Maçon, homosexuel et malicieux

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 26 janvier 2013
Étiquettes : ,
  • 9
    Rethy
    28 janvier 2013 à 11:28 / Répondre

    Comment oser dire qu’il y a des chantiers plus importants ? Aucun chantier n’est envisageable sans la plus élémentaire tolérance.

  • 8
    rbbe
    28 janvier 2013 à 10:30 / Répondre

    Le site est disponible ici:
    http://www.cambaceres-net.ucnx.com/index.htm
    Lire notamment leur livre blanc. La partie témoignage illustre bien que l’homophobie peut également se trouver en loge.

  • 7
    gagevapi
    28 janvier 2013 à 07:45 / Répondre

    http://www.cambaceres.net ? Avec mon navigateur je tombe sur des phoques 😀

  • 6
    gagevapi
    28 janvier 2013 à 07:42 / Répondre

    Dans mon atelier, il y a certainement des hétéro, je n’en sais rien, et je m’en fous!

  • 5
    tootsie
    27 janvier 2013 à 20:17 / Répondre

    Je suis en accord avec les précédents posts. Si l’on s’espère maçon(ne) on oeuvre pour une fraternité dans laquelle ces revendications n’ont pas lieu d’être. Rassembler ce qui est épars, ces disparités relevant de la sphère privée n’ont pas à nous détourner de notre chemin.

  • 4
    michel
    27 janvier 2013 à 14:56 / Répondre

    Je suis fatigué de tous ces débats sur l’homosexualité et le mariage homosexuel ! et surtout des manipulations faites du genre : vous êtes contre, alors vous êtes homophobe !!! Tout ça, comme la religion d’ailleurs devrait rester dans le domaine de l’intime. Qu’il y ait une loi pour protéger les homosexuels au plan patrimonial ça tombe sous le sens et je ne comprends pas que les anciens dirigeants politiques n’y aient pas pensé avant. Mais de grâce il y a d’autres chantiers plus importants aujourd’hui…

  • 3
    maat-ieu
    27 janvier 2013 à 13:59 / Répondre

    Au delà du droit à la différence, du droit à l’indifférence ou de la différence des droits, il me parait important que chacun puisse construire son couple, son foyer . certains sont du même sexe ? la belle affaire.
    Mais je vous rassure, le dans ma loge un frangin est gay, pour autant on ne l’appelle pas « frère homo ».
    J’espère que ces fraternelles Cambacéres ou Arc-en-ciel un jour n’existeront plus car sans objet.

    Pour info le site cambaceres.net n’existe effectivement plus, il amène sur une page écrite en une langue asiatique qui semble n’avoir rien à voir avec le sujet. Effectivement il faut éviter de cliquer sur le lien, on ne sait pas ce qu’il y a derrière.

  • 2
    Yasfaloth
    27 janvier 2013 à 12:50 / Répondre

    @Sancho

    Bonjour

    Tout à fait d’accord, il me parait étrange de voir des maçons se « catégoriser » ainsi. Pour moi un frère est un frère, une sœur une sœur, ses préférences intimes qu’elles qu’elles soient si elles ne me concernent pas ne me regardent pas… (à conditions qu’elles ne tombent pas sous le coup de la loi bien sûr).

    S’il y a des homosexuels dans ma loge (et je pense qu’il y en a) il ne me viendrait pas à l’esprit de les considérer ainsi, et je n’ai jamais vu, ni eux, ni un frère y voir un problème ni même y faire allusion, même en fin d’agapes, et il me semble que c’est très bien ainsi.

    Cordialement

  • 1
    Sancho
    27 janvier 2013 à 11:42 / Répondre

    Quand passerons nous du « droit a la difference » au « droit a l’indifference »
    je désapprouve cette ghettoïsation des comportements liés aux moeurs!
    que devient le « vivre ensemble » si se constitue des communautés dont les codes sexuels, religieux,politiques et autres, les eloignent les unes des autres ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous