Les Franc-Maçonnes sortent de l’ombre (bis)

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 2 février 2009
  • 3
    nicolas dupond
    3 février 2009 à 10h50 / Répondre

    Toujours les mêmes poncifs sur la franc maçonnerie.Lisant de temps en temps rue 89 et connaissant plus ou moins le bord des intervenants, je remarque que ces interventions proviennent de cathos intégristes mais aussi de militants d’extrême gauche ‘sincères’ de tendance anarchiste.Cela me rend assez triste que eux-ci nous accusent des maux de la planète alors que ces derniers sont plus prosaïquement le résultat d’un système néocapitaliste (école de Chigago) poussé à bout.Par contre, une liste de Frères publiée a attiré fortement mon attention.Bien que je sache que les listes des complotistes sont au moins à moitié fausse, y apercevoir le nom d’un ancien homme politique appelé ‘le parrain du Var’ en son temps en raison de ses liens avec la mafia et celui de Monsieur BALKANY, grand thuriféraire de Sarko dont la caricature fait les grandes heures des ‘guignols de l’infos’ provoque chez moi un étonnement voire un écoeurement.D’autant plus qu’en dehors de son profil caricaturé par les guignols, Monsieur BALKANY est un des plus gros partisan de l’ultra libéralisme en France.

    (NOTE DU MODERATEUR : commentaire modéré. Tout dévoilement de Franc-Maçon ou prétendu tel est interdit)

  • 2
    Jacques Cécius
    2 février 2009 à 15h02 / Répondre

    IL est dommage que des loges préfèrent rester dans l’ombre… Le toert qu’elles causent à la maçonnerie est énorme.
    Et me voila, encore avecquelques ennemis de plus !

  • 1
    tessa
    2 février 2009 à 11h47 / Répondre

    Belle faute d’ortographe un peu freudienne : « la grande loge félinine « … A part ça, un bel exemple d’ouverture. Bravo à nos soeurs françaises!.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous