Les Grands Maîtres du GODF

Publié par Géplu
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 25 janvier 2021
  • 2
    Lazare-lag
    29 janvier 2021 à 09:14 / Répondre

    MTCF Dalloz, cette maxime n’a pas été « remodelée », elle existe bien dans la formulation: « Si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m’enrichis ».
    C’est-à-dire qu’elle existe mais sans l’allusion à un frère, cette allusion n’existant que sur le mur où elle est gravée au siège du G.O.D.F., rue Cadet.
    Et on la trouve donc dans « Pilote de Guerre ».
    En fait, dans on intégralité, la phrase exacte est ainsi rédigée: « Dans ma civilisation, si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m’enrichis ».
    Il faut le lire dans son contexte pour mieux comprendre pourquoi il y est question de civilisation.
    Ce faisant, avec la formulation que tu signales dans « Lettre à un otage », les deux se font écho.
    J’ai d’ailleurs eu l’occasion de présenter une planche où j’entre davantage dans le détail, et en évoquant les deux rédactions.
    Si ça te dit…
    – – –
    S’agissant de ton pseudo, Dalloz, j’hésite entre deux possibilités.
    Ou nous avons à faire à un juriste qui connaît les maisons d’éditions spécialisées en droit, ou nous avons à faire à un tarbais et, si tel était le cas, il n’est pas nécessaire de développer.
    Auquel cas, tu as juste devant toi un natif de Saint-Gaudens, qui y a fait son lycée, après son collège à Montréjeau, dans cette partie de Haute-Garonne tout juste limitrophe des Hautes-Pyrénées.
    Et je suis de ceux qui n’oublient pas que le Stadoceste, hélas le nom s’est perdu, était en finale (perdue aussi) face à Dax, en 1973.
    Sauf erreur le capitaine était Christian Paul, et nous parlons de rugby évidemment.
    Mais tout cela est un peu loin, j’ai quitté la région voilà trois décennies.

  • 1
    Dalloz
    25 janvier 2021 à 10:39 / Répondre

    Lors de passages sous le bandeau, beaucoup de profanes citent cette phrase sans savoir d’où elle vient…
    Cette « maxime », qui a été remodelée et que nous aimons tant vient d’un essai d’Antoine Saint Exupéry appelé Lettre à un otage. Cette phrase est la suivante : …Si je je diffère de toi, loin de te léser, je t’augmente. Je suis certain que ce livre que nous propose notre F, est très intéressant à découvrir.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous