pour ma part, je vais me replonger dans un peu de Voltaire, pas mal de Diderot et d’Alembert, et beaucoup d’Helvétius. Comme antidote.

  • 1
    yonnel ghernaouti, YG
    17 novembre 2020 à 05:34 / Répondre

    MéMograMes se veut un « éditeur libre et rebelle », sa devise étant « Nous éditons la mémoire, avenir du passé, conscience du futur ». Depuis 2013, elles sont basées à Arquennes, dans le Hainaut, une province de l’Ouest de la Belgique située en Région wallonne.
    L’édition de luxe de « L’Aventure humaine – De la spiritualité des premiers mythes aux défis de l’anthropocène » (592 pages au format de poche) est proposée en souscription à 32 €.
    L’ouvrage est rédigé sous la direction de Charles Susanne et Jacques Vanaise.
    Charles Suzanne enseigne l’anthropologie et la génétique humaine à la Vrije Universiteit Brussel et à l’Université libre de Bruxelles. Docteur honoris causa des Universités de Budapest, Szeged, Bucarest et Toulouse, président du GALF (Groupement des Anthropologues de Langue Française), il est actif également au niveau européen comme président d’EUROBIO (European Association of the University Departments of Biology), secrétaire de l’EAA (European Anthropological Association) et de l’association européenne de bioéthique globale. Il édite la revue électronique Antropo http://www.didac.ehu.es/
    Quant à Jacques Vanaise (né le 17 février 1946), il expérimente l’astrologie depuis plus de trente-cinq ans. Conférencier et enseignant, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « L’Homme-Univers » (Bruxelles, Éd. Le Cri, 1993) et « La Légende des Signes » (Bruxelles, Éd. Le Cri, Bruxelles, 2005). On le dit volontiers artisan du symbole, philosophe et poète. Il s’est formé à la Gestalt, à l’Analyse transactionnelle et à la Programmation neurolinguistique. Dans un esprit de recherche, il expérimente également le Tarot (Miroir de soi), en tant qu’outil essentiellement symbolique et projectif.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous