Le Suprême Conseil – GODF et la mixité

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 9 décembre 2012
  • 35
    Max
    17 décembre 2012 à 16h03 / Répondre

    Ah oui Gilbert, quel témoignage! 30 ans que tu te battais et pendant ce temps le D.H. et la GLMF (entre autres) ils faisaient rien pour « la moitié de l’humanité » . Mais heureusement tel Zoro le GO est arrivé Hé Hé! Et maintenant c’est évident il va y gagner en « valeur générale »…Au fait c’était quoi le sujet de départ? Ah oui: la circulaire du 8 décembre…Bof !!! C’était pas çà le message à faire passer qu’il a dit Géplu!

  • 34
    Géplu
    17 décembre 2012 à 11h05 / Répondre

    Merci Gilbert. Ton témoignage est le message à faire passer.

  • 33
    Gilbert
    17 décembre 2012 à 10h14 / Répondre

    Notre petit atelier (moins de 30) a joué le jeu de la mixité, et dans peu de temps nous aurons avec nous 7 soeurs – 5 sont déjà en place, et même les quelques anti-mixité reconnaissent maintenant que nous avons gagné en richesse d’échange et d’une pratique fraternelle plus forte. Sans être méchant, je prèfère travailler avec une soeur intelligente, qu’avec un frère un peu demeuré…La moitié de l’Humanité est maintenant avec nous, et le GODF ne peut qu’y gagner en valeur générale – Je suis peut être un peu excessif, j’ai une excuse, je me battais pour la mixité depuis plus de 30 ans….

  • 32
    SEVIN
    17 décembre 2012 à 1h14 / Répondre

    Ami MAX

    « Le temps ne fait rien à l’affaire », en effet, ainsi que l’a chanté Georges –
    Avoir 70 ans et plus et n’avoir plus voix (et non droit) au chapitre en devenant
    ipso facto honoraire… quelle économie !
    A un certain âge, on a appris à « ne pas camper mordicus » sur ses positions –
    faute de quoi, l’Apprenti a encore du chemin à faire.

  • 31
    Max
    16 décembre 2012 à 18h35 / Répondre

    @ Géplum. Nous le sommes tous mon (Frère), plus ou moins, mais moi je le sais: c’est Brassens qui me l’a dit! Et toi?

  • 30
    Géplum
    16 décembre 2012 à 15h39 / Répondre

    Max, parfois faut pas attendre 70 ans pour être con…

  • 29
    Max
    16 décembre 2012 à 14h23 / Répondre

    Et le clergé il en pense quoi de tout çà? Hein?
    Moi je pense qu’à partir de 70 ans on devrait de plein droit être honoraire et ne plus avoir droit au chapitre.
    Et je camperai mordicus sur mes positions en toute sérénité même si les anciens combatants viennent me chatouiller les arpions toutes médailles, cordons, distinctions, exposées en toute modestie ostentatoire.
    C’est mon avis et je le partage.

  • 28
    SEVIN
    12 décembre 2012 à 17h50 / Répondre

    Agé de 75 ans bientôt je fréquente ma Loge depuis bientôt 44 ans – Nous y avons toujours accueilli les Soeurs régulièrement initiées et nous nous en sommes bien trouvé – Président de ma Loge de 1976 à 1979, j’ai toujours respecté les 3 exclusives de l’époque : pas de visiteuses pendant les initiations, les augmentations de salaire et les installations des Offciiers; Ces 3 exclusives furent rapportées en 1979 ou peu après lors d’un vote du Convent.
    Je regrette que les esprits s’échauffent à propos de la mixité de notre société et j’espère que la sérénité reviendra rapidement dans les coeurs et dans les moeurs maçonniques.
    Maçon et Libre-Penseur, j’apprécie la confrontation des idées qui ne peut qu’enrichir le débat pour autant que nul ne campe mordicus sur ses positions

  • 27
    perhouan mik
    11 décembre 2012 à 14h45 / Répondre

    comme la caverne primitive, sombre et humide, au sein de la terre utérine et mère , la loge est féminine : comment y entrer ? qui et qu’est ce qui y germine, …. l’homme qui s’y ensemence en s’invaginant
    la loge de la femme est donc le monde …. aérien, solaire et sec pour se phalliser; … la peur du Taliban
    franchement je suis vraiement c…. Isn’t it ?

  • 26
    cosmonaute
    11 décembre 2012 à 11h56 / Répondre

    Ce n’est pas parce qu’on ne représente pas toute la socéité qu’il faut encore diminuer la représentativité, sans les femmes. On pourrait aussi enlever d’autres catégories, pendant qu’on y est, suivez mon regard, minorités sexuelles, ethniques etc. mais ça ne prendrait pas cette fois ci deux minutes pour que le scandale aille en justice et que des accusations infâmantes pleuvent.
    Femmes noires et homosexuelles unissez vous contre les excluvisistes

  • 25
    cosmonaute
    11 décembre 2012 à 11h39 / Répondre

    Ca tire dans tous les coins, à tous les sens du terme, on pourrait ajouter ça se tire un peu partout, mais ça va se calmer d’ici quelques années, au prix cependant d’un éclatement sans précédent, toutes sensibilités confondues. Proclamations, auto-proclamations, déclamations, réclamations vont se multiplier, avec cette nouveauté le REAB ( rite électronique des amateurs de blogs), qu’il faudrait faire déposer d’urgence par l’ami Jiri avant que les marchands du temple lunaire ne s’en emparent.

  • 24
    calvariam
    11 décembre 2012 à 11h32 / Répondre

    Erreur, ce sont les mixistes qui ont remis au gout du jour la loge d’adoption, tentant de nous faire avaler que puisque cela datant de 1740 environ, cela justifiait la mixité et l’inscrivait dans la tradition (n’étant pas à une contradiction près, nos « progressistes », à l’instar de Stéphane François, rejeterons la tendance ésotérique ou traditionalistes de la maçonnerie car introduites, selon eux, « seulement » en 1750, cherchez l’erreur!)
    En plus, franchement, puisque la plupart justifie le passage par la mixité par le fait que « le GODF se préoccupant des questions sociétales (sic!), il ne peut ignorer une moitié de l’Humanité » (en fait, en France, la franc-maçonnerie en ignore 99,8%, puisque nous représentons environ 0,02% de la population française, toutes obédiences confondues), que leur chaut les hauts grades? (que la plupart du temps ils regardent avec condescendance, à coup de « cordonites » et autres remarques acides teintées de dépit) ils ont tout le loisir de travailler à l’amélioration de la société en loges bleues…

  • 23
    Max
    11 décembre 2012 à 11h09 / Répondre

    Je n’y avais pas pensé mais il a raison eMeReK .
    Ils sont formidables nos MASC: ils ont réinventé les loges d’adoption!
    C’est ça l’expérience. Et ils s’occupent de tout!

  • 22
    calvariam
    11 décembre 2012 à 11h01 / Répondre

    @Geplu En se qui concerne la mixité les plus jeunes ne sont pas les moins réticents, alors compter la-dessus est illusoire…La mixité, ils connaissent et comme beaucoup s’ils avaient voulu travailler en mixité, ils seraient aller au DH…
    Comptez plutôt sur l’entrisme, qui ne manquera pas…Et sur le fait que dorenavant les impétrants souhaitant travailler en loge masculine se dirigeront préférentiellement en direction de la GLDF… (parce que l’impétrant se contrefout en général des histoires de rites, de suprême conseil, de grand chapitre général et autres subtilités auxquelles il ne comprend goutte…)

  • 21
    Geplu
    11 décembre 2012 à 9h53 / Répondre

    Peut-être faudrait-il tout d’abord rappeler que le GODF ne gère que les ateliers bleus, jusqu’au grade de Maître. Pour les parcours ultérieurs, que ce soit au REAA, au RF, au Rite de Memphis Misraïm, etc., il y a 5 juridictions distinctes gérant chacune leur Rite dans les grades post maîtrise, réunies dans une structure de dialogue avec le GO appelée le Grand Directoire des Rites. Ces juridictions sont liées avec le GO par des conventions et des obligations, la principale étant de ne recruter leurs membres qu’au sein des Loges bleus du GODF, mais sont tout à fait indépendantes quant à leur administration et leurs règlements. Le Grand Chapitre Général du Rite Français par exemple reçois les sœurs, non seulement en visite (depuis toujours), mais aussi en son sein depuis que le Convent a accepté la mixité au GO. Le Suprême Conseil du REAA vient de prendre une autre décision, que je considère personnellement un peu d’arrière garde et de repli sur soi, mais c’est leur choix souverain.
    Peut-être faut-il attendre quelques années et la montée en charge de FF plus jeunes pour faire évoluer la situation…

  • 20
    cosmonaute
    11 décembre 2012 à 9h31 / Répondre

    Problème d’histoire sociale pour écossistes avancés.
    Pourquoi 137 ans après l’abandon du GADLU par nos (Frères) belges et un peu plus tard par les français et vu l’évolution philosophique de la société s’encombrer de ces initiales au demeurant très masculines?.
    ASMD répondront certains, on y met ce qu’on veut. Ben tiens!

  • 19
    perhouanmik
    11 décembre 2012 à 3h08 / Répondre

    En rappel, le Convent n’ a que formalisé dans ces textes que les loges de sa juridiction sont libres …. de prendre la décision d’initier que des hommes et d’être masculines…. d’être masculine et féminines c’est à dire d’initier des hommes et des femmes …. et selon ce que déclare l’impétrant : cf les transgenres …. et in fine d’être que féminine, quand les Soeurs du GODF en auront soupé des mecs de Freres, quelles seront 14 ou 20 MM à vouloir créer un nouvel Atelier … strictement féminin si elles en décident …Souverainement , bien sur.

  • 18
    Jeroboam
    10 décembre 2012 à 21h56 / Répondre

    @cosmonaute
    Le REAA n’est pas cantonné au « spiritualisme ». Rien n’interdit de parler de débats de société dans une loge écossaise adogmatique.

  • 17
    eMeReK
    10 décembre 2012 à 21h50 / Répondre

    Et Hop !!! le retour des Loges d’adoption ….
    Comment se contorsionner sans que cela se voie !!!

    Pauvre GO !!!

  • 16
    cosmonaute
    10 décembre 2012 à 21h12 / Répondre

    Ca se calme,@ PAPEU? façon de parler.
    La rupture est en effet consommée
    et ceux qui se sont faits élire Grands Maitres ne sont pas prêts de
    ramener leurs troupes sous le fourches même adoucies des caciques de Pisan

  • 15
    calvariam
    10 décembre 2012 à 18h13 / Répondre

    @PAPEU, c’est sûr qu’elles méritent mieux que ça, mais à qui la faute sinon à ceux qui ont choisi d’instrumentaliser des profanes (qu’ils auraient pu réorienter en direction du DH, de le GLMF ou GLFF) afin d’imposer leur doxa mixiste à leurs frères ?
    Il est certain que le suprême conseil doit regretter de ne pas avoir les mêmes prérogatives que son homologue de la GLDF…
    Et tu as également raison, nous pouvons toujours aller ailleurs si l’on souhaite demeurer maçon…
    ça se calme à la GLNF…Au moins là, pas de risque que cela arrive…

  • 14
    PAPEU
    10 décembre 2012 à 17h42 / Répondre

    Que les femmes soient parquées dans une réserve de type indiens, c’est pitoyable car elles méritent mieux que « ça » !
    Mais cela signifie, qu’en dépit de ses contorsions diverses, le GODF est devenu mixte à tous les niveaux.
    Y compris, dans quelques années, en la personne d’une Grande Maîtresse ou d’une Patronne des Hauts Grades, quels qu’ils soient.
    Et alors ? Où est le problème ? La Maçonnerie est belle, non ?
    Là… ou ailleurs…

  • 13
    Max
    10 décembre 2012 à 16h38 / Répondre

    Comme l’a dit un intervenant précédent: « à quoi pouvait-on s’attendre? « .
    Les Membre Actifs du Suprême Conseil (MASC) ne se sont pas foulés: normal ce sont eux qui décident souverainement.
    Ils n’ont pas négocié, sans tergiverser ils sont allés capituler, comme Daladier et Chamberlin à Munich, (à moins que vous ne préfériez Canosa).
    Et maintenant: circulez y a rien à voir!
    On pense pour vous.
    On s’occupe de tout!
    Et ne rennaclez pas si-non: gare à vos promos ou à votre prochaine cooptation au degré du dessus!
    Vous n’êtes pas encore trente troisième alors…silence dans les rangs, tout se passera bien vous verrez et vous serez tous 33e un jour !!!

  • 12
    cosmonaute
    10 décembre 2012 à 15h49 / Répondre

    Enfumage?
    On peu être pour la mixité est être anti tabac.
    Quant à la lutte contre les discriminations, heureusement qu’elle est correcte et se traduit dans les politiques…

  • 11
    Yasfaloth
    10 décembre 2012 à 15h29 / Répondre

    Bonjour

    Tiens, ainsi donc les ateliers masculins existants du Scpf resteront masculins… vu la rareté prévisible des ateliers mixtes qui vont se créer, on souhaite bien du plaisir aux sœurs du Godf appartenant à des loges situées dans des lieux géographiquement à l’écart des principaux centres.

    Je me disais aussi que les frères des « ateliers supérieurs » du Godf seraient moins sensibles que ceux des loges bleues à l’enfumage du politiquement correct « sentimental » des mixistes, qui leur a permis de passer en force au convent 2010, de mater dans une quasi indifférence l’Ugodfm, et d’éviter une révolte généralisée dans l’obédience !

    Cordialement

  • 10
    cosmonaute
    10 décembre 2012 à 14h48 / Répondre

    Le DH souffre de ne travailler qu’au REAA
    En France au moins il y au moins la possibilité
    de travailler en mixité au RF, c’est à dire de ne pas
    être cantonné au spiritualisme

  • 9
    calvariam
    10 décembre 2012 à 13h31 / Répondre

    Ils essaient en vain,y compris chez les frères, il y a de quoi s’interroger non? Et c’est quoi être mixte? Pour ma part je visite régulièrement les soeurs et mon atelier les reçois tout autant, quant à travailler en mixité, ma compagne étant également une frangine, nous échangeons en permanence sur nos projets de planches respectifs, pour autant nous sommes très bien chacun dans un atelier. Je suis même certain qu’elle ne verrait pas d’un très bon oeil que mon atelier devienne mixte…

  • 8
    cosmonaute
    10 décembre 2012 à 13h16 / Répondre

    Le DH ferait mieux de recruter des hommes pour devenir vraiment mixte…

  • 7
    calvariam
    10 décembre 2012 à 13h06 / Répondre

    Que de confusion et de démesure ! confusion que de confondre partisan de la mixité et féministe, doit on entendre que tout partisan d’une maçonnerie monogenre est misogyne ? (les soeurs de la GLFF vont apprècier…) à moins que ce qui est critiqué chez des frères soit toléré pour des soeurs? Je crois qu’il y a la comme un biais de raisonnement…démesure dans l’assimilation de la situation au GODF à la situation tunisienne, les maçons du GODF,quelque soit leur degré, reconnaissant les soeurs.
    Je passerai sur le dénigrement à la sauce Flupke, qui relève d’un certain terrorisme intellectuel « bien pensant » tellement d’époque…
    J’attends que l’on me démontre objectivement , dés lors que l’égalité des droits existent (et jusqu’à preuve du contraire, toute femme pouvait devenir maçonne avant que le GODF ne leur ouvre ses portes), en quoi la mixité constitue un progrès.
    Quant à l’appel à rejoindre le DH…Que dire sinon que j’y souscris des deux mains, quoique je leur conseillerais plutôt la GLFF…
    A quoi pouvait-on s’attendre après le passage en force de la mixité soutenu par une minorité agissante ayant cedé aux sirènes profanes des « gender studies », variante du féminisme radical avançant sous un masque scientifique?
    Sachant que notre système de cooptation fonctionne à l’unanimité ou au mieux aux deux-tiers, il suffit tranquillement aux frères qui souhaitent la continuité de voter l’ajournement…
    Pour ma part, je trouve qu’au contraire, le souverain conseil fait preuve d’un certain esprit d’ouverture, puisqu’il permet l’ouverture d’ateliers mixtes, il aurait pu ne rien faire et se contenter de ne jamais coopter de soeurs.
    En faisant cela, il ne fait d’ailleurs qu’appliquer les décisions du convent, qui me semble-t’il reconnait le droit à chaque atelier de se décrèter masculin ou mixte s’il le souhaite…
    A moins que la prochaine étape soit de contraindre à la mixité, on envisage des quotas? des amendes? c’est drôle cela me rappelle l’application d’un certain programme politique d’un parti auquel le grand maitre du GODF appartient depuis trente ans…

  • 6
    raphodon
    10 décembre 2012 à 11h50 / Répondre

    Le DH et le S Ch écossais du GO viennent de se mettre d’accord pour des visites mutuelles entre les ateliers de HG….
    Je préconise donc aux Soeurs du GO d’intégrer les ateliers mixtes HG du DH pour y vivre une réelle mixité de fait….et par delà même de s’affilier en loge bleue au DH….
    Comme cela les choses ne seront pas faite à moitié…

  • 5
    L''''''homme qui marche
    10 décembre 2012 à 10h54 / Répondre

    Il me semble qu’il y a là un impair diplomatique… il aurait été plus en accord avec les « nouvelles règles » du GODF de confirmer la mixité à tous les étages, puisque la mixité est désormais la règle, et de permettre à qui veut la création d’ateliers exclusivement masculins ou féminins (et d’ailleurs quid, en effet, vu leur angle malheureux, de la création d’ateliers exclusivement féminins ?)

  • 4
    Flupke
    10 décembre 2012 à 9h50 / Répondre

    J’entends le grincement des fauteuils roulants ………………….
    (un ex de cette juridiction)

  • 3
    raphodon
    10 décembre 2012 à 9h26 / Répondre

    Comme quoi la mixité au GODF doit être quelque chose d’annexe….le problème interne reste non résolu : je plains donc les soeurs qui sont entrées au GODF ——- Comme en Tunisie où l’on tente de faire imposer dans la constitution que : la femme est la complémentarité de l’homme mais non son égal…..

  • 2
    Ahoui
    10 décembre 2012 à 9h13 / Répondre

    Je pourrai comprendre : au 1er janvier une juridiction masculine officielle, et une juridiction mixte presque non moins officielle, mais alors, on parque les féministes ?
    Que faire des indécis, des « tourneurs de vestes », une troisième catégorie ?
    Donc les PURS, les IMPURS, les PIRES ?
    Ah…que ne sont-ils pas reconnus par la GLUA ces PURS !
    Comme m’a dit un jour un PUR « ta Loge n.est pas une Loge maçonnique !
    Fichtre j’en tremble encore…

  • 1
    Jeroboam
    9 décembre 2012 à 22h16 / Répondre

    se regroupe pour proposer la création d’Ateliers *mixtes* ?

    Je suppose qu’il manque un mot pour rendre la phrase pleinement compréhensible.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous