Les jeudis maçonniques parfois un peu moqueurs… 6

Publié par jissey
Dans Humour

Il circule actuellement tellement de c… sur le « Corona virus », que Jissey a été obligé d’intervenir pour remettre quelques pendules à l’heure…   🙂

jeudi 27 février 2020
Étiquettes : ,
  • 3
    René Abaziou
    28 février 2020 à 22:32 / Répondre

    Ce n’est pas drôle du tout. Une épidémie nous menace, les médecins et autorités sanitaires font leur travail,. Difficile travail, puisqu’il est aujourd’hui de bon ton de dénigrer les autorités, sanitaires ou pas. La Franc Maçonnerie réunit des fréres et soeurs de bonne foi, confiants dans la science et le progrès humain. En effet, nos tenues sont des foyers de disséminations possibles, car, par essence, nous réunissons des personnes de toutes origines et fortunes, y compris vecteurs de virus. Respectons donc les consignes avisées de nos autorités sanitaires. Nos accolades fraternelles seront, pour quelques temps, symboliques et distanciées. Et, si vous avez un doute sur ces consignes de bon sens, ayez une pensée recueillie pour le pape, qui, pour des raisons somme toute comparables, condamnait le port du préservatif. Il était criminel.

    • 4
      Lazare-lag
      29 février 2020 à 12:32 / Répondre

      @3 – « Ce n’est pas drôle du tout »
      Le fait de respecter les « consignes avisées de nos autorités sanitaires » (sic) doit-il exclure toute tentative d’humour?
      Plus de tentative de manifestation d’esprit quand la menace se profile?
      Il me revient cet aphorisme, prêté à au moins six ou sept auteurs différents, du coup je n’en cite aucun:
      « L’humour est la politesse du désespoir ».
      Quand une épidémie, ou une pandémie nous menace, à défaut de pouvoir se toucher ou s’approcher normalement, donc sans accolades fraternelles pour ce qui nous concerne sur les colonnes, je suis de ceux qui apprécient qu’il nous reste malgré tout cette « politesse ».
      Et ce n’est pas criminel.

  • 2
    GML
    28 février 2020 à 17:55 / Répondre

    Alors que la FM dans son ensemble cherche à se développer pour assurer un monde meilleur, elle qui peine à s’ouvrir au monde, et qui invoque de manière rituélique depuis des années la sacrosainte sécurité pour se protéger de tous les maux numériques et autres, la voilà menacé d’extinction par la menace que représente depuis quelque temps nos pratiques fraternelles.
    Voici que le «coron»avirus incite les FF et SS à déserter les loges et à renoncer au baiser fraternel et toutes sortes de manifestations aujourd’hui considérées comme dangereuses pour ceux qui sont loin de leur jeunesse.
    Bienvenu dans le nouveau monde, la sécurité totale n’existe pas, l’insécurité n’est pas là où on l’attend, un petit rien peut tout changer…

  • 1
    Lazare-lag
    27 février 2020 à 18:52 / Répondre

    Puisqu’on est invité à un peu d’humour, le meilleur moyen de lutter contre le virus corona, n’est-il pas de changer de marque de bière?
    Sinon, que dire de la conclusion de Jissey?
    Je crains que, et c’est valable pour chacun de nous, on soit toujours le c.. de quelqu’un…
    Je dirai même que chez certains, il n’est pas prouvé que la franc-maçonnerie amoindrisse leur état, je crains même qu’elle ne le développe.
    Mais l’essentiel n’est-il pas d’être reconnu par ses frères, comme tel? Comme franc-maçon, bien sûr.
    Et ici, le c cédille a toute son importance.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif