Le combat laïque de la Ligue de l’enseignement

Publié par Géplu

La Ligue de l’enseignement continue le combat laïque pour la liberté d’expression dans Médiapart : « On ne le martèlera jamais assez. La liberté d’expression est l’oxygène d’une société libre, le carburant sans lequel il n’est pas de démocratie possible. Il faut que les terroristes s’en convainquent, nous continueront, fusse sans le savoir, de blasphémer parce que nous considérons que les convictions et croyances religieuses ne justifient pas l’octroi d’une protection autre que celles dont bénéficient les autres opinions… ».

Lisez l’article complet dans Médiapart.

jeudi 17 septembre 2020
  • 47
    Désap.
    19 septembre 2020 à 14:29 / Répondre

    @ William,
    D’un point de vue métaphysique il y a trois écoles, en réalité seulement deux.
    Le monothéisme d’Abraham, l’initiation et la philosophie antique. Pour ces deux dernières et d’après Thalès, Pythagore, Socrate, Aristote, tous les néoplatoniciens, sont une seule et même chose.
    Egalement, de l’Egypte, de l’Inde, de la Chine, des Amérindiens, des Précolombiens, tous pratiquent l’initiation, elle est unitaire en ses principes.
    Dans ta loge, comme dans la mienne, on ne parle ni religion, ni politique.
    Ainsi, sur quoi travailles-tu ?
    Sur la morale ? mouais …………………………..
    Sur l’Homme ? c’est déjà un peu plus métaphysique, mais mouais ……………………………….
    Sur la couleur des chaussettes de Salomon ? ça peut être symbolique.
    Mais quand il s’agit de Principes, sur quoi travailles-tu ? Au choix, Bible ou initiation. Donc, Bible ou initiation ?
    .
    Tu as surement abordé Platon en Terminale, mais du néoplatonisme antique tu ne connais rien.

    • 49
      William
      19 septembre 2020 à 15:45 / Répondre

      Ton verbiage ne parvient pas toujours à masquer l’ignorance que tu t’efforces de combler depuis ton initiation. Ce qui est à mettre à ton crédit. Ne t »arrêtes surtout pas, tu vas bien finir par comprendre ce que tu viens faire en loge…cela te permettra d’enfin te poser les bonnes questions (ce qui sera toujours mieux que d’exhiber ton ignorance en posant aux autres des questions qui n’ont pas de sens).

  • 38
    marcos testos
    18 septembre 2020 à 18:57 / Répondre

    33- yasfaloth
    Merci pour votre charité chrétienne mais je n’ai pas encore besoin de pilules (de quelque couleur qu’elles soient), à l’inverse de vous peut être.
    Je ne sais qui de nous 2 pollue le plus ce blog dédié à la FM :
    – moi qui est pour le droit à la caricature et au blasphème,
    – ou vous qui vous déclarez en aucune façon « Charlie », qui assimilez le blasphème à des provocations infantiles et qui êtes en plein accord avec un discours plein de prosélytisme et qui justifiez votre choix avec des termes que l’on retrouve chez les « admirateurs » des assassins de « Charlie » .
    Bon je vais arrêter là… par charité chrétienne et pour vous éviter de continuer à polluer ainsi un blog qui devrait véhiculer des idées maçonniques et non celles en vigueur sur les comptes FB, réseaux salafistes et assimilés.

    • 45
      Luciole
      19 septembre 2020 à 09:46 / Répondre

      En aucune façon il n’est possible de justifier les assassinats chez Charlie et je suppose que Yasfaloth a voulu exprimer que pour des millions de gens critiquer leur religion,leurs saints ou images revient à les insulter même si ce n’est pas le but des « caricaturistes »,appelons les ainsi.
      Une majorité oppressive veut que tous lui obéissent.(Les musulmans s »ils faut parler d’eux ne brillent pas par la tolérance dans les pays où ils dominent). Une minorité se sent isolée dans un pays et renforce sa cohésion en se réfugiant dans les images,les coutumes de son passé pour ne pas être entièrement diluée dans une nouveauté qui l’inquiète.C’est humain et compréhensible.
      Là ou le bat blesse c’est que des manipulateurs,des gens qui recherchent le pouvoir sous des forment diverses savent très bien comment infiltrer,utiliser et persuader des gens assez neutres et modérés au départ.
      Tout est fait afin de les pousser à des actions qui ne concernent qu’une très petite quantité de personnes mais à qui on fait miroiter des Paradis divers le tout avec la complicité + ou – involontaire de ceux qui « ne veulent pas s’en mêler ».
      Le blasphème n’existe pas,la blessure si ,surtout si elle est ainsi perçue.Perso que l’on caricature toutes les relions ne me dérange pas,il suffit de ne pas acheter Charlie et c’est là que le piège est tendu.
      Aucune vérité fut elle irréfutable n’est agréable à entendre pour ceus qui croient à une vérité différente..
      Je sais que je vais passer pour un vieux moraliste qui énonce des évidences mais si cela permet ne serait-ce qu’à une seule personne d’éviter une erreur de conduite,ce n’est pas entièrement inutile.

      • 46
        Désap.
        19 septembre 2020 à 11:46 / Répondre

        45 – Eh bien ! Que d’excuses, de justifications de tolérance à l’égard de l’obscurantisme le plus pernicieux, contre lequel nous avons fait trois révolutions.
        Oui, mon cher frère, des Français sont morts pour nous libérer de cette abjection nommée religion.
        Et puis, devons-nous considérer que les musulmans, dans leur grande majorité, ne sont pas suffisamment intelligents pour se défaire à leur tour de ce qui les opprime ?
        Parce qu’il s’agirait de remettre les choses et les faits à l’endroit.
        La France n’opprime personne, la France est garante des libertés publiques, mais de TOUTES les libertés publiques, y compris celle de caricaturer.
        Non, je regrette, les musulmans ne sont pas incapables de prendre du recul.
        Le problème est ailleurs. Cependant, dès que l’on fait preuve de clairvoyance, on est immédiatement qualifié de xénophobe, quand ce n’est pas accusé de racisme.
        Nous ne devons pas lâcher un millimètre de terrain, c ‘est trop dangereux.
        Que ceux qui ne se plaisent en France, partent. Il y a environ 197 pays dans le monde, dont certains appliquent la charria : bon voyage.

        • 48
          marcos testos
          19 septembre 2020 à 14:31 / Répondre

          46-Désap
          A part ta rengaine habituelle sur « la religion », j’avoue avoir bu du petit lait en lisant ton commentaire !!! Je n’aurais pas dit mieux …

  • 28
    Idriss
    18 septembre 2020 à 14:49 / Répondre

    @ALTEC @MARCOS TESTOS

    Je ne peux vous répondre qu’ici, le bouton « répondre » n’apparait dans vos commentaires qui me sont adressé.

    pourquoi Idriss, prophète coranique, comme pseudo ?

    Heureux hasard, hiram.be, sur cette page, fait la promo de ce livre en ce moment
    https://www.hiram.be/que-cherchons-nous-en-loge/

    L’auteur a choisi un pseudonyme qui s’inscrit dans la pure tradition islamique, dans son essence même.

    Si vous arrivez à lier le pseudonyme dans sa totalité à la magnifique illustration de son livre dans son intégralité, alors la réponse se proposera à vous.

    Et si par contre c’est son véritable nom, nous avons là une coïncidence étonnante.

  • 23
    altec
    18 septembre 2020 à 10:24 / Répondre

    Ce que j’apprécie en lisant, ici, certains commentaires c’est cette tolérance fraternelle qui sied tant aux francs-maçons .
    La poche à l’arrière de mon tablier peut elle recevoir des banderilles …au cas ou ?

  • 16
    Désap.
    17 septembre 2020 à 22:00 / Répondre

    Il st bien clair que le pseudo nommé Idriss raconte n’importe quoi, il nous tient le discours classique de tout religieux intégriste directement inspiré de l’essence de toutes les religions prosélytes.
    L’Islam englobe tout et réhausse, c’est ainsi qu’il est inutile de pratiquer quoique soit d’autre sauf à n’être instruit que partiellement.
    Ajouté à cela le couplet sur les masses populaires opprimées et le blasphème qui n’est en réalité qu’insulte, le tour est joué et amène à la conclusion bien connue : toute caricature de l’Islam est une insulte.
    Monsieur Idriss, vous avez surement mieux à faire que perdre votre temps ici, votre discours est éventé, personne ici ne vous suivra dans votre démagogie, nos prêtres nous servaient le même et nous les avons virés en 1905.
    Ce n’est pas aujourd’hui ni demain que nous reviendrons sur nos principes, même si cela donne des coliques à vos imams et bafoue votre coran, banal livre de superstitions, nous avions le même et avons tout fait pour nous en débarrasser.
    Enfin, et de sorte de vous évitez toute illusion, je vous suggère de prendre garde à ne pas confondre réalité et visibilité outrancière par ostentation.
    Personne ne vous suivra, sauf Yasfaloth ; il fallait le préciser, d’abord parce qu’il l’a exprimé et donc par respect pour sa parole, et de manière également à ce qu’il ne se sente pas réduit au commun des maçons.

    • 18
      Idriss
      18 septembre 2020 à 00:07 / Répondre

      Et vous monsieur DESAP, vous êtes sûrement… non en fait, je ne vais pas aller plus loin, je vais m’arrêter là, juste après le point. içi. voilà, pas plus loin 🙂

    • 19
      yasfaloth
      18 septembre 2020 à 09:10 / Répondre

      Mon cher Desap, je pense depuis longtemps, et il me semble l’avoir déjà exprimé ici, ce que j’ai écrit plus bas. J’ai aussi écrit en son temps que je n’étais en aucun cas « Charlie » (et je ne le suis toujours pas, contrairement à Idriss), même si j’ai condamné sans la moindre ambigüité les attentats.
      .
      Quand à ta haine contre le religieux, elle est particulièrement surprenante de la part de quelqu’un qui se réclame me semble t’il parfois de R.Guenon, tu devrais relire par exemple le chapitre II de la Crise du Monde Moderne !
      .
      Je rappelle à toute fin utiles que je ne suis pas ce que l’on appelle un « croyant »…

      • 27
        Désap.
        18 septembre 2020 à 13:32 / Répondre

        19 – Mon frère Yasfaloth, me prêter de la haine pour le religieux est une erreur, ceci signifierait que j’éprouve un sentiment pour cette imposture.
        Or, je n’éprouve réellement qu’indifférence et la plus totale méfiance à l’égard d’un système spirituel au passé et présent plus que lourd de démolitions, falsifications (cela n’était jamais arrivé avant le Christianisme) et exactions, et son acharnement à combattre la liberté qui, outre que ceci se traduit en acte par des crimes, est un enfermement de l’esprit.
        Son inutilité également parce que rien ne se trouvant dans ses livres n’est absent de la Philosophie, et plus précisément sa métaphysique, ce qui nous intéresse plus particulièrement, est d’une pauvreté abyssale en comparaison de ce qu’ont développé, entre autre, Pythagore, Aristote et les néoplatoniciens.
        Je suis d’ailleurs étonné, voire stupéfait, que celle-ci n’intéresse pas les maçons, leur préférant les fables bibliques et la légende arthurienne.

        • 31
          marcos testos
          18 septembre 2020 à 16:02 / Répondre

          Désap, à moins que ce soit encore un de ses nombreux mensonge, il se dit non FM et non musulman (commentaire 17)

          « Idriss
          17 septembre 2020 à 22:18 / Répondre

          Désolé je me suis mal fait comprendre, je ne suis ni maçon ni musulman, je ne pratique aucun des deux rites… je suis juste un grand curieux.

        • 32
          William
          18 septembre 2020 à 16:15 / Répondre

          Tu mets le doigt, je pense, sur ta propre erreur de méthode en te plaçant sur le terrain de l’utilité. C’est très probablement involontaire de ta part mais ton propos, même avec pléthore de fioritures et verbiages, ressemble à s’y méprendre à celui que tiennent les pires religieux et sectaires quand ils nient l »intérêt de tout ce qu’ils n’ont pas eux-mêmes décrété comme étant suffisant à connaître. Cela revient tout simplement à nier autrui au seul motif qu’il n’est pas soi-même.

          Rien de grave, heureusement : il est totalement classique dans la construction d’un homme de détester chez l’autre de ce qu’il déteste le plus en lui-même.

          • 37
            Désap.
            18 septembre 2020 à 18:52 / Répondre

            Je n’invente rien, William.
            Il y a l’Histoire, des faits et une réalité que tu ne sembles pas connaitre, que très peu parmi nous semblent connaitre.
            J’ai l’impression que personne ne veut le faire, c’est à peine croyable : lis, lisez les néoplatoniciens de l’antiquité tardive, lisez la métaphysique d’Aristote.
            Des universités publient des thèses sur internet en accès gratuit, lisez-les.
            Vous êtes arcboutés sur le principe selon lequel les Ecritures bibliques sont un totem sacré qu’il faut étudier et ne surtout pas critiquer.
            En quelque sorte, et toute mesure gardée, vous avez le même discours que Idriss.
            Cette attitude, je regrette, n’est pas maçonnique.
            Par ailleurs, tes lieux communs (dernière phrase) ne servent à rien, à rien de plus qu’à te rassurer.
            Ce n’est pas te rassurer qu’il faut ! C’est te mettre en danger. Se mettre en danger est l’ADN du maçon. Le fauteuil n’est pas son siège, son siège, c’est la pierre taillée.

            • 39
              Désap.
              18 septembre 2020 à 18:58 /

              Bon sang ! Je n’ai rien à gagner, tenant cette plaidoirie depuis maintenant un certain temps, sauf me mettre tout le monde à dos.
              Alors, soit je suis un hystérique masochiste, soit il y a autre chose.
              Posez-vous des questions, et les bonnes !

            • 41
              Brumaire
              18 septembre 2020 à 22:42 /

              Désap,-mais ce n’est que pour détendre l’atmosphère-, même si on tient absolument à se mettre en danger ,s’assoir sur la pierre taillée, ce n’est pas franchement confortable…

            • 42
              William
              18 septembre 2020 à 23:30 /

              J’aimerais bien que tu m’indiques où tu as lu, ne serait-ce qu’une seule fois, que mon travail personnel serait centré sur des écritures religieuses ? Tu ne trouveras pas, car tu n’en sais strictement rien, évidemment. De même que tu n’as aucune idée de si et quand j’ai lu quels philosophes (mais mon petit doigt me dit que j’ai attendu beaucoup moins longtemps que toi avant de les découvrir et, surtout, les étudier puisque j’ai la chance de n’avoir pas eu à attendre d’avoir une raison de le faire).

              Je vais quand même me mettre à confesse pour toi : je préfère mille fois les mêmes lectures que les tiennes, qui parlent mieux à ma raison et à mon coeur que n’importe quelle écriture religieuse. Pour autant, celles-ci existent, elles représentent la sensibilité d’autres que moi et leur sensibilité n’a ni plus, ni moins, de valeur que la mienne. Je ne peux donc les nier, encore moins décréter qu’elles sont « inutiles » puisqu’elles sont là, à coté de moi. Je continue donc de travailler, en me nourrissant aussi de la sensibilité des autres, quoi que je pense du fait de révérer des fables et légendes et de ce que la religion a pu engendrer. Et même quoi que je pense de toi et des moulins contre lesquels tu crois devoir te bagarrer, c’est dire.

              Visiblement, toi, tu considères que tu es arrivé au vrai et que les autres sont nécessairement dans le tort s’ils n’épousent pas l’intégralité de tes décrets. D’une certaine manière, j’admire ta confiance allant jusqu’à décréter qui a ou n’a pas « une attitude maçonnique », qui connait « la réalité » ou pas, etc., . Mais je persiste à penser que tu fais fausse route – et les anecdotes à ton parcours me font dire, sans méchanceté, que tu ne te poses visiblement pas les bonnes questions.

              PS : il est bien évident que mes lectures n’intéressent personne, mais c’était pour illustrer puisque c’est à moi que tu répondais.

  • 8
    Brumaire
    17 septembre 2020 à 15:43 / Répondre

    Si a Ligue de l’enseignement « continue le combat laïque pour la liberté d’expression », il serait judicieux qu’elle évite les fautes d’orthographe grossières dans ses communiqués: 2 en quelques mots. Pour des enseignants, c’est désolant, et cela décrédibilise son discours. Accorder un verbe du 1° groupe à la 1° personne du pluriel au présent de l’indicatif est au programme du CE1, et, même si le subjonctif imparfait n’a plus trop d’adeptes, (d’ailleurs est-il encore enseigné???) ce serait mieux d’écrire « fût-ce », plutôt que « fusse »
    1- Je ne suis absolument pas convaincue que le blasphème soit l’antidote à la connerie! Comme le souligne Lazare, la connerie est assez bien partagée. La bêtise aussi, selon E.Allais. Et j’ajoute que le tablier d’un maçon ne le met pas à l’abri d’en dire, voire d’en faire.

    • 12
      Brumaire
      17 septembre 2020 à 18:24 / Répondre

      Pan sur la plume: la réflexion n’était pas d’Emile Allais (skieur) mais d’Alphonse…

    • 13
      marcos testos
      17 septembre 2020 à 19:01 / Répondre

      8- Brumaire
      Je suis surpris et étonné par tes commentaires. S’attarder sur un pb d’orthographe (les 2/3 de ton commentaire) lié à un texte parlant liberté d’expression en liaison avec les assassinats de Chaly Hebdo, je trouve ça pour le moins déplacé.
      Que le blasphème ne soit pas l’antidote absolue à la connerie certainement. Mais que dire de son éventuelle interdiction ? Car interdire le blasphème ce serait la porte ouverte à toutes les interdictions imaginables et surtout ce serait donner raison à tous les ayatollahs islamistes. La burqa (ou le niqab) et le tablier maçonnique ne font pas bon ménage et ce indépendamment de l’aspect esthétique.

      • 15
        Brumaire
        17 septembre 2020 à 21:31 / Répondre

        Marcos, moi aussi, -j’allais dire que ça allait de soi- je trouve que le blasphème n’a pas à être interdit, même si je trouve que, par moments, certaines manifestations blasphématoires ne sont pas du meilleur goût. Je pense aussi que « la liberté d’expression est l’oxygène d’une société libre ». J’ai intégré une laïcité -sans- adjectif avec mes premiers biberons, et n’ai jamais manqué une occasion de la promouvoir et de la défendre.
        Cependant, il y a, dans l’écriture d’un texte qui doit être publié en forme de manifeste, une exigence de rigueur qui semble faire défaut un peu partout, y compris dans nos rangs.
        La forme doit être de la même exigence que le fond, sinon, le message n’est pas crédible: ça fait vraiment bâclé, ou amateur (pas dans le sens de celui qui aime).
        Ces fautes venant d’enseignants sont inadmissibles,car je suppose, hélas, qu’ils se relisent avant de publier.
        Quelle opinion du corps enseignant, de la Ligue de l’enseignement, peut avoir le public qui tombe sur un tel texte, même si les idées sont bonnes? Il tourne la page, oubliant le message, ne retenant que cette forme minable.

  • 3
    Idriss
    17 septembre 2020 à 12:41 / Répondre

    Ce que je trouve clownesque pour ma part c’est que ce pseudo blasphème, qui n’est qu’attaques gratuites qui durent depuis trente ans contre le marronnier préféré de nos chers médias après la maçonnerie, l’islam pour ceux qui n’auraient pas saisi mon allusion, n’a eu pour l’instant comme résultat que l’effet inverse: l’explosion des conversions année après année à la tradition Mahométan ! les mosquées sont pleine à craquer aujourd’hui 🙂 c’est Allah qui doit être content du travail accomplit pendant toute ces décennies.

    Alors je me pose humblement la question: dans quel camp se trouve la connerie, quand on prétend mettre en place une soit disant stratégie libératrice de l’individu, alors que ce qui se propose au final est tout le contraire de l’effet de attendu ?

    Astérix, j’aime beaucoup ce personnage il représente bien la tradition celtique mais aussi peut être parce qu’il est très très très islamo-compatible. 🙂

    • 4
      marcos testos
      17 septembre 2020 à 14:03 / Répondre

      3-Idriss
      Avec des « arguments » comme les vôtres la France serait aujourd’hui sous dominance nazi. Aussi je vous retourne la question : dans quel camp se trouve la connerie quand on ose se poser la question de l’importance du droit au blasphème dans notre société ? A moins d’être un admirateur des assassins de la tuerie de Charly Hebdo !!!

      • 9
        Idriss
        17 septembre 2020 à 16:56 / Répondre

        je pense cher ami sans me vanter être plus Charlie que vous et je vous explique pourquoi:
        comme vous pourrez le constater sur cette image
        https://www.slate.fr/sites/default/files/styles/1200×680/public/jsc.jpg

        de marnière symbolique ce slogan nous invite à ne pas choisir de camp, à ne pas penser cette affaire de manière binaire, les méchants d’un côté et les gentils de l’autre, gna gna gni, gna gna gna: Charlie est écrit en gros mais surtout Charlie est écrit en gris, la couleur de la nuance, pas tout à fait noir, pas tout à fait blanc… et dans cette affaire il y a beaucoup de gris, du moins pour quelqu’un qui s’intéresse aux choses de l’esprit….

        Car dans cette histoire la seule grande gagnante est l’ignorance…

        Je suis Charlie = Je suis nuances…

        Et à aucun moment je n’ai remis en question le droit au blasphème, je me demande juste où se trouve la frontière entre le Blasphème et l’insulte gratuite qui dure et qui dure et qui dure… ?

        et pour m’aider à me faire une idée, je me demande si il en serait de même si la majorité de nos musulmans de France étaient originaire d’Arabie Saoudite, du Qatar, du Barhein… en un mot des pétro-dollars ?

        Non nos musulmans à nous ils sont pauvre, et un pauvre où que se soit sur la planète, soit il ferme sa « gueule », soit on la lui fait ferme 🙂 en un mot il n’a pas droit à un droit de réponse digne de ce nom.

        Et puis je vous parle de faits, il y a une méthode et il y a des effets, qui sont tout le contraire des résultats souhaités. doit-on continuer dans cette voie ?

        • 22
          marcos testos
          18 septembre 2020 à 10:19 / Répondre

          9- Idriss
          1-Je ne donne pas mon amitié à n’importe qui … et encore moins à des gens tel que vous.
          2-Vous êtes vous même une caricature dont je peux me moquer … tout en espérant ne pas être assassiné pour ça !
          3-Vos techniques de prosélytisme sont connus et combattus par l’ensemble de la FM. Alors merci d’aller répandre votre venin ailleurs que sur Hiram.

    • 6
      yasfaloth
      17 septembre 2020 à 14:34 / Répondre

      Entièrement d’accord avec ce post, pour l’immense majorité des musulmans Français ces « blasphèmes » ne sont qu’une autre façon d’essayer de les blesser dans l’intimité de leur foi et de leur tradition.
      .
      Une forme de provocation infantiles de la part de gens qui ont perdu leurs attaches à la spiritualité. Tout ce que peut provoquer chez eux ces discours, qui mettent l’insulte au rang de liberté fondamentale, est un certain mépris et est avant tout considéré comme un aveu de faiblesse, sauf pour quelques individus encore plus faibles psychologiquement et spirituellement et qui sont manipulés par des individus qui y trouvent là un prétexte à leur fantasme de Jihad.
      .
      N’oublions pas aussi que tout ce qui accentuer la césure entre le français de confession musulmane et « les autres » est activement favorisé par des extrêmes profondément xénophobe.

      • 11
        Idriss
        17 septembre 2020 à 17:28 / Répondre

        Merci pour ce complément et votre conclusion est glaçante… ça fait peur.

      • 24
        marcos testos
        18 septembre 2020 à 10:32 / Répondre

        6- Yasfaloth
        Oser être d’accord avec ce genre de post plein de prosélytisme et en plus essayer de justifier votre choix avec des termes que l’on retrouve chez les « admirateurs » des assassins de Charly me choque au plus au point. C’est par peur ou par convictions ?

        • 26
          yasfaloth
          18 septembre 2020 à 12:24 / Répondre

          J’ai bien entendu écrit cela avec le tranchant du cimeterre d’un grand maure posé sur ma jugulaire ! Par contre on voit bien qu’à vous la peur est étrangère 🙂
          .
          Trêve de plaisanterie, mon « frère » : vous transpirez l’ignorance, la haine et la crainte de ceux que manifestement vous ne connaissez pas. J’admire profondément la sagesse et la patience des musulmans de France qui confrontés en permanence à des pitbulls d’opérettes tels que vous sur la toile et ailleurs, gardent collectivement un calme olympien…
          .
          Il n’y a strictement aucun « prosélytisme » dans les propos d’Idriss, je vous invite à aller consulter la définition de ce mot. Et je confirme son opinion : aussi bizarre que cela puisse vous paraitre ce sont des gens tels que vous qui poussent les gens dans les mosquées !

          • 30
            marcos testos
            18 septembre 2020 à 15:51 / Répondre

            26-Yasfaloth
            Pas besoin d’avoir un cimeterre sur la jugulaire pour raconter des sornettes.

            Trêve de plaisanterie mon « frère » : vous semblez être totalement imbu de votre personne et vous puez l’arrogance. Vous ne me connaissez pas alors laissez vos supposition gratuite dans votre garde-manger. Vous pouvez donner votre admiration à qui vous voulez et je m’en contrefiche complètement. Si vous préférez jouer au « chien chien à sa mémère » çà vous regarde. En d’autre temps des personnes telles que vous ont préféré caresser les nazis dans les sens du poil (attention je n’ai pas dit les allemands) et on a vu ce que ça a donné …

            Si vous ne voyez aucun prosélytisme dans les propos d’Idriss (je vous conseille de relire la définition de ce mot) c’est que vous êtes aveugle ou alors de mauvaise foi. Ne pratiquant pas de prosélytisme moi, je ne vois pas en quoi je pousserais les gens (?) dans les mosquées. Par contre c’est l’attitude de gens comme vous et Idriss qui pousse des déséquilibrés à assassiner des personnes au nom de l’islam.

            • 33
              yasfaloth
              18 septembre 2020 à 16:18 /

              Sincèrement : vous ne devriez pas oublier ainsi vos pilules…
              .
              Bon j’arrête là… par charité chrétienne :), et pour vous éviter de continuer à polluer ainsi un blog qui devrait véhiculer des idées maçonniques et non celles en vigueur sur les comptes FB FN et assimilés 🙁

            • 35
              William
              18 septembre 2020 à 17:35 /

              La pratique de la maçonnerie invite en principe à chercher un peu loin que les évidences – ce qui évite de réagir en montrant que l’on a rien compris. Elle invite aussi, en principe, à garder une certaine mesure en toutes circonstances – ce qui évite de gagner un point Godwin aussi facilement.

              De manière plus sérieuse, il est consternant qu’il puisse encore échapper à certains, en 2020, que l’islam politique le plus radical fait son lit sur le sentiment de mal-être que peuvent ressentir des musulmans qui sont par ailleurs parfaitement intégrés dans nos pays occidentaux. C’est très précisément la stratégie que les pires théoriciens de l’islam politique ont abondamment documentée ces 20 dernières années. Ce qui est l’exact complément des extrémistes xénophobes occidentaux, qui font leur lit de l’entrisme politique et social de l’islam. Bref, les deux s’entretiennent mutuellement et abondamment pendant que nous échangeons des points Godwin et exhibons des affichettes « Je suis… » sur les réseaux sociaux.

      • 29
        William
        18 septembre 2020 à 15:18 / Répondre

        Merci pour ce commentaire mesuré et qui au moins le mérite de ne pas verser dans l’émotionnel pur et dur.

        Le fossé se creuse d’autant plus brutalement que la perte de toutes attaches à la spiritualité des uns se heurte désormais à l’entrisme politique de la religion des autres. Politisation par laquelle les uns et les autres se font bousculer : les uns en constatant que le seul principe de laïcité ne parvient pas à être totalement efficace contre l’islam politique (cf. représentant de l’UNEF en commission d’enquête à l’assemblée nationale) ; les autres (« l’immense majorité des musulmans Français ») qui subit cette politisation de leur religion aussi silencieusement que les citoyens non-musulmans. La datation employée par Idriss (« depuis trente ans ») n’est d’ailleurs pas anodine.

        • 36
          William
          18 septembre 2020 à 17:36 / Répondre

          Ceci était une réponse au commentaire 6 de Yasfaloth.

    • 7
      Jean_de_Mazargues
      17 septembre 2020 à 14:57 / Répondre

      @ Idriss : Est-ce que quelqu’un comme vous peut comprendre que beaucoup des gens comme nous ne s’intéressent tout simplement pas à Allah ?
      S’il y a des retours à l’Islam chez nos concitoyens issus de l’immigration, personnellement je le regrette car cela les éloigne des valeurs qui sont les miennes. S’il y a des conversions – pas tant que ça tout de même – je le regrette tout uniment.
      Et si je n’étais pas amené à croiser des musulmans qui m’imposent par leur comportement la vision d leur religion je ne m’y intéresserait pas plus qu’à d’autres sujets religieux et tout cela resterait simplement un rayon de ma bibliothèque.
      En fait, en définitive, vous m’ennuyez terriblement tout comme m’ennuient les laïcards qui parlent tout le temps de vous au lieu de parler de laïcité.
      Comme disait le préfet dans Astérix la Serpe d’Or, « je suis las, las, las ».

      • 10
        Idriss
        17 septembre 2020 à 17:27 / Répondre

        Et bien mon cher vous devriez, du moins si vous êtes maçon… et donc d’une grande curiosité, normalement.

        Je m’intéresse à la maçonnerie depuis que je m’intéresse à l’islam en fait, et au judaïsme et aux christianismes et même au delà… cela va de soi, puisqu’en islam ils ne renient rien de la Tradition.

        Et je me suis aperçu que si j’entre dans une loge et bien j’ai aussi un peu l’impression d’entrer dans une mosquée 🙂

        étonnant non ?

        j’exagère à peine, je dis ça car en fait toute la symbolique que l’on trouve dans une loge classique moderne, et bien l’ADN de l’islam la contient également.

        En fait on ne peut en prendre conscience que lorsque on tourne le dos aux préjugés…

        Après si vous n’êtes pas maçon je comprend tout à fait votre agacement, car vous n’êtes pas familié des choses du symbole et qu’en islam tout est signe et donc tout musulman pratiquant sera forcément un symbole ambulant qu’on se prendra en pleine poire tant qu’on l’aura pas compris, saisi et intégré sa signification de manière définitive… 🙂

        Bon courage.

        • 14
          marcos testos
          17 septembre 2020 à 19:12 / Répondre

          10- Idriss
          Etonnant ? C’est rien de le dire. Pouvez vous me donner le nom de l’obédience qui a la chance de vous accueillir.

          • 17
            Idriss
            17 septembre 2020 à 22:18 / Répondre

            Désolé je me suis mal fait comprendre, je ne suis ni maçon ni musulman, je ne pratique aucun des deux rites… je suis juste un grand curieux.

            Quand je parlais de symboles, je parlais de ceux accessibles au grand nombre comme sur cette photo.
            https://cdn-s-www.bienpublic.com/images/FB4D8A4F-383A-40DB-99D7-2B87D3E90998/NW_detail_M/title-1576680650.jpg

            • 21
              marcos testos
              18 septembre 2020 à 09:31 /

              17- Idriss
              A force d’écrire n’importe quoi ne soyez pas désolé, ni étonné, que vous ayez du mal à vous faire comprendre. Votre prosélytisme à 2 balles et votre besoin de vous sentir « cultivé » ne nous intéresse pas. Afin de régler votre problème (votre complexe ?) vous feriez mieux de consulter un psy plutôt que de vous répandre sur Hiram. Sur ce bonne journée.

            • 25
              altec
              18 septembre 2020 à 10:36 /

              Cependant IDRISS est un prophète coranique ! hasard ? C’est possible.

        • 20
          Jean_de_Mazargues
          18 septembre 2020 à 09:28 / Répondre

          Ma curiosité concernant l’islam est assouvie. Je suis suffisamment informé.

          Je déplore la réislamisation souvent sous contrainte depuis 40 ans des société musulmanes. Pour moi c’est une affreuse régression. Les premières victimes sont les gens paisibles des pays concernés. Le secondes victimes c’est nous, les pays d’Europe où nous avons de très fortes minorités musulmanes dont certains leaders sont séparatistes.
          Bref, je suis très inquiet et très en colère.

    • 34
      Astérix
      18 septembre 2020 à 16:48 / Répondre

      A Idriss
      « Astérix, j’aime beaucoup ce personnage il représente bien la tradition celtique mais aussi peut être parce qu’il est très très très islamo-compatible »
      Bigre, je suis certes Breton mais d’abord humaniste et universaliste. C’est à dire que je reconnais les mêmes droits pour tous, hommes et femmes, libres de pratiquer leur religion chez eux ou dans leur lieu de culte, mais l’affichage de rue me choque car cela ressemble plus à de la provoc qu’à autre chose et c’est un manque de respect pour ceux qui ne pensent pas comme vous.
      Est-ce que les F:.M:. se baladent dans la rue avec tablier et cordons, exceptions faites rarissimes d’évènements mémoriels?
      Quant à mon épouse, Bretonne pure souche et donc habituée au matriarcat, je ne vais pas me risquer à lui demander ce qu’elle pense de la soumission. J’imagine très bien a réponse.
      Par ailleurs, chez les Bretonne la lumière venait toujours de l’ouest et non de l’est, c’était lorsqu’elles attendaient leurs hommes au retour du large (pêche, grande pêche, ou encore long cours). Jamais les bateaux ne rentrent en Bretagne par l’Est toujours ils viennent de l’0uest ou du Nord ou du Sud, jamais de l’Est…On a les symboles que l’on peut…ce qui reste stable c’est le courage, le respect et la dignité, jamais la soumission des autres.

      • 40
        Désap.
        18 septembre 2020 à 19:02 / Répondre

        34 – Bravo !

        • 43
          William
          19 septembre 2020 à 00:23 / Répondre

          Bravo en effet…pour le hors sujet bien nauséabond. Quel est donc le rapport entre le droit au blasphème (sujet de l’article), celui de « pratiquer leur religion chez eux ou dans leur lieu de culte » (quelqu’un demande à pratiquer sa religion ailleurs que chez soi et dans les lieux de culte ?) et « l’affichage de rue car cela ressemble plus à de la provoc » ? Le point d’interrogation est pour la forme car on voit bien le fil conducteur dans la tête du breton de souche…

      • 44
        Idriss
        19 septembre 2020 à 00:36 / Répondre

        Il est vrai aussi que quand vous entrez en loge vous n’êtes soumis à aucun rite, aucune règle, aucune morale: c’est la fête du slip… sur la tête en somme 🙂

        Se soumettre à Dieu c’est se soumettre à sa volonté et sa volonté c’est nous libérer de notre condition, si possible avant de mourir physiquement… mourir avant de mourir en islam aussi.

        Et pour entrevoir cette possibilité il faut se soumettre à un rite, à des règles, à une morale, à une rectitude… accepté le monde tel qu’il est et s’accepté tel que l’on est… en somme lâcher prise.

        Se soumettre c’est lâcher prise.

        Quant aux signes ostentatoires, nos alliés anglosaxon ont choisit de soutenir les théocraties rétrograde et leur pétro dollars et de détruire les états laïques du moyen-orient trop socialiste à leur goût.

        Ils ont semé et nous récoltons.

  • 1
    Astérix
    17 septembre 2020 à 09:06 / Répondre

    Le blasphème est l’antidote à la soumission et à la connerie….des esprits faibles qui ne réfléchissent que dans le carcan de leur croyance.

    • 2
      Jean_de_Mazargues
      17 septembre 2020 à 10:47 / Répondre

      Point du tout. Le blasphème est un outrage à la divinité. Dans une république libre comme la nôtre, il est dans le champ de la liberté d’expression. Toute le reste est de l’écume.

    • 5
      Lazare-lag
      17 septembre 2020 à 14:12 / Répondre

      De grâce (et non, l’emploi de ce mot n’est pas de la provocation de ma part), évitons les manichéismes faciles où le blasphémateur serait toujours bien inspiré, du bon côté, de celui du bon droit, des vainqueurs, et où l’outragé en serait systématiquement le négatif photographique, aux choix discutables, et du côté des vaincus.
      Je crains que les choses soient légèrement moins simples que cela, et je crains surtout, qu’en matière de connerie, nous ayons à faire à la chose la mieux partagée du monde.
      Et, en pure modestie, qui que nous soyons, ne sommes nous pas toujours, chacun de nous, en une circonstance donnée, au moins une fois, le con de quelqu’un?
      Que celui qui n’a jamais été con jette la première pierre.
      Que celui qui n’a jamais blasphémé, aussi.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif