Post-GLNF. Déclaration de Berlin

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 1 août 2012
Étiquettes : , , ,
  • 23
    Emile
    6 août 2012 à 17h10 / Répondre

    @René

    Que de préjugés….

    Il n’y a pas que les « vieux » pays européens qui font de la franc-maçonnerie…

  • 22
    René
    4 août 2012 à 23h08 / Répondre

    C’est assez pathétique ces querelles byzantines concernant le fait de vouloir être reconnu par la Loge Unie d’Angleterre. Vous me faites penser à des enfants incapables de couper le cordon ombilical maintenant le lien avec leurs parents. Je trouve ce comportement très infantile, à la limite de l’immaturité.
    Cette maçonnerie  » régulière » tout à fait respectable, est en déclin profond depuis 30 ans. N’oubliez pas que la maçonnerie anglaise s’est imposée au monde simplement parce que l’Empire britannique était immense, qu’il a cessé d’exister aujourd’hui, que l’âge moyen des maçons anglais est élevé, qu’ils s’habillent, lors de leurs parades, comme des sapins de Noël, qu’ils ont une peur panique des femmes, parce qu’ils seraient incapables de se contrôler en leur présence! ( pauvres chéris!) et pendant tout ce temps, perdus dans vos débats stériles, le monde profane, que vous ignorez superbement , est entrain de vivre peut-être la révolution économique et sociale la plus radicale depuis la révolution industrielle du XIX ième siècle.
    Dans quel monde vivez-vous?

  • 21
    Venzolasca
    3 août 2012 à 21h18 / Répondre

    à totolantiheros
    Je ne m’emporte ni ne dénigre.
    Je constate seulement que l’effectif total de ces Grandes Loges représente moins de 20 000 Frères.
    Cela ne retire rien à leurs qualités mais mérite d’être connu.
    Ça relativise…

  • 20
    eMeReK
    3 août 2012 à 20h49 / Répondre

    Marrant toutes ces discussions alors que ni vous ni moi n’avons les moyen d’en savoir plus.

    On ne peut se baser que sur les déclarations officielles ….distillées .
    Et c’est aussi bien ,après la médiatisation dans tous les sens des affaires de la GLNF .
    Nous sommes sur les parvis et la discussion est à huis clos ….Ouf !!!!

    On ne peut donc que relever les points du communiqué

    -réaffirmation de l’aide des 5 GL régulières d’Europe pour sortir du French Bordel (en confirmant la déclaration de Bâle)
    -Conseil à ne pas continuer la fragmentation des obédiences.
    -Mise en garde sur d’éventuelles ingérences extérieures et de création de « districts (GL de Russie) ?
    -Réaffirmation que le territoire Français n’est pas un territoire inoccupé ni une terre vierge…(ce point me semble fondamental et rappellera des souvenirs historiques …)

    Chacun peut tirer des enseignements de cette déclaration…tout le reste nous est inconnu et c’est aussi bien ,rien ne sert de gloser….!!!! Attendons

  • 19
    totolantiheros
    3 août 2012 à 19h36 / Répondre

    @Venzolasca

    inutile de vous emporter et de dénigrer des obédiences régulières dont l’effectif est inférieur à celui de la GLNF. Rappel : la GLNF avant la crise actuelle représentait moins de 1700 loges, donc 614 loges, cela représente plus d’un tiers des loges GLNF avant la crise. C’est beaucoup plus qu’une Province GLNF.
    Cette comparaison est totalement inutile, vous ne connaissez pas l’effectif moyen d’une loge dans l’un de ces 5 pays (à la GLNF : 20 membres par loge en moyenne).
    L’effectif d’une obédience régulière est souvent proportionnelle à la population totale d’un pays. Sous-estimer une obédience en raison de son faible effectif, c’est remettre en cause l’importance d’un pays par rapport à sa population. C’est regrettable de votre part.
    Vous jouez le jeu de http://www.affidelis.com , et donc vous vous discréditez, tant pis pour vous.

  • 18
    Fox7ans
    3 août 2012 à 18h03 / Répondre

    @Patrick37

    Ils sont toujours aussi rigolo à s’auto-confiner dans leur petit monde rien qu’a eux. Déjà que ça tournait en rond à l’intérieur de la GLNF alors à l’intérieur de la GL-AMF…

  • 17
    patrocle
    3 août 2012 à 18h01 / Répondre

    Je partage l’avis de patrick37 sur le « jeu » de la GLAFM. Si cela « se passe mal » pour eux vis à vis de la GLUA, ils viendront sans doute nous voir, s’ils sont « reconnus », ils nous claqueront rapidement la porte au nez. Que voulez-vous, cette « reconnaissance » était leur titre de gloire quand ils étaient GLNF, ils espèrent bien pouvoir recommencer.
    Leur façon de procéder est très ambiguëe.
    Ne voyez aucune méchanceté dans mon propos, simplement du pragmatisme.
    @+

  • 16
    patrick37
    3 août 2012 à 17h11 / Répondre

    Bonjour,

    Pour Fox7ans, en réponse à sa troisième question:

    Interview d’A.Juillet, G.-M. de la GLAMF, dans « Franc-Maçonnerie Magazine » du mois dernier:

    HC [Hélène Cuny] : Est-ce que les frères de l’Alliance peuvent visiter les ateliers des autres obédiences?

    AJ [Alain Juillet] : Nous respectons les diverses sensibilités de la maçonnerie et avons des contacts avec les autres obédiences. Mais notre objectif est que la GLAMF soit reconnue comme régulière. Pour obtenir cette reconnaissance dans le système de la maçonnerie régulière de l’Angleterre, il est nécessaire de respecter un certain nombre de règles. L’un d’elles prévoit que nous n’avons pas le droit de visiter d’obédiences irrégulières, sauf dans certains cas très précis. Par contre les intervisites entre obédiences régulières sont possibles.

    Ainsi, la GLAMF joue sur deux tableaux: le premier qui est la tentative de captation de la reconnaissance GLUd’A, le deuxième, quie est l’opération séductiondes Grandes-Loges historiques sur le sol français; tel est mon avis.

    Cordialement.

  • 15
    Émile
    3 août 2012 à 16h26 / Répondre

    @Libéo,

    A mon avis bien des choses s’expliquent par l’analyse logique des cultures. Pour un Nord-Américain, la société française est totalement inconnue et incompréhensible. Et c’est la même chose pour un français qui essaie de comprendre la mosaïque des cultures qui se chevauchent en Amérique du Nord.

    On essaie d’analyser selon nos valeurs, ce qu’on connait…. souvent on fait fausse route. Ainsi, pour juger la Franc-Maçonnerie aux USA il faut bien connaitre le rituel qui y est pratiqué.

  • 14
    Fox7ans
    3 août 2012 à 10h33 / Répondre

    J’ai de plus en plus le sentiment que dans cette histoire, il y a bcp de non-dits.

    – Quelle est la position (réelle) de la GLUA vis à vis de la déclaration de Bâle (est-elle à manoeuvre en sous-main ? est-elle informée en amont ? est-elle extérieure ?)
    – Quel est l’état (réel) d’avancement des échanges entre la GLdF et les 5 obédience ? (contacts pré-existants ?)
    – Quelle est l’implication réelle de la GL-AMF, de la GLTSO, de la LNF etc. dont on parle comme des partenaires concernés mais qui ne s’expriment pas. (sauf AMF, j’en conviens) ?
    – Les échanges d’amabilités entre le GO et la GL depuis quelques temps sont-ils liés à ce processus ? (ce qui impliquerait que les choses se préparent depuis un petit moment)
    – Quid du DH et de la GLFF dont les liens avec la GL sont anciens et profonds mais qui, pour des raisons évidentes, ne pourront jamais entrer, même indirectement, dans la sphère « régulière » ?

    Bref, il y a pas mal de zones d’ombre qui empêchent d’envisager ce qui se passe de manière globale. Pour peu que le Convent du GOdF nous sorte encore une de ses surprises dont il a le secret, on est pas prêts d’y voir clair !

  • 13
    Venzolasca
    3 août 2012 à 9h21 / Répondre

    Je ne sais d’où sort cette convention, mais puisque vous le dites.
    Parlons donc de petites « Grandes Puissances ».
    Ça rappelle tout de même la déclaration du Prince Rainier, lors de son mariage avec Grace Kelly, qui déclarait que celui-ci « renforçait l’amitié entre nos deux pays ».

  • 12
    Jiri Pragman
    3 août 2012 à 8h46 / Répondre

    En Maçonnerie, l’expression « Grande Puissance » est convenue. Elle n’a rien à voir avec la taille de l’Obédience ni le nombre de ses membres.

    Ce n’est pas la quantité qui fait la qualité. Que l’on sache, ces Obédiences « régulières » n’ont rien à se reprocher ni en ce qui concerne la qualité des Travaux en Loge, ni en ce qui concerne leurs procédures de recrutement (plus sélectives que dans certain pays) et n’ont jamais été, à notre connaissance, pointées pour des faits d’affairisme ou pour leur malgouvernance.

  • 11
    Venzolasca
    3 août 2012 à 8h01 / Répondre

    A Aldebaran.
    Vous avez dit « Grandes Puissances » ?
    Grande Loge Hermitica – Autriche = 4 Loges
    Grande Loge du Luxembourg = 5 Loges
    Grande Loge Régulière de Belgique = 52 Loges
    Grande Loge Suisse Alpina = 83 Loges
    Grande Loge d’Allemagne = 470 Loges
    Total = 614 Loges. A la GLNF, on appelle ça une Province.

  • 10
    Gavroche17
    3 août 2012 à 7h07 / Répondre

    Bonjour,
    (…) Patrocle : je suis à la GLDF depuis plus de 20 ans.
    (…) Fox7ans : c’est effectivement LA question
    (…)

  • 9
    Libéro
    2 août 2012 à 19h59 / Répondre

    Merci @Émile pour votre commentaire sur les “French attitudes”. J’accepte – même si ça n’est pas toujours de bon gré – le jeu de l’initiation et de ses engagements. Je prends l’épreuve du miroir pour ce qu’elle est. Elle me révèle à moi-même autant qu’elle me révèle celui qui me le tend. Vous accomplissez là, Cher @Émile, un acte bienveillant – et original – propre à faire progresser la fraternité. Il faut qu’un peu d’humour, aussi, règne parmi les hommes. C’est drôle ; mais ça peut devenir troll. Entre autres bad attitudes, le French est very susceptible. Vous semblez un homme d’apaisement @Émile. On le sent indirectement à votre citation – in cauda venenum – d’un Maçon américain : “It is not ours to judge…”

  • 8
    Émile
    2 août 2012 à 16h07 / Répondre

    Voici ce qu’a déclaré un officier de la Grande Loge de New-York.

    « History tells us that France has gradually cut itself of Universal Freemasonry.
    Some wanted to reinvent traditions and change freemasonry.
    And in so doing broke the chain, because the chain links were not the same..
    With the end of the GLNF, France, will see his last chain link broken with Universal Freemasonry.
    It is not ours to judge or to do something. Freemasonry requires freedom of choice for those who want to join. « 

  • 7
    Fox7ans
    2 août 2012 à 14h56 / Répondre

    La question clé dans l’histoire n’est pas tant celle de la pratique et du rite que celle des relations franco-françaises.

    La GLdF est-elle réellement prête, pour obtenir le précieux (?) sésame londonien à se couper du DH, de la GLFF et du GO avec qui elle partage, malgré des échanges parfois acides, plus que des locaux.

    Les frères des loges de la GL accepteront-ils de se voir interdire la visite de ces obédiences alors même que ceux qui ont quitté la GLNF disent leur plaisir de pouvoir visiter à leur guise ?

  • 6
    patrocle
    2 août 2012 à 12h06 / Répondre

    Une Obédience exclusivement REAA en France? Mais elle existe depuis la fin du XIXème siècle. N’avez-vous jamais entendu parler de la Grande Loge de France???

  • 5
    Gavroche17
    2 août 2012 à 9h39 / Répondre

    Bonjour,
    Loges régulières et reconnues par les obediences continentales,
    pourquoi ne pas imaginer :
    Une obédience exclusivement REAA
    Une obédience autres rites
    ? (…)

  • 4
    Libéro
    2 août 2012 à 2h50 / Répondre

    La France est une République hexagonale, démocratique et laïque. Il est bien qu’une certaine Maçonnerie corse montre l’exemple ; et ose enfin le Grand Large qui apportera la dignité aux uns et la tranquillité aux autres.

  • 3
    Émile
    1 août 2012 à 22h58 / Répondre

    Les français sont cohérents. Ils ont la même attitude face à la Franc-Maçonnerie qu’ils ont eus et qu’ils ont encore et auront encore sur pleins d’autres sujets.

    Comme il est dit sur ce site « Are they crazy ? No … they’re French! « 

    http://www.understandfrance.org/French/Attitudes.html

  • 2
    GANDALF
    1 août 2012 à 19h13 / Répondre

    C’est certes triste pour la Glnf, mais vu les mafieux qui se la partagent…Et les objectifs de dissolution de cette association pour couvrir les malveillances passées (financières et politiques…) … C’est bien juste de recomposer le Paysage de la vrai FM Française !

  • 1
    Aldebaran
    1 août 2012 à 17h05 / Répondre

    Yalta a commencé.

    Les « grandes Puissances », dont cette fos-ci nous ne faisons pas partie, ont commencé le découpage et le partage de notre territoire. Européens du nord, Anglais, et bientôt Américains vont s’entendre entre eux et se partager les différents Rites plutôts que les terres elles-même.

    Encore que la Corse vient de déclarer son indépendance (un vieux rêve récurrent) en créant sa GL. Pour eux il faudra adapter, particularité locale oblige. Ils ne se satisferaont que d’un Rituel purement corse qui leur soit exclusivement réservé !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous