Le GODF et la campagne présidentielle

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 8 octobre 2021
  • 6
    Benjamin Rathery
    10 octobre 2021 à 10:46 / Répondre

    Que le GODF soit hostile à l’extrême-droite est logique. Mais ce serait encore mieux si le GODF se déclarait tout aussi hostile à l’extrême-gauche. Celle-ci, dans sa composante trotskiste, n’est pas moins anti-démocratique et anti-républicaine que l’extrême-droite. Pourtant le GODF a été, est, pour le moins, complaisant vis-à-vis de l’extrême-gauche. C’est oublier la condamnation de la FM très claire de Trotski. Tout le monde sait que nombre de trotskistes sont présents au GODF. Ceux-là n’ont-ils jamais lu leur maître à penser ou, au contraire, suivent-ils les méthodes « d’entrisme » et de « noyautage » de tous les courants trotskistes ? La question mériterait d’être posée et le GODF gagnerait en crédibilité s’il condamnait le gauchisme comme il condamne l’extrême-droite. N’en déplaise à Jean-Michel Quillardet, condamner l’extrême-gauche me semble tout aussi essentiel que condamner l’extrême-droite. Question de crédibilité.

    • 7
      Phil DEBAY
      10 octobre 2021 à 15:13 / Répondre

      dit autrement
      Entre les extrêmes que furent à gauche les régimes politiques type Staline ou Pol Pot … sont apparues de très nombreuses nuances de couleurs du rose très pâle au rouge très vif à observer.
      A droite entre les extrêmes que furent les régimes politiques type Hitler ou Pinochet … sont apparues de très nombreuses nuances de gris au noir en passant par le marron à observer.
      Si on désire favoriser le « à gauche toute » voire le « wokisme toute » on peut ne jamais désirer trouver de lieu idéologique où mettre le curseur à gauche à partir duquel on jetterait l’anathème.
      L’anathème a tendance à être jeté avec la technique rodée de la « culture de l’effacement » ou « cancel culture ».
      Ces techniques d’évitement de plus en plus en vogue dans les débats publics permettent de caricaturer les êtres sans jamais débattre au fond, sans jamais traiter avec technicité les problématiques sociétales ou sociales toujours très complexes, sans doute même trop complexes demandant souvent de quitter ses a priori et d’écouter réellement.
      Bon tout cela a fait l’objet d’articles de fond dans le N°332 d’Humanisme, un peu de pub ne peut nuire !

  • 5
    marcorel
    9 octobre 2021 à 14:47 / Répondre

    à JM Quillardet
    Dénoncer uniquement l’Extrême droite comme le fait le GM du Grand Orient sans rappeler en mémoire les méfaits de l’autre extrémité de l’échiquier politique qui a été à l’origine de crimes terribles envers l’Humanité me parait être  » un grand malaise de vouloir voir les choses telles que l’on veut les voir et non telles qu’elles sont ! « .
    Quand la F M reconnaitra que nous n’avons pas à partager obligatoirement les mêmes valeurs sentencieuses , mais, que nous nous pouvons d’abord nous soulever pour les mêmes indignations , alors je reconsidérerai mon intention prégnante de, parfois, prendre mes distances avec cet ordre humaniste qui n’est pas souvent à la hauteur de ses grandes ambitions universelles des origines.

    PHIL DEBAY me semble être dans cette réflexion et il me donnerait plutôt envie de croire encore à cet universalisme de dimension humaine.

  • 3
    Phil DEBAY
    9 octobre 2021 à 11:05 / Répondre

    à JMB et J.M Quillardet

    Môme et adolescent mon éducation politique s’est construite par opposition aux deux extrêmes.
    Pour symboliser très succinctement ces extrêmes, deux œuvres/événements :

    D’une part les révélations de Victor kravchenko, un livre/un procès
    http://www.justice.gouv.fr/histoire-et-patrimoine-10050/proces-historiques-10411/le-proces-de-kravchenko-une-verite-malvenue–32496.html

    D’autre part Nuit et Brouillard le film
    https://www.franceinter.fr/culture/nuit-et-brouillard-d-alain-resnais-une-memoire-pour-demain

    Depuis lors ne pas condamner en même temps ces deux comportements fascisants mortifères et les personnes qui s’en réclament plus ou moins clairement souvent hypocritement me semble impossible sans disqualifier son propre discours …
    je ne suis qu’un pauvre produit des années 40/50 en voie de péremption accélérée …

    • 4
      JMB
      9 octobre 2021 à 13:45 / Répondre

      3- Phil Debay
      Entièrement d’accord avec toi. Et merci de confirmer ainsi mon point de vue sur la question.

  • 2
    JMB
    8 octobre 2021 à 11:13 / Répondre

    1- Jean-Michel Quillardet
    L’opposition à TOUT extrémisme est en effet très important et encore plus quand on est FM.
    Mais citer Zemmour et l’extrême droite sans citer Mélenchon et l’extrême gauche, c’est au mieux de la naïveté et au pire de de la mauvaise foi.

    • 8
      Oscar
      12 octobre 2021 à 11:25 / Répondre

      2 JMB
      Absolument !

  • 1
    Jean-Michel Quillardet
    8 octobre 2021 à 10:17 / Répondre

    Dans l’interview du GM un point essentiel n’a pas été repris dans le compte rendu çi dessus, à savoir une totale opposition à Zemmour et l’extrême droite.
    C’est l’essentiel et j’en félicite G Serignac!

    JM Quillardet

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous