Charuel N Caledonie

Philippe Charuel en Nouvelle Calédonie

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 22 septembre 2017
  • 4
    luciole
    24 septembre 2017 à 10:46 / Répondre

    Ces approximations sont en effet regrettables,nous avons suffisamment de FM impliqués dans l’amélioration de la société pour ne pas en rajouter abusivement.
    Le Planning familial fut une réussite,pas grand chose depuis..

    • 5
      yasfaloth
      24 septembre 2017 à 18:19 / Répondre

      Il est quand même paradoxal, voire amusant que Diderot puisse reprocher à notre GM d’être, en quelque sorte, trop « sociétal » 🙂 !
      .
      Sinon je suis d’accord avec toi sur ce point Luciole.

      • 6
        Diderot
        25 septembre 2017 à 09:11 / Répondre

        Tant mieux si je t’amuse mais des Frères de la GLDF doivent, eux, ê^t^re tristes de lire ce discours très « Sociétal » destiné au monde profane alors que les discours qu’ils reçoivent en interne sont très ‘Spirituaiistes ». C’est comme le radis : rouge à l’extérieur, blanc à l’intérieur. Ainsi quand le GM Charuel présente son Colloque des obédiences de la TRADITION il justifie la démarche ainsi : « L’occasion de mettre en avant le courant spirituel de la franc-maçonnerie, qui tout en respectant ceux qui s’approchent d’une maçonnerie plus sociétale, développe une voie de réflexion et d’échanges différente et complémentaire. »
        C’est clair NON? Le sociétal c’est PAS NOUS! NOUS ON EST SPIRITUALISTE ET PAS SOCIÉTAL ! À NE PAS CONFONDRE AVEC LE GO ! TABERNACLE ! Dubart et Henry disaient la même chose. C’est un invariant dans l’Idéologie de la GLDF : PAS SOCIÉTAL SAUF À NOUMÉA !!

  • 1
    Diderot
    22 septembre 2017 à 16:37 / Répondre

    Ainsi le GM Charuel a déclaré
     » On réfléchit sur des problématiques de l’époque en essayant d’apporter des solutions. La franc-maçonnerie est à l’origine de très nombreuses lois et dispositions légales. La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, l’école obligatoire, l’école gratuite, les bourses du travail, l’Assistance publique, le droit de vote pour les femmes, la sécurité sociale, le planning familial, la loi sur l’avortement, etc. »
    Un GM de la GLDF ne devrait pas dire cela car ces affirmations sont proches de la flibusterie intellectuelle.
    La FM n’est en rien à « l’origine » de toutes lois qu’il cite, et encore moins la GLDF
    – les bourses du travail sont une conquête des syndicats et la Fédération des bourses du travail se fonde en 1892 au congrès de Saint-Étienne alors que la GLDF est née en 1894.
    – De la même façon l’instruction obligatoire laïque et gratuite est instituée par la loi du 28 mars 1882 dite « loi Ferry » ; Jules Ferry était certes maçon mais du GO et en 1882 la GLNF n’est pas encore née !
    – En ce qui concerne le droit de vote des femmes c’est le 23 mars 1944, que l’Assemblée consultative siégeant à Alger adopte le principe du droit de vote des femmes par 51 voix « pour » et 16 voix « contre ». Un mois après, le 21 avril, le général de Gaulle ratifie une ordonnance qui, à l’article 17, prévoit le vote des femmes et leur éligibilité : les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes. À cette époque les obédiences, dont la GLDF sont toujours interdites depuis 1940 sur décision de Pétain.
    Il est par contre exact que de 1894 aux années 1960 la GLDF se préoccupe de faits sociétaux et cela plus que le GODF. Mais ensuite le courant dit »spiritualiste » va petit à petit réduire à une peau de chagrin l’attention de la GLDF au « sociétal ». Un GM de la GLDF ne devrait dire aux calédoniens en 2017 que dans son obédience : « On réfléchit sur des problématiques de l’époque en essayant d’apporter des solutions ». C’est prendre ces Français d’Outre Mer pour des lapins crétins même si son intention est de vendre « une carte postale » de son obédience.

    • 2
      Lionel MAINE
      23 septembre 2017 à 13:27 / Répondre

      Rappelons d’ailleurs que le grand Maître Dumesnil de Grammont votera contre le droit de vote des femmes !!!

    • 3
      Désap.
      24 septembre 2017 à 09:22 / Répondre

      Ce commentaire démontre précisément que politiques et syndicalistes n’ont nul besoin de la Franc-maçonnerie pour faire progresser le droit.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous