Pour l’Europe des Lumières et la République universelle

Publié par Charles Coutel
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 12 décembre 2020
  • 39
    Marcus
    20 décembre 2020 à 17:57 / Répondre

    Voltaire se souvenait certainement des nègres dont il profitait du commerce.

    • 40
      Luciole
      20 décembre 2020 à 23:23 / Répondre

      Comme des milliers d’autres, il n’est sûrement jamais monté sur un de ces navires.

  • 38
    MarcosTestos
    18 décembre 2020 à 17:39 / Répondre

    31-Désap
    Ça serait surréaliste si ce ne l’était pas. 😘

  • 37
    MarcosTestos
    18 décembre 2020 à 17:21 / Répondre

    6-Ergief
    C’est la technique habituelle des gens de l’extrême gauche.
    Et chez ces gens la, comme aurait dit Brel, « il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir » et/ou « il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. « 

  • 36
    MarcosTestos
    18 décembre 2020 à 16:58 / Répondre

    En tant que pratiquant du Rite Émulation depuis plus de 30 ans, je m’amuse beaucoup en lisant certains en parler comme si ils le connaissaient. Je leur conseille d’aller jeter un oeil vers Émulation Lodge of Improvement avant de dire n’importe quoi.

  • 35
    MarcosTestos
    17 décembre 2020 à 21:02 / Répondre

    31- Désap
    Malheureusement l’incohérence et la diffamation sont le fond de commerce pour certains.

  • 20
    marcos testos
    15 décembre 2020 à 14:29 / Répondre

    11- Désap
    « Quand on veut noyer son chien on l’accuse de la rage » … et à force de forcer le trait on finit par perdre toute crédibilité.
    Je te rappelle mon cher Désap que d’autres idéologies que les religions ont été source de massacres. Je suis persuadé que tu as déjà entendu parlé du nazisme ou encore du stalinisme (pour ne parler que de ceux là) dont les massacres n’avaient aucune connotation religieuse.

  • 18
    joab's
    15 décembre 2020 à 09:57 / Répondre

    Derriere les discussions aussi éloignées et virulentes entre les militants d’une FM religio-sectaire et les tenants d’une FM humaniste (pour simplifier) se profile une réalité de valeurs très differentes. Sont-elle irréconciliables ? J’ai toujours pensé espéré que non.
    Pourtant comme on le constate :
    Il est une FM se construisant sur l’humanisme, l’ouverture, la culture des droits des femmes, des enfants, des minorités le developpement global, liberté de conscience et croyance (ou pas)ce qui s’apparente à ce qu’on appelle « les Lumières ». Force est de constater que c’etait la tendance defendue par la Royal Society au 18e siècle.
    Il est une autre frange de la FM qui, elle, se réfère à d’autres principes : celle d’une chrétienté conquérante, y compris imposée, l’allégeance à des leaders désignés par un SGC de courtisans.
    Pour l’illustrer voici un exemple : là où dans la FM le VM tient sa fonction de l’election des maîtres de sa loge … dans le cadre de la GLNF, le GM estime que ce n’est qu’une illusion. Le VM ne l’est que par une « onction » par le GM ou son représentant. (Discours JP Servel 2010).
    Alors, bien sûr, on aimerait se dire que celà n’existe pas, ne serait-ce que par la fraternité pour nos FF de la GLNF qui, evidemment ne partagent pas (mais tolerent) ces déviances.
    NB : Il est à noter que ceci n’a rien à voir avec quelque exigence de la GLUA !

    • 19
      Désap.
      15 décembre 2020 à 13:11 / Répondre

      18 – Joab’s, nous partageons nombre d’idées sur la FM.
      Cependant, inutile d’attaquer la GLNF.
      Parlons des principes et distinguons ceux de 1723 de ceux de 1813 et 1929.
      Je pense que ce sera plus efficace.
      Tu constateras que les partisans de 1929 qui voudraient s’approprier 1723 n’ont que l’argumentum ad personam comme discours lorsqu’on les met face à la réalité des textes, et ce discours n’a aucune valeur.

      • 23
        marcos testos
        15 décembre 2020 à 17:15 / Répondre

        19-Désap
        Mon cher Désap je te remercie de ta bienfaisance.
        Par contre j’ai été très étonné de ton silence et de ta non réaction, comme les autres F. d’ailleurs, aux propos scandaleux et diffamatoires de Joab’s qui parle de « gestapo GLNF ».
        J’ose espéré que cet oubli sera vite réparé.

        • 26
          Désap.
          15 décembre 2020 à 17:59 / Répondre

          23 – Tu as raison Marcos, je condamne ce propos indigne.

      • 25
        William
        15 décembre 2020 à 17:21 / Répondre

        Pratiquants (estimés) dans le monde de la maçonnerie issue de 1723 à nos jours en passant par 1813 et 1929 (entre autres dates) : 2 à 3 millions.
        .
        Pratiquant (putatif) dans son garage de la maçonnerie fantasmée par Desap (entre deux Profils d’une œuvre): 1 Desap.
        .
        La question, elle est vite répondue : Desap voudrait être à la maçonnerie ce que Q est aux qanons et ce que les prophètes sont aux religieux.
        .
        Il voudrait mettre « face à la réalité des textes » mais se prend un mur à chaque fois qu’il s’attaque aux textes, y compris avec sa réponse désabusée qu’il ressert depuis 10 ans sur tous les blogs, sur tous les sujets et à tous ses interlocuteurs : « tout est écrit, il suffit de lire ». Pratique quand on a rien à dire, mais d’une insondable pauvreté qui explique la nécessité obsessionnelle de ressasser les mêmes inanités à chaque nouvelle page encore vierge de commentaires.
        .
        PS : confondre « ad hominem » et « ad personam » est encore une occasion manquée de laisser un peu de doute subsister…

        • 27
          Désap.
          15 décembre 2020 à 18:19 / Répondre

          25 – Comme à ton habitude tu manies mieux la réthorique que l’exactitude.
          Je t’invite à t’instruire de la signification des locutions sur lesquelles tu as construit ton énième sophisme, illustration inespérée de ce que j’exprime en 19.
          Cependant je comprends ton amertume, certaines initiatives sont fatales et le temps fait son oeuvre.

    • 21
      William
      15 décembre 2020 à 15:55 / Répondre

      On cherche le rapport avec la choucroute…En vain. C’est certes passionnant de disserter quotidiennement des différences d’assaisonnement entre la Morteau et la Montbéliard, mais pas sur tous les sujets !

      • 22
        MarcosTestos
        15 décembre 2020 à 16:11 / Répondre

        21-William
        Il faut lui pardonner il redouble sa 1ère année de CAP cuisine 😂

      • 24
        joab's
        15 décembre 2020 à 17:17 / Répondre

        @william : Peut être n’estce pas clair ? Je n’etais, c’est vrai distancié du petit jeu de reparties faciles et usées. Et cherché sur quoi se sont construites ces dissenssions et fossés entre FMs.Alors oui, il y a le rôle des obediences qui au depens de la FM soignent leurs « parts de marché » . J’ai déjà largement developpé cette perversion causé par l’approche obédentielle … Notons que la plupart se lamentent contre la multiplication des obediences mais defendent le bien fondé du separatisme obedentiel …
        Non, il y a evidemment ces 2 approches mentionnées, typiques qui peut être expliquent le desastre … Est-il besoin de derision de ta part ?
        @desap : Tu me laisseras juger de l’utilité de s’en prendre à la GLNF, STP. Pour avoir passé de longues années à la fois à la GLNF et la GLUA, je ne peux que te rapeller que ta fixette sur 1823 est un sujet annex. J’aurais beaucoup à dire sur 1823, qui justement est un acte de fusion, reconciliation au lieu des demarches sectaires. Tu as pourtant visité des loges emulation et tu devrais comprendre que le discours simpliste que 1823 serait le triomphe des antients est une imposture.
        Je t’affirme aussi, de part ma pratique, forcément partielle, mais réelle que la pratique et l’esprit à la GLUA n’a rien à voir avec la GLNF. Ce serait bien plus la LNF. Ce n’est pas Roger Dachez qui le dementirait.
        J’ai beaucoup de F à la GLNF qui me sont chers et avec qui on se revoit en loge et je garde grand souvenir des travaux de mes loges à la GLNF. Ce qui est carateristique est que lorsqu’on leur invoque le rôle de l’obedience, plusieurs nous disent : ca va on les voit jamais. C’est dire l’utilité …
        EN ce qui concerne 1929, fait l’effort de lire LE TITRE et tu constateras que ca n’a aucuune importance. Ca ne concerne pas la Franc-maçonnerie, mais la politique obedentielle.

        • 28
          Désap.
          15 décembre 2020 à 20:58 / Répondre

          24 – l’imposture c’est 1929. Je te rappelle que la GLUA ne considère pas comme maçon quiconque ne respecte pas les Basic Principles.
          Déclaration GLUA de 2009 :
          point nº 8 : La Grande Loge est consciente qu’il existe des corps se déclarant francs-maçons, qui n’adhèrent pas à ces principes, et bien que cette attitude existe, la Grande Loge d’Angleterre refuse absolument d’avoir des relations avec de tels organismes, ou de les considérer comme francs-maçons.
          J’en ai un peu assez de cette attitude généralisée qui consiste à ne retenir, lire ou interpréter que ce qui satisfait ce que l’on souhaite voir satisfait.
          Ce défaut pathétique d’objectivité empêche toute conversation.
          Chacun défend ses intérêts, c’est stérile.

          • 29
            joab's
            16 décembre 2020 à 17:32 / Répondre

            Encore une fois (combien de fois devrai-je te le réter ?) tu as esquivé LE TITRE ! Donc le reste de tron discours est faussé. Donc appliques-toi ce que tu critiques chez les autres (c’est très maçonnique, çà !).
            L’objet de ce document est « FOR GRANDE LODGE RECOGNITION »(il suffit de lire le titre) Il ne concerne nullement le maçon individuel. C’est absolument fondamental.
            Dans « freemasonery for the future » publié sur le site UGLE, tu constateras que UGLE n’exclut nullement quelque visite dans des loges feminines ou mixtes.
            dans la declaration de 2009, là aussi il ne s’agit que de relations inter-organismes et aucunement des franc-maçons !
            Et de mon experience, lorsque la GLNF a été bannie du groupe des loges régulières et interdite de visite (là clairement) la doctrine etait claire pour nous FM de la GLUA : visitez en conscience.
            Tu persistes à t’enfermer dans une position conflictuelle sur la base de tes idées et extrapolations. … et tu connais tes derives ! tu les reconnais parfois !
            J’ai développé les arguments et faits concernant la GLNF (oups … désolé geplu …)…

            • 31
              Désap.
              16 décembre 2020 à 21:32 /

              C’est surréaliste.
              29 – La GLUA ne considère pas certaines GGLL comme franc-maçons mais considèrerait, en revanche, leurs membres comme tels.
              (??)
              30 – Le fait que la GLUA ne considère pas comme franc-maçons les GGLL et leurs membres ne respectant pas ses BPs 1929 ne constituerait pas un jugement de valeur.
              (???)
              Pour comprendre, dites-vous, il faut cumuler contrôle de dérive et subtilité d’esprit.
              Hmmm ………………….
              Et Niveau cohérence vous êtes sûrs ?
              Il n’y a rien qui vous choque ?

            • 32
              joab's
              17 décembre 2020 à 11:21 /

              desap, tu n’arrives pas à sortir de ton couloir Je t’ai rappellé DES FAITS.
              Un texte émis par la GLUA doit être lu, y compris son titre et en relation de SON OBJECTIF.
              Dans les faits (encore) :
              – La GLUA a précisé à l’epoque de la crise GLNF qu’elle ne reconnaissait plus la GLNF et précisé que pour autant les franc-maçons adhérents GLNF restaient « réguliers ». Tu as donc clairement la réponse, même si elle te contrarie.
              – La GLUA emet pour ses adherents un autre texte : « aims and relationship for the craft », destiné, lui, aux loges.
              La GLUA n’est en effet pas dans une « coherence Desap » !
              Personnellement, comme je l’ai déjà suffisament répété, la franc-maçonnerie est une chose que j’aime et respecte, la politique obedentielle est un tout autre sujet, sans grand rapport avec la FM.

          • 30
            pierre noel
            16 décembre 2020 à 19:50 / Répondre

            Remarque sans importance : la citation de 28 ne vient pas du texte de 1929 (Basic Principles for Grand Loges recognition) mais de celui de 1938 (Aims and Relationships (1) of the Craft). Il ne s’agit donc pas de «Conditions » pour qu’une GL soit reconnue par la GLUA (elle ne parle en 1929 qu’en son nom à elle) mais des buts et de la position des 3 Grandes Loge signataires (Angleterre, Ecosse et Irlande) . .
            L’article 8 de ce document de 1938 (approuvé par les trois Home Grand Lodges) dit :
            8. The Grand Lodge is aware that there do exist bodies styling (2) themselves Freemasons, which do not adhere to these principles, and while that attitude exists the Grand Lodge of … refuses absolutely to have any relations with such bodies or to regard (3) them as Freemasons.
            Les 3 Grandes Loges refusent d’avoir des relations (officielles ou non) avec les « corps » (« bodies » signifie en termes maçonniques les obédiences, juridictions, fédérations) composées de membres se disant «francs-maçons» ou de les considérer comme tels.
            1) Relationship (nom) : The way in which two or more people or things are connected, or the state of being connected (désigne la connexion entre deux groups, un “état” en d’autres termes)
            2) Style (verbe) : A way of using language, One’s usual way of behaving or approaching situations.
            3) Regard (verbe): (archaïque) pay attention to, heed (faire attention à quelque chose).
            Dernier point (trop subtil sans doute pour certains), ces définitions tirées de l‘OED, sont tout sauf des jugements de valeur.

            • 33
              joab's
              17 décembre 2020 à 11:32 /

              Exactement. Mais Desap(il n’est pas seul) n’arrive pas à faire la difference entre la politique obedentielle (les reconnaissances inter-GL), les preconisations internes desGL pour leurs loges (aims …) et la « francmaçonnerie en général » qui est elle, gérée par les textes rituels.
              Si notre UGLE peut être parfois ambigue, elle disstingue bien ces 3 niveaux d’application des regles et devolution.
              Et il est souvent cocasse de voir des approches frenchouilardes décortiqunat des textes anglo-saxons, selon une logique totalement innapropriée en oubliant une coutume anglaise que c’est « l’usage qui fait la loi ».
              On en a l’illustration avec l’intitulé « Emulation WORKING » qui pour réalité anglaise des pratiques diverses du dit « rite » en en gardant l’essence … alors qu’en France on voudrait y voir une definition dogmatique.(cf la fureur des militants de la GLNF à ce sujet)

            • 34
              pierre noel
              17 décembre 2020 à 12:17 /

              Les « principes » dont parlent l’article de la déclaration de 1938 sont clairement énoncés. lIs prévoient à chaque maçon la liberté de ses opinions notamment en ce qui concerne les affaires publiques (c’est la liberté de de pensée !) mais l’interdiction de discuter en loge de questions politiques ou religieuses.
              lls spécifient que la Grande Loge s’abstiendra toujours de prendre position dans les questions politiques, domestiques (partisanes par exemple) ou internationales; elle n’acceptera pas plus que son nom soit mêlée à de tels débats.
              Que certaines Grandes Loges ne respectent pas ces principes est un fait patent( et c’est leur droit!). Le dire n’est pas un « jugement de valeur » mais un « jugement de fait » !
              Les GL respectueuses de la déclaration de 1738 ont de même le droit d’exprimer leur désaccord et d’en tirer les conclusions.

  • 16
    Brumaire
    14 décembre 2020 à 23:35 / Répondre

    Les « racines » chrétiennes se sont superposées, se sont imposées, y compris par la violence, à d’autres, bien plus anciennes, et qui sont toujours vivaces dans pas mal de traditions. Noël un 25 décembre s’est substitué à des fêtes plus anciennes, celles du solstice fêté chez les Celtes, du Sol Invictus des Romains.
    Donc, se focaliser sur les « racines chrétiennes » de la France, voire de l’Europe (imposées par VGE dans le projet constitutionnel de 2005) c’est un peu simpliste.
    l’Islam (=Soumission, on n’y peut rien, c’est la traduction) est la racine de l’islamisme, qu’on le veuille ou non.
    Et j’en ai un peu assez que les laïques soient traités, soit d’islamophobes, soit de racistes, quand ils veulent vivre en paix, sans entendre les prosélytes de tous poils défiler, imposer leurs diverses doxas, s’écharper, insulter, etc, etc, et, pour finir, détourner la laïcité de son véritable contenu, pourtant d’une simplicité « biblique »!

  • 13
    ERGIEF
    14 décembre 2020 à 22:20 / Répondre

    7 @Joab’s et 9 @ williams, je rejoins tout a fait le commentaire 10 @ de Marcos Testos: vos analyses sont caricaturales. Tout d’abord vous faites preuve d’une suffisance et d’une subjectivité attristantes. Ensuite vous êtes emprisonnés dans votre idéologie gauchisante obsessionnelle qui va même se nicher dans les lapsus calami de Joab’s, confer.  » islamaophobes ».
    Le franc macon est un homme libre dont la pensée se construit sur l’éthique personnelle et pas dans la soumission servile à une constitution, une loi etc. Il sait qu’à un moment donné, pour survivre, il faut transgresser, passer par dessus. Ceci vaut pour les individus comme pour les états. Personnellement je ne me plie à aucun diktat religieux, politique, philosophique ou autre. J’essaye seulement et modestement d’être clairvoyant, objectif, juste et simplement humain.
    Par ailleurs s’opposer à l’Islam n’a rien à voir avec le racisme. Il y a des arabes chrétiens en Orient, il se font massacrer par les musulmans et ceux qui viennent se réfugier chez nous sont les bienvenus tout comme ceux qui, athées ayant rejeté le Coran, sont traqués par leurs congénères .
    Votre idéologie ayant perdu sa raison d’exister (la classe ouvrière, pour la petite partie qui subsiste encore, vous ayant tourné le dos et s’étant dirigée vers l’extrême droite) vous vous êtes commués en défenseurs des fidèles de l’Islam devenus dans vos fantasmes les nouveaux opprimés de l’Occident.
    Ces concepts dépassés vous conduisent aujourd’hui à pactiser par volonté affirmée ou par faiblesse avec le pire danger civilisationnel qui nous menace.
    Puisque William veut semble-t-il s’élever au dessus de ceux « qui vivent dans la peur » je lui souhaite bien du plaisir quand la réalité le rattrapera.
    L’histoire récente montre que chaque fois que la gauche, qu’elle soit extrême ou seulement bien-pensante, a voulu collaborer avec l’Islam elle s’est faite dévorer: en Iran, pendant le « printemps arabe », en Turquie etc.
    Reposez les pieds sur terre mes frères.

    • 15
      William
      14 décembre 2020 à 23:02 / Répondre

      Merci de m’apprendre que je suis adepte d’une idéologie gauchisante, c’est très intéressant comme conclusion. Pas du tout hâtive au demeurant. Heureusement que des êtres « clairvoyant, objectif, juste et simplement humain » comme vous existe pour distinguer le bien du mal à travers le prisme de vos trouilles ancestrales.

  • 5
    MarcosTestos
    14 décembre 2020 à 13:29 / Répondre

    1-Lassey
    En quoi les racines chrétiennes
    – devraient elles être honorées ?: et pouquoi pas vu ce qui est honoré de nos jours,
    – et pourquoi faudrait il s’en réclamer ? parce que ce sont nos racines et non celles d’une autre religion. Se réclamer de racines musulmanes ou boudhiste serait ridicule.

    • 8
      joab's
      14 décembre 2020 à 17:09 / Répondre

      qui parle de se référer à des « racines musulmanes » ? Personne ! sauf MarcoTestos !
      Tel est le discours constant et abrutissant de l’extrême droite : l’alternative serait donc entre « les racines chretiennes » et « les racines musulmannes » … voire entre les discours d’ « epuration ethnique » et de soumission aux islamistes …
      Il leur a échpappé qu’entre les deux, il y a tout un monde de paix, respect, dignité, sourire, construction représenté par 95 % de la population européenne ?

      • 10
        MarcosTestos
        14 décembre 2020 à 18:31 / Répondre

        8-
        Je vois que la rhétorique de certains extremistes de gauche est toujours aussi stupéfiante. Avec leur mauvaise foi et leurs habituelles manipulations ils essaient de travestir les dires de ceux qui ne vont pas dans leurs sens. Comme tous les extremistes ils se cachent alors derrière des slogans aussi absurdes qu' »épuration ethnique » pour essayer de justifier leur « raisonnement ». C’est triste et encore plus pour des gens se prétendant FM.

    • 9
      William
      14 décembre 2020 à 18:30 / Répondre

      A l »échelle du temps et de l’espace, et encore plus dans un monde dans lequel temps et espace se contractent à mesure que les échanges accélèrent et que notre conscience du cosmos progresse, se référer à des « racines » locales vieilles de moins de 2000 ans pour considérer qu’elles seraient fatalement un héritage immuable, est un point de vue très limité.
      .
      D’autant que lesdites « racines » ne sont absolument pas homogènes puisqu’elles ne sont que la synthèse victorieuses d’échanges, de mutations et d’affrontements entre cultures et « racines » de l’époque.
      .
      D »autant, aussi, que lesdites « racines » intègrent en elle-même la nécessité d’altérer, voire d’eradiquer, d’autres « racines » aux quatre coins du monde.
      .
      Nous n’aurions pas ces « racines » s’il n’y avait pas eu échanges, mutations et affrontement il y a moins de 2000 ans. Dans bien moins de 2000 ans, ceux qui regarderont en arrière parleront des racines héritées des échanges, mutations et affrontements d’aujourd’hui.
      .
      Qu’ils doivent être malheureux ceux qui vivent dans la peur de l’évolution du monde à une échelle qui dépasse leur courte vie.

      • 17
        Brumaire
        14 décembre 2020 à 23:41 / Répondre

        William, tu joues au moine bouddhiste qui lévite chaque fois qu’il a une vision dans Tintin au Tibet? Attention en retombant, ça peut faire très mal lorsqu’on retrouve le monde actuel qui déteste les utopies.

  • 2
    joab's
    13 décembre 2020 à 13:15 / Répondre

    Ce qui me semble gênant dans cette approche « des Lumières » est de vouloir réutiliser un outil qui a fait ses preuves … à une autre époque et pour repondre à d’autres défis que ceux que nous connaissons aujourd’hui.
    « L’ideologie des Lumières » est un outil qui n’est pas sacré ni un dogme.
    Pour se mettre dans une demarche similaire à celles des philosopphes de l’époque, il faut justement inventer un autre concept qui repondra aux défis de notre époque.
    Et déjà, il faut les identifier, répertorier, ses défis, entre autres :
    – un monde de communication à outrance, étendu.
    – des limites spatiales, temporelles, philosophiques, sprituelles repoussées beaucoup plus loin
    – le transhumanisme
    – l’IA
    – les replis communautaires dans l’obscurantisme.
    – l’habitabilité de la planète.
    Alors, faire survivre des combats terminés (gagnés) comme l’anticlericalisme est du gaspillage d’energie.

    • 3
      ERGIEF
      13 décembre 2020 à 19:34 / Répondre

      1-2 @ Lassey – Joab’s
      – étayer ses opinions en se limitant aux ignominies des Églises, de Rome ou d’ailleurs, et de leurs clergés, c’est montrer sa méconnaissance du message de Jésus et du christianisme des premiers siècles avant Nicée.
      – « les replis communautaires dans l’obscurantisme » c’est une formulation politiquement correcte de « prosélytisme sectaire de l’Islam » et classer cet item ailleurs qu’en tête de liste des défis de notre époque c’est montrer sa méconnaissance du message de Mahomet et du Coran.

      • 4
        Joab’s
        13 décembre 2020 à 23:53 / Répondre

        @ergief : s’en prendre à l’Islam ou une autre religion c’est piétiner le premier article de la constitution française.
        Mais, hélas, ce comportement est devenu une banalité dans certains milieux.
        Et brandir des “racines chrétiennes” idem !
        Ce qui importe c’est justement quels sont nos défis, objectifs en tant que nations.
        Cultiver des haines contre des communautés n’en fait pas partie … sauf dans certains milieux qui hélas corrompent jusques là FM.

        • 6
          ERGIEF
          14 décembre 2020 à 16:27 / Répondre

          4 @ JOAB’S Et le parapluie grand ouvert se nomme « certains milieux »….! En refusant de voir la réalité en face à propos de l’Islam et de la nommer: Taquîya, entrisme, prosélytisme, négation du libre arbitre, les esprits bien pensants font le terreau de l’affrontement violent qui se prépare. Mettre dans le même sac les églises chrétiennes et cette religion qui maintient ses affidés dans l’ignorance crasse c’est nier la réalité. Dans le cas présent c’est cette communauté qui piétine (ou laisse piétiner ouvertement par ses extrêmes) la constitution française et attiser les haines contre dhimmis et autres mécréants. Arrêtons d’être naïfs et de nous retrancher derrière la déclaration des droits de l’homme et nos valeurs maçonniques sinon nous allons nous faire écraser définitivement en moins de deux générations. L’Eglise catholique ( je ne parle pas du christianisme) était un adversaire nettement moins coriace que l’Islam que Mahomet a transformé à Médine en civilisation de conquête, et le Coran en arme politique, et ce n’est pas avec des bons sentiments que nous l’arrêterons.

          • 7
            joab's
            14 décembre 2020 à 17:05 / Répondre

            @ergief. Si tu veux que je sois plus precis, les milieux d’extrême droite racistes et islmaophobes … c’est plus clair ?
            Je constate que tu es en plein dans ces propagandes, ce qui donne une idée de l’apolitisme du groupe FM que tu représentes …
            J’ai été précis et factuel : Le premier article de la constitution francaise que tu piétines !
            Pour le comparatif des méfaits comparés de l’Eglise catholique et de l’islam, ce sera toujours très partial et débat sans fin.
            Ce qui m’interesse est notre pays, sa constitution, les valeurs ocidentales, celles de la FM. Et ton assaut quasi-djhiadiste me navre.

            • 11
              Désap.
              14 décembre 2020 à 18:54 /

              7 – lorsqu’une idéologie prêche le rejet de l’autre, la violence et le racisme, ceci commun aux trois religions du Livre et présents dans le Livre, je ne vois pas quelles sont ses valeurs et ce que nous pourrions défendre en tant que FM ou citoyen.
              Nous sommes en 2020, le passif des religions est lourd et leur intolérance toujours d’actualité inacceptable pour des sociétés évoluées.
              La République tolère les religions, elle ne les défend pas. Elle protège ses adeptes, non pour leur appartenance, mais par respect de ses principes de liberté, d’égalité et de fraternité.
              Notre devoir de citoyens est de combattre tout ce qui entrave ces principes.
              J’ai le faiblesse de penser que c’est également notre devoir de maçons.
              La liberté ne consiste pas à défendre ce qui est liberticide, elle consiste à le combattre sans faiblir.
              Nous n’avons aucunement besoin des religions pour savoir ce qu’est l’amour de notre prochain, ce qu’elles ont, chacune à leur tour, allègrement trahit.
              Nous sommes en 2020 et nous sommes toujours confrontés aux problèmes que posent les religions. Il faudra bien en finir un jour.
              Les réactions que tu condamnes se manifestent et s’appuient sur des considérations d’ordre religieux, « nous les chrétiens nous ne sommes pas comme ci et comme ça », « notre civilisation chrétienne est menacée par l’Islam », ce à quoi les musulmans répondent « Islam, vérité de Dieu ».
              L’argument civilisationnel ne peut donc pas tenir puisque dans les deux cas il s’agit d’interprétations différentes d’une même cause.
              Le seul argument efficace c’est la laïcité, principe fondamental de la République, Dieu n’a pas droit de citer dans nos affaires publiques, pas plus pour les cathos que pour les musulmans.
              Les islamistes l’ont très bien compris d’ailleurs, raison pour laquelle la France est une cible privilégiée.

          • 12
            Jean Gaul
            14 décembre 2020 à 21:13 / Répondre

            Mettre Islam et extrémistes islamistes dans le même sac dénote une ignorance crasse…

            • 14
              William
              14 décembre 2020 à 22:58 /

              Et surtout d’une incroyable trouille.

  • 1
    Lassey
    13 décembre 2020 à 12:35 / Répondre

    En quoi les « racines » chrétiennes de l’Europe devraient elles être honorées et pourquoi faudrait il s’en réclamer?
    Ont elles laissées de si bons souvenirs?
    Nous n’oublierons pas : les croisades intra européennes contre les albigeois, l’inquisition, les autodafés, l’affaire jean Huss, Giordano Bruno, Galilée, et j’en passe…..
    Non, il n’est pas question d’oublier les racines « très chrétiennes » de l’Europe, afin de ne pas retomber dans les dogmatismes d’où qu’ils viennent….. Nos populations ont » déjà donné ».
    Hugo l’avait bien résumé : « les religions chez elles, l’état chez lui » . Les religions agissant dans la sphère publique en tant que porteurs de dogmes (et cela leur est consubstantiel), ont fait suffisamment de dégâts.
    Il faut effectivement s’opposer à cet « erasmus des religions » , je ne pense pas qu’il en sortira beaucoup de bien.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous