L’historien Gérard Grunberg allume Zemmour

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 12 novembre 2021
Étiquettes : , ,
  • 5
    marcorel
    15 novembre 2021 à 11:10 / Répondre

    Cessons de mêler l’Histoire à la politique

    Un excellent article paru dans la revue HERODOTE le 14 novembre 2021 écrit par l’historien israélien , Alain MICHEL issu d’une vieille famille juive d’Alsace et Lorraine .
    Son analyse est tout aussi respectable que celle du chercheur du CNRS qui nous est présenté comme un spécialiste incontournable .
    Voici les conclusions de l’article :
    De ces observations étayées par les archives, il ressort que le bilan génocidaire des nazis aurait pu être beaucoup plus lourd sans les freins mis par Vichy à la déportation des Juifs français et aussi, ne l’oublions pas, sans l’action clandestine des citoyens ordinaires et des Justes. Gardons-nous d’y voir une disculpation morale du régime de Vichy et du maréchal Pétain (note). Gardons-nous aussi de nous en scandaliser. Il s’agit seulement d’une réalité factuelle qui n’enlève rien à l’horreur du régime de Vichy.
    A réfléchir donc avant de tirer des conclusions définitives !!

  • 4
    JMB
    15 novembre 2021 à 10:26 / Répondre

    Néo-pétainiste, néo-stalinien, même combat ?
    A lire le discours de certain sur ce blog, c’est une hypothèse tout à fait crédible. En effet quelle serait la 2ème étape de son action ? La dénonciation obligatoire de tous les « Zemmourien” en puissance, même ceux qui ne le savent pas. La 3ème étape pourrait être l’obligation de porter une étoile (couleur à définir), la 4ème sera la construction de camps etc …
    Ça ne vous rappelle rien ? Moi ça me fait froid dans le dos !!!

  • 3
    Désap .
    14 novembre 2021 à 14:37 / Répondre

    Que ceux qui voteront Zemmour au second tour, s’il se retrouve face à Macron, sachent qu’aucun démocrate n’a besoin qu’un néo-pétainiste soulignent certains problèmes de notre société pour en avoir conscience et prendre les mesures adéquates.
    Les mêmes zemmouriens qui s’ignorent doivent savoir que leur discours les trahit et que seuls eux doutent de voter Zemmour au second tour de la présidentielle.
    Bref, les zemouriens-qui-s’ignorent nous font bien rigoler avec leur « moi-jamais » ! 😂😂

  • 2
    JMB
    14 novembre 2021 à 14:05 / Répondre

    1- Lazare-Lag
    Je tiens à préciser, avant toutes polémiques imbéciles, que je ne suis ni ”Zemmourien » ni un de ses fans qui l’idolâtres ni un de ses supporters.
    Cependant, étant, je l’espère, un Franc-Maçon intellectuellement honnête ( en tout cas mes F. me considèrent comme tel), je ne peux m’empêcher de trouver le rapprochement Pétain / Zemmour complètement superfétatoire et en plus contre-productif.
    Je sais bien que ce type de réaction est à la mode et la gauche bien pensante ne s’en prive pas. D’ailleurs en poursuivant dans le monde de l’absurde, je demande tous les jours pourquoi elle ne dénonce pas la proximité entre Mélenchon et Staline ?
    Ce n’est pas, selon moi, avec ces techniques usées, ce genre de ”bashing” à 2 balles, qu’on va faire reculer cet ”éventuel-futur » candidat. Bien au contraire ! Et puis un ”FM intellectuellement honnete” est-il nécessairement lobotisé ? Est-il obligé de jeter de bébé avec l’eau du bain ? Ne peut-il pas prendre la peine de séparer le bon du mauvais avant de de tout jeter ? Tout ce que dit Zemmour n’est pas vérités mais certaines de ses interventions doivent-elles être bannies, censurées au prétexte qu’elles sont des vérités trop dures à entendre et encore plus à admettre ?
    Je ne sais pas si Gérard Grunberg est un historien, voire un historien rigoureux, mais il me semble évident que ce genre d’anathème lancé par ce politologue estampillé à gauche est bien évidemment contre-productif. 2021 n’est pas 1984 et n’est pas Georges Orwell qui veut !

  • 1
    lazare-lag
    12 novembre 2021 à 23:54 / Répondre

    Je crois que tout franc-maçon intellectuellement honnête partagera l’essentiel de cette analyse sur Pétain d’autant qu’elle émane d’un historien rigoureux.
    Cette analyse sur Pétain et sur Zemmour.
    Car quoiqu’on en dise, tous les courants politiques ont leurs propres racines, leurs influences et leur généalogie. D’aucuns diraient leurs ADN.
    S’agissant de Zemmour, puisque c’est le sujet de cet article, ses influences sont celles-là, celles du pétainisme, du vichysme, du maurrassisme, de ce terreau qui fonde l’extrême-droite anti-républicaine et , entre autres, antimaçonnique.
    Son discours en témoigne, ses racines intellectuelles parlent, elles ne disent même que ça.
    Certains auront beau tourner autour pour tenter d’en atténuer la portée, même hélas sur les présentes colonnes, mais c’est un fait, et donc pas une opinion, que de constater que EZ est désormais bien revêtu d’une telle onction extrémiste et droitière.
    Il aura beau dire et beau faire, et ses défenseurs aussi, désormais elle lui colle à la peau.
    La renier ne lui servira à rien, c’est ainsi.
    D’ailleurs pourquoi donc MLP, Alliot, Béchu et bien d’autres sont-ils prêts à lui proposer force gâteries, s’il ne venait justement s’introduire et brouter sur leurs plates-bandes?
    Point à la ligne, changeons de sujet.

    Hier, 11 novembre 2021, était une importante journée pour l’Histoire de France, pour en tourner en tout cas une belle page, et indirectement, pour nous francs-maçons.
    L’un des nôtres, Hubert Germain, était honoré depuis les Invalides jusqu’au Mont-Valérien, en passant par les Champs-Élysées et l’Arc de Triomphe. Même pas 20 ans quand il rejoint le général de Gaulle à Londres, tout juste 24 ans lorsqu’il est fait Compagnon de la Libération en 1944.
    Mais il ne deviendra franc-maçon qu’en 1975, à 55 ans donc, à la Grande Loge de France, en quittant une fort honorable carrière et militaire et politique.
    La presse d’aujourd’hui relate l’événement qui s’achevait au Mont Valérien.
    Lu ceci dans le Figaro daté du 12 novembre :
    – « A l’heure de la polémique sur le maréchal Pétain provoquée par le candidat putatif à l’Élysée Eric Zemmour, il suffit d’écouter Hubert Germain se présenter comme « le premier anti-pétainiste de France ».
    Dans le Figaro, et le journaliste signataire de l’article n’est donc pas carté LFI.
    Tout est dit, et ce faisant on comprend également qu’Hubert Germain est également le premier anti-zemmourien de France. On ne peut pas être Compagnon de la Libération et désespéré.

    J’observe enfin que ce mois de novembre sera faste pour les francs-maçons, c’est le 30 novembre prochain qu’est prévu la panthéonisation de Joséphine Baker, qui elle non plus quoique différemment, n’a pas été absente du combat de la Résistance Française, alors que native des États-Unis. Elle ne saurait donc être réduite à une danseuse avec une ceinture de bananes.
    Hubert Germain au Mont Valérien, Joséphine Baker au Panthéon.
    Ce pathétique Zemmour va pouvoir dire que les francs-maçons sont partout, même une fois passés à l’Orient éternel.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous