Les poncifs de Thierry Desjardins

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 3 juin 2012
Étiquettes : , ,
  • 4
    luciole
    4 juin 2012 à 00:13 / Répondre

    Mais qu’un ministre(ou Président) aille à la messe avec photographe,ne dérangerait (heureusement) personne…?
    Sauf le Grand Orient.
    Les journalistes dignes de ce nom ne devraient surtout pas écrire sur des sujets qu’ils ne connaissent absolument pas.
    Est ce qu’il mérite que nous répondions? Cela dit, c’est sur son blog…

  • 3
    Asker
    3 juin 2012 à 18:36 / Répondre

    Plutôt que de s’inquiéter de l’influence de la FM sur le monde politique, ne faudrait-il pas s’inquiéter de l’inverse?

    Chaque Maçon est certes complètement libre de ses choix et de ses actes, mais la façon d’agir des hommes politiques est-elle vraiment compatible avec la FM?

    Je veux juste exprimer^par là que certains aspects obligatoirement inhérents au parcours d’un homme politique ne sont pas -à mon sens- complètement en phase avec la droiture d’esprit qu’un Maçon se doit de suivre.

    Je ne veux pas tomber dans le cliché « tous pourris » en posant cette question. Mais il faut admettre qu’un politique arrivé à ce niveau de l’état a forcément dû user de mauvaise foi, de populisme, ou de démagogie à des degrés divers, aussi bas soient-ils. Qu’en pensez-vous?

  • 2
    cloclo5
    3 juin 2012 à 11:49 / Répondre

    S’impose de toute urgence que ce monsieur soit invité à l’une des conférences publiques organisées par certaines obédiences sur Paris, lors de laquelle il pourra poser toutes les questions qu’il voudra.
    Les journalistes dignes de ce nom ont un devoir d’information à la source !

  • 1
    Stéphane DC
    3 juin 2012 à 09:55 / Répondre

    Pour un type avec un tel passé de journaliste et d’auteur, il est vraiment très mal renseigné sur la Franc-Maçonnerie. Bon, évidemment, s’il avait écrit un article déniant toute influence de la FM dans la vie politique française et indiquant que s’il y a des Frères parmi les ministres de François Hollande, on ne sait pas qui ils sont avec certitude et que finalement cela ne regarde qu’eux, cela aurait été moins intéressant et surtout nettement plus court.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous