Les parts de marché de la Franc-Maçonnerie

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 4 février 2008
  • 4
    Stéphane
    5 février 2008 à 11h45 / Répondre

    A Eric,

    Entièrement d’accord avec toi, et cela explique certainement l’audience qu’a eue ce documentaire malgré l’heure et le jour de diffusion. Bien que, comme je l’ai déjà écrit suite à un article précédent sur le même sujet, le profane « de base » (donc pas celui qui s’intéresse quelque peu au sujet) n’y comprendrait rien. On tombe donc toujours sur le même prérequis.

  • 3
    Eric
    5 février 2008 à 8h16 / Répondre

    Je suis d’accord avec toi Stéphane. Seulement il y aussi nombre de gens qui ne connaissent pas la FM (pas de Maçon dans leur entourage par exemple) et qui pourrait s’y intéresser en allant au delà des âneries habituelles.
    Je pense que nous connaissons tous des « profanes » qui mériteraient d’être en Loge… mais qui n’en ont pas l’idée !

    Eric

  • 2
    Stéphane
    5 février 2008 à 6h42 / Répondre

    Est-il vraiment nécessaire que la Franc-Maçonnerie fasse que l’on s’intéresse à elle, même « positivement » et « vertueusement » ? J’ai pu remarquer à plusieurs reprises que la plupart de ceux qui ont une idée négative arrêtée sur notre Ordre ne sont pas prêts à en changer. Quoi que l’on fasse, quoi que l’on dise, certains nous ressortent toujours les mêmes arguments, du genre « Il n’y a pas de fumée sans feu ».

    Ceci étant posé, je dis et répète que ce documentaire est une merveille… même si je me demande pourquoi la RTBF s’est ainsi empressée de le diffuser.

  • 1
    M:.G:.
    4 février 2008 à 22h36 / Répondre

    Ce chiffre est à prendre avec beaucoup de circonspection … car il recouvre des réalités bien différentes. Les motivations pour regarder ce bon documentaire peuvent être variées. Elles l’ont sans doute été. L’essentiel est que s’intéresse à la FM. C’est ensuite à la FM de faire qu’on s’intéresse à elle, autant que possible, « positivement », « vertueusement ». Ce documentaire y contribue.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous