Les sociétés secrètes sous l’Empire

Publié par Géplu

La revue du souvenir napoléonien « Napoléon 1er » n°97 de cet été 2020 a choisi de traiter pour son dossier « Franc-maçonnerie et Charbonnerie, les sociétés secrètes sous l’Empire »

Très nombreux au sein de l’armée et des principales institutions, les membres des sociétés secrètes furent des relais importants du pouvoir napoléonien. Déjà, au temps du Directoire, Bonaparte s’était entouré de francs-maçons, notamment lors de l’expédition d’Égypte. Parvenu au pouvoir, le nouveau chef de l’État se servit des loges pour inspirer, accompagner et soutenir ses différentes réformes. La rédaction du Code civil fut largement influencée par les Frères, eux-mêmes cherchant à fixer dans le marbre le résultat de leurs travaux. (…) 

Notons aussi au sommaire l’incontournable question « Napoléon était-il franc-maçon ? », posée à Gildard Guillaume et Pierre Mollier, ainsi qu’un sujet sur « la franc-maçonnerie sous l’Empire », traité par Stéphane Barry et Gonzague Espinosa-Dassonneville.

Napoléon 1er, la revue du souvenir napoléonien, est édité par les éditions Soteca.

mardi 18 août 2020
  • 5
    Pierre Debusschere
    23 août 2020 à 14:16 / Répondre

    « Que Napoléon ait été « initié », on n’en saura jamais rien ». Mais si! Il n’y a aucun document d’époque ni aucun témoignage d’époque qui en fait un maçon. Il n’y a donc aucune raison de penser qu’il ait été initié. Sauf pour la satisfaction du narcissisme et la gloriole de l’un ou l’autre de nos frères et soeurs. Personnellement, mon narcissisme, c’est d’être très content que ce vulgaire dictateur, ce va-t’en-guerre et criminel, ce petit caporal qui a méprisé tout ce qui était valeur maçonnique, qui a rétabli l’esclavage, qui fait le concordat quand la papauté condamnait de toutes ses forces la maçonnerie n’ait pas été « initié »… Non, ne faisons pas ce Napoléon un maçon, ce serait nous déshonorer.

    • 6
      pierre noel
      23 août 2020 à 16:37 / Répondre

      Pourquoi se voiler la face ? Même s’il n’avait pas été « initié », Napoléon n’ignorait rien de la fm et il était loin de s’en désintéresser. Il s’en servit, comme du reste, pour affirmer un peu plus son autorité sur la France et les pays vassaux. Qu’il ait en plus participé, ne fût-ce qu’une fois dans sa vie à ces ‘jongleries’ (comme l’es avait qualifiées Joseph II quelques années plus tôt) ne change rien à l’affaire.

  • 4
    Désap.
    20 août 2020 à 23:50 / Répondre

    En quoi ces personnalités sont-elles emblématiques de la qualité de maçon ?
    En rien.
    Seul leur rang leur a permis l’initiation. Il n’y a rien de moins maçonnique.
    Conclure à partir de ceux-là et de cela est pour le moins curieux, mais on n’est plus à une approximation près.

    • 7
      pierre noel
      23 août 2020 à 17:31 / Répondre

      En quoi les contributions de D. ou les miennes sont-elles emblématiques de notre (éventuelle !) qualité de « maçon » ?

  • 3
    pierre noel
    20 août 2020 à 18:26 / Répondre

    Anecdote amusante ! Le 20 décembre 1868, Albert Edouard (1841-1910), prince de Galles, plus tard Edouard VII (1901) fut initié et reçu aux cinq premiers degrés du Rite Suédois dans une « loge du Grand Maître », présidée par le roi régnant de Suède, Charles XVI. Le lendemain, il reçut les autres degrés du Rite, ainsi que l’Ordre Royal de Charles XIII (Bo Y. Akerrén, 1993, cité par R.B.Khambatta, AQC 1995, pp. 83-84). Ce dut être un beau spectacle que l’initiation de l’héritier au trône britannique par le petit-fils d’un maréchal d’empire et de Désirée Clary, éphémère « fiancée » de Napoléon Bonaparte, d’autant que, le même jour, fut initié aux deux premiers grades le comte Gustaf Armand Fouché, 4° duc d’’Otrante, descendant du conventionnel et régicide, Joseph Fouché, duc d’Otrante par la grâce de l’empereur et Grand Officier du Grand Orient de France (1759-1820)!
    Tous ces gens étaient maçons, du conventionnel régicide au futur roi d’Angleterre, sans oublier le frère de l’empereur, ancien GM du GODF.
    Ils savaient sans doute commet se « comporter en maçon »

  • 2
    Désap.
    20 août 2020 à 14:04 / Répondre

    « je ne sais pas ce qu’est « se comporter en maçon » »
    C’est à l’image du Christ et du Christianisme, dont Marc Aurèle disait « on n’a jamais vu religion haïr à ce point l’espèce humaine et la Nature ».
    Certains sont donc maçons par hasard, voire suite à un concours de circonstances.
    Quelle misère.

  • 1
    pierre noel
    20 août 2020 à 13:43 / Répondre

    Que Napoléon ait été « initié », on n’en saura jamais rien, à moins d’un document inédit, exhumé de l’un ou l’autre grenier/bibliothèque.
    Cela dit, qu’est-ce que cela change ? S’est-il jamais comporté « en maçon » ? (Je m’empresse de dire que je ne sais pas ce qu’est « se comporter en maçon »).
    On peut dire la même chose de bien d’autres, très célèbres ou moins célèbres, dont la qualité maçonnique, bien qu’assurée, n’a joué aucun rôle dans leur vie et n’y a occupé aucune place.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif