Le GO est-il athée?

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 25 mai 2013
  • 12
    Yasfaloth
    29 mai 2013 à 16:07 / Répondre

    Bonjour

    Le GO n’est certainement pas « athée ». La croyance en un dieu est d’une nature expressément individuelle, et là oui, beaucoup de ses membres se disent « athés » c’est un fait !

    Maintenant il est vrai que dans sa constitution le GO ne professe pas l’athéisme, laissant (théoriquement) ses membres absolument libre de leurs croyances et de leurs choix. Dans les faits… tout ce qui relève du religieux (et particulièrement de la religion catholique) est en général, dans beaucoup d’ateliers, considéré comme suspect, voire honni.

    Les catholiques pratiquants (sauf peut être dans les ateliers du RER, mais je n’en connais pas), y font en général profil bas.

    De fait, il y a comme une hypocrisie qui règne sur ces sujets au GODF, comment, en effet, une organisation se décrivant publiquement comme « adogmatique » pourrait elle admettre les religions instituées qui, toutes, reposent sur des dogmes ?

    Ce qui est ennuyeux, c’est que d’autre groupements de maçons, fédérés dans d’autres obédiences, apportent à ces problèmes des réponses infiniment plus constructives et logiques, mais comme pour les évoquer il faut parfois employer des « gros » mots comme « ésotérisme » ou « exotérisme », le public profane n’en entend jamais, ou peu parler, et assimile généralement les positions de la FM aux interventions des caciques du GO.

    Il est heureux que depuis quelque temps, sans trop de fracas médiatiques, les GMs de la Gldf aient entrepris de faire entendre une autre voix dans des conférences publiques de qualité, qui se multiplient, et que je soutiens totalement.

    Cordialement

  • 11
    Yack
    29 mai 2013 à 03:00 / Répondre

    @Serge,

    Et non, il faut tourner sept fois sa langue dans la bouche avant de parler (ou écrire!)

    Je suis, pour ma part, totalement agnostique (et non ‘ »athée en commerce »), car je n’ai pas de réponse quant à l’existence d’un Être Suprême. M’estimant être un homme de raison et de logique, quand je n’ai pas de réponse rationnelle à une question, j’évite de tomber dans la croyance, qu’il s’agisse de croire en l’existence ou l’inexistence de quelque chose.

    Libre à chacun de se définir, mais nul n’a le droit de parler à ma place et me définir en tant qu’agnostique!

    Amitiés,

    Yack

  • 10
    Serge
    27 mai 2013 à 13:15 / Répondre

    pour moi fm l’agnostique est un athée en commerce…

  • 9
    Yack
    26 mai 2013 à 12:58 / Répondre

    @JMS

    Je ne juge pas le fait que les deux engagements soient incompatibles ou pas (relire mon message avant de me traiter de « psychorigide »), mais prétendre que les Eglises Chrétiennes en activités, en tant que structures, sont Universalistes, non.

    Je sais distinguer l’idée Universaliste qu’il peut exister dans un certain Christianisme ou dans une certaine Eglise Chrétienne, si l’on considère ces deux termes en tant qu’idéaux ou symboles (je ne sais pas si ce sont les termes vraiment adéquats.)

    Mais par exemple, le Christianisme pratiqué par l’Eglise Catholique Romaine n’est pas Universaliste.

    Voilà, maintenant j’arrête, car ce n’est pas le sujet de l’article, et je présente mes excuses auprès de Jiri.

    Amitiés,

    Yack

  • 8
    JMS
    25 mai 2013 à 23:57 / Répondre

    @Yack,

    Tout à fait d’accord pour le respect de l’engagement maçonnique.
    Au RER, au GODF, nous nous engageons vis à vis de l’obédience de respecter la liberté de conscience, et nous nous engageons traditionnellement vis-à-vis de l’Ordre , pour la défense de la « Sainte Religion Chrétienne ».
    Ces deux engagement ne sont nullement incompatibles, sauf pour les psychorigides.

  • 7
    Yack
    25 mai 2013 à 22:19 / Répondre

    Hello,

    Il ne faut pas tout mélanger; moi aussi j’ai été baptisé par « tradition familiale », mais dès l’âge de 11 ans, j’ai décidé de ne plus suivre la « voie Catholique », et ai refusé de faire ma communion. Je ne m’estime plus Catholique aujourd’hui, ne fréquentant plus l’église du tout et ne pratiquant plus aucun de ses rituels.

    Je n’ai aucun problème avec un Frère qui se dit Catholique, voire même qui fréquente l’église, mais venir essayer de me faire prendre des vessies pour des lanternes (l’Eglise est Universaliste) faut pas pousser.

    Un Serment ou un engagement n’est en effet pas quelque chose qui, à mon sens se vit « à la carte ». Pour ma part, je ne transige pas à propos de mon Serment Maçonnique, ne respectant pas seulement les points qui m’arrangent.

    Amitiés,

    Yack

  • 6
    Denis Cliche
    25 mai 2013 à 20:55 / Répondre

    Quand on est Catholique par « tradition » c’est a dire qu’on a été baptisé enfant et qu’on a pas eu la liberté qu’un adulte aurait eu, je crois qu’il est possible qu’on porte des condoms, qu’on se divorce ou qu’on soit franc-maçon; sans affecter sa conscience pour autant… Je vis très bien avec ce que l’église Catholique considère être des péchés.

    Vous savez ca a pris pas mal de temps et de sacrifices pour que l’église Catholique admette que la terre n’est pas plate. Et il y en a qui croient toujours en l’infaillibilité pontificale..

  • 5
    Jiri Pragman
    25 mai 2013 à 19:50 / Répondre

    Certains catholiques font effectivement leur marché. Ils prétendent appartenir à une Eglise mais choisissent à la carte les règles de « leur » église qu’ils veulent bien appliquer, que ce soit dans le domaine de la Franc-Maçonnerie, de la contraception, du divorce,…

  • 4
    JMS
    25 mai 2013 à 19:05 / Répondre

    Je suis en effet maçon du GODF, rectifié et chrétien.
    Quand je vais à l’église, je communie, non pas avec la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, mais avec l’humanité toute entière, car le christianisme comme la maçonnerie sont universalistes.

  • 3
    JMS
    25 mai 2013 à 19:05 / Répondre

    Je suis en effet maçon du GODF, rectifié et chrétien.
    Quand je vais à l’église, je communie, non pas avec la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, mais avec l’humanité toute entière, car le christianisme comme la maçonnerie sont universalistes.

  • 2
    Michel Noirret
    25 mai 2013 à 13:06 / Répondre

    Par contre, dans la Libre Belgique, lorsqu’on parle de Maçonnerie, on ne dit pas des conneries. C’est réellement fait avec le sérieux journalistique qui convient. Du moins pour ce que j’ai pu lire depuis que je suis abonné. Je sais qu’il n’en a pas toujours été ainsi. Plus généralement, c’est à cause du nombre de conneries écrites par des Jean-foutre, sur les sujets les plus variés, que j’ai fini par me désabonner du Soir.

  • 1
    Tao
    25 mai 2013 à 12:41 / Répondre

    S’il y a en effet plus de chance de tomber sur des athées au GO qu’à la GLNF (forcément), cela ne peut faire d’une obédience une structure athée, déiste ou théiste… Il y a au GO nombre de déistes et même des théistes (le RER est pratiqué au GO aussi !). Et que dire des agnostiques qui doivent être également nombreux ?

    Quel tissu de co….ies !

    Amitiés,

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous