Le secret maçonnique

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 29 novembre 2021
Étiquettes : ,
  • 1
    vanhalteren
    2 décembre 2021 à 22:12 / Répondre

    Bonjour,
    La première mention du secret maçonnique apparaît dans le manuscrit Regius qui se présente, à la fin du 14e siècle, comme fondateur d’un Ordre nouveau appelé « Maçonnerie ». On lit (« Le Regius » de Philippe Langlet, lignes 279-283): … De la loge on taira l’ensemble des secrets / Comme absolument tout ce qu’on y fait / Tout ce que tu entends ou tout ce que tu vois / Ne le dis à personne où que demain tu sois … . De l’avis de tous les auteurs, ce manuscrit Regius n’a pas été écrit par des hommes de la Construction mais par des hommes d’église particulièrement instruits, plus probablement des moines. Ce sont d’ailleurs précisément des « great clerks », c’est-à-dire des moines érudits, que ces manuscrits présentent comme ayant fondé la Maçonnerie.
    Dès lors on peut dire : 1/ que le secret des maçons existe depuis la création de l’Ordre. 2/ que ce secret est sans doute un secret des moines et pas un secret des hommes de métier. Il apparaît en effet qu’on ne trouve, dans les nombreux Règlements ou Statuts des métiers de la construction de l’époque, aucune allusion à un secret du métier, et encore moins à une obligation qui s’y rapporterait.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous