Le temps des comploteurs

Publié par Géplu
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 14 mars 2021
  • 2
    Désap .
    21 mars 2021 à 11:08 / Répondre

    1- Grand plaisir de te lire mon Frère, je fais mien ton raisonnement.
    Un (très léger) bémol, les origines traditionnelles ne sont pas perdues.
    Elles sont entièrement accessibles à l’initié s’il sait se défaire des prophètes au profit de la maîtrise de lui-même.
    « Laisse de côté le discoureur, supérieur ou inférieur, et considère si le discours est vrai ou faux, en réveillant activement ton intelligence » Jamblique.
    Les Antiques avaient ceci de profitable, initiation d’Egypte ou Philosophie grecque sont par définition ouvertes vers l’infini, une prospective que fait confiance en l’Homme et son intellect attribut divin et non le condamne pour une faute qui n’existe que dans le petit esprit de quelques névrosés voyant là le moyen d’acquérir une supériorité terrestre.

  • 1
    tallerik-parisbxl
    21 mars 2021 à 09:01 / Répondre

    Le maçon qui sait que les fins secrètes, comme les origines traditionnelles sont perdues et pour le moins voilées doit toujours douter qu’il existe un sens unique à nos histoires humaines.
    Ii y a autant de complots que de fils à un écheveau , le dessin du tapis n’ apparaitra qu’à la fin , à travers la trame qui comme notre pavé mosaïque révèle le champs de toutes le dualités et de tous les possibles.
    Autant de comploteurs que de joueurs et d’ acteurs, autant de lectures que de lecteurs.
    Le temps présent nous fait penser que nous changeons de paradigme, mais chaque époque voit disparaitre sa génération.
    Nous nous devons de transporter l’ Arche sacrée de nos valeurs, au risque de pérégriner, d’ être humilié ou ostracisé.
    Le maçon en a fait le serment, qui est plus fort que tous les complots.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous