La traversée de Paris

Le bouc émissaire…

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 1 février 2017
  • 8
    NICETTE Michel
    8 février 2017 à 14:32 / Répondre

    Rien de maçonnique…! Porter un regard socio-politique et philosophique sur le monde qui nous entoure devrait être concommittant à toute la démarche du maçon …car en loge d’Etudes et de Recherche HUMANISME ET PERSPECTIVES au GODF,- pour ce que me concerne, nous apprenons à décripter, à critiquer avec nos outils symboliques, des savoirs historiques et sociologiques, philosophiques et poétiques , mythologiques et légendaires, économiques et psychologiques pour les répandre dans la société comme des valeurs humanistes en mouvement participant au progrés de l’humanité.
    Constatons aujourd’hui, si vous le voulez bien, que les démocraties sont traversées par des vagues incessantes de populisme qui les déstabilisent et dont certaines « élites politiques » en tirent profit…Le peuple n’est-il pas le réel bouc emissaire facile de ces tyrans..( relire Machiavel et La Boétie.) Alors le maçon chercheur et cherchant toujours, se doit de passer du spéculatif contemplatif, sous la voûte étoilée ,à l’opératif agissant dans le monde réel…en lâchant « ses grenades » naturellement symboliques pour lui faire retrouver sa souveraineté agissante dans l’action citoyenne et républicaine.Dans la caverne, c’est peut être bien avec la solitude comme compagnon, mais dans l’agora c’est mieux, mais plus contraignant, avec les femmes et les hommes de la société..
    Afin de redonner espoir au peuple déboussolé qui se désespère face à tant de promesses non tenues…les maçons ne doivent-ils pas être porteurs d’une utopie nouvelle où un HUMANISME nouveau serait le projet porteur d’une société plus juste et dont l’amélioration de la condition humaine en serait une de ces finalités sociales.

    • 9
      Jean_de_Mazargues
      8 février 2017 à 15:19 / Répondre

      Il y a les partis politiques et les mouvements sociaux pour cela, où nous autres Maçons, pouvons « répandre les vérités que nous avons acquises » en Loge comme le précise le Rituel. Mais ceci relève du monde profane.

      • 10
        uneSoeur
        8 février 2017 à 18:13 / Répondre

        @jean de mazargues : votre intervention est pitoyable … à moins de faire partie de la « meute »….

        • 11
          Jean_de_Mazargues
          8 février 2017 à 21:39 / Répondre

          Je ne comprends pas.

        • 12
          Chicon
          9 février 2017 à 12:58 / Répondre

          @une soeur – j de M constate que dans cet exposé brillant on passe du speculatif a l’operatif monde reel. Ce qui n’est plus maçonnique pour les maçons dits de tradition.

  • 7
    marcello
    5 février 2017 à 07:34 / Répondre

    Qu’est-ce que cet article vient faire sur ce blog maçonnique?

  • 3
    Temeraire
    1 février 2017 à 13:06 / Répondre

    Bien, mais alors pour qui voter si pas du coté droit ?

  • 2
    uneSoeur
    1 février 2017 à 11:31 / Répondre

    Bonjour,
    Rien de maçonnique dans ce point de vue, certes, mais en attendant la méthode du bouc émissaire se pratique dans nos Obédiences, par exemple à la GLMF ! cherchez l’erreur !

  • 1
    Jean_de_Mazargues
    1 février 2017 à 08:57 / Répondre

    Rien, mais rien de maçonnique dans ce point de vue.

    • 4
      Lionel MAINE
      1 février 2017 à 13:12 / Répondre

      Qu’entendez-vous exactement par point de vue maçonnique ?

      • 5
        Jean_de_Mazargues
        1 février 2017 à 14:25 / Répondre

        Je ne demande pas que le point de vue soit maçonnique, mais a minima qu’il y ait quelque chose de maçonnique dans la contribution ainsi déposée sur le blog qui porte cet épithète. L’article sur le bouc émissaire est intéressant mais totalement profane dans son approche.

        • 6
          Lionel MAINE
          1 février 2017 à 18:00 / Répondre

          Merci.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous